Je suis cissexuelle. Mais qu’est-ce que c’est au juste? 6


Si je vous dis que je suis cissexuelle… vous vous demandez sûrement ce que ça veut dire? Est-ce une «nouvelle» orientation sexuelle ou une «nouvelle» sorte de minorité sexuelle? Je vais vous aider. La cissexualité est le fait d’être né dans un corps qui CORRESPOND à son identité sexuelle d’homme ou de femme. Les femmes cissexuelles (comme moi!) sont donc celles qui sont nées dans un corps femelle, tout en ayant une identité de femme et les hommes cissexuels sont ceux qui sont nés dans un corps mâle en tout en ayant une identité d’homme.

En fait, le mot «cis» signifie «du même côté» en latin. Il est donc l’opposé du préfixe «trans», qui signifie «passage de l’autre côté» et que l’on retrouve, par exemple dans transsexuel ou transgenre. Donc le terme cissexuel(le) est un terme qui a été développé qualifier l’opposition à transsexuel(le), dans le même ordre d’idée qu’hétérosexuel(le) l’a été pour homosexuel(le).

Pourquoi est-ce que l’on n’entend jamais ce mot? Pour la même raison qu’on entend beaucoup moins le mot «hétérosexualité» qu’ «homosexualité» ou «bisexualité»! Et quand on entend le mot «hétérosexualité», c’est souvent de la bouche de gens qui cherchent à se différencier des personnes homosexuelles et/ou bisexuelles.

Malheureusement, les personnes cissexuelles cherchent aussi à se différencier d’autres personnes, soit les personnes transsexuelles ou encore les transgenres (ces termes ne sont pas synonymes). La transsexualité est le fait d’être né dans un corps qui ne correspond pas à son identité sexuelle d’un homme ou de femme. Les femmes transsexuelles sont celles qui sont nées dans un corps mâle en ayant une identité de femme et les hommes transsexuels sont ceux qui sont nés dans un corps femelle en ayant une identité d’homme et qui procède, un jour, à un ajustement, à une transition d’un sexe à l’autre afin de faire concorder leur corps avec leur identité.

Quant aux transgenres, il s’agit de personnes qui ne s’identifient ni comme homme ni comme femme. Elles s’identifient soit aux deux sexes à la fois, à un troisième sexe (aussi quatrième, cinquième jusqu’à l’infini!) ou refusent tout simplement de se catégoriser. On me demandera : « Mais pourquoi ils existent, ils se cassent la tête?! » Parce qu’un mode noir et blanc, c’est PLATE! Demandez aux personnes bisexuelles ou aux personnes biculturelles, par exemple.

Qu’est-ce que le cissexisme?
Mais revenons à la cissexualité… Comme je vous ai expliqué, les personnes cissexuelles éprouvent le navrant besoin (conscient ou non) de se différencier. Pour cela, en tant que majorité numérique de la société, elles ont créé des croyances qu’on appelle le cissexisme. Vous connaissez l’hétérosexisme? C’est cette croyance que l’hétérosexualité est une orientation sexuelle supérieure, ou normale, face aux autres orientations qui seraient inférieures, ou anormales). Le cissexisme est un autre type de sexisme : il est la croyance que la cissexualité est une identité sexuelle supérieure.

Les sections suivantes vont vous montrer ce que cette croyance qu’est le cissexisme créé : des catégories rigides de qui devrait s’appeler « femme » ou « homme », de la discrimination semblable à celle que vivent les personnes attirés par leur propre sexe. Bref, une discrimination allant dans le même ordre d’idées que l’homophobie et le sexisme, quoi!

Les personnes cissexuelles ont une orientation sexuelle, les trans aussi!
Le cissexisme nous amène à mélanger « orientation sexuelle » (homosexuelle, bisexuelle, hétérosexuelle), qui est le fait d’être attiré un homme ou/et une femme et « identité sexuelle » qui est le fait de s’identifier comme homme ou femme.

Prenons mon cas : je suis lesbienne et je suis une femme cissexuelle. Je serai insultée si on me disait que mon orientation sexuelle venait affecter mon identité sexuelle! Autrement dit que je devais m’identifier comme homme! Pourtant c’est qu’on fait aux personnes transsexuelles quand on suppose qu’elles sont toutes hétérosexuelles! On rend ainsi invisibles les personnes transsexuelles LGB (lesbiennes, gais et bisexuels-les).

Certains reliront mes deux précédentes phrases en faisant : « ben voyons, elle s’est trompée! Elle parle de transsexuel gai ou de transsexuelle lesbienne, quéssé ça? Ça ne fait pas de sens! Si j’étais un homme transsexuel, je baiserais des filles, c’est évident! » Ou encore « Mettons que j’étais une femme transsexuelle, ben je coucherais avec un gars! » En finissant par : « parce que tant qu’à changer de sexe, il faut que ça en vaille la peine! » ou encore, « Si tu change de sexe, c’est pour être hétéro! »

Mais pourquoi est-ce que les personnes transsexuelles n’auraient pas une orientation sexuelle comme les personnes cissexuelles? En tant que gais, lesbiennes, bisexuel(le)s et allié(e)s, nous devrions être outrés par tant d’hétérosexisme! Comme si la seule sexualité qui « en vaille la peine » serait la sexualité hétérosexuelle!

Pour moi, en tant que lesbienne, je suis attirée par toutes les femmes, peu importe le corps dans lequel elles sont nées et il devrait en être ainsi de toutes les lesbiennes, puisque la définition même du mot est une attirance pour les femmes. D’autant plus qu’être lesbienne, c’est plus que baiser des filles… Tout comme être transsexuel(le), c’est plus que « changer de sexe », c’est vivre (enfin!) en correspondance avec son identité sexuelle.

Tout comme c’est insultant de dire à une personne cissexuelle que son identité sexuelle se réduit à ses organes génitaux, il est réducteur de dire à une personne transsexuelle que son entière transition (hormonale, psychologique, sociale, …) doit se réduire à une opération de changement de sexe.

La transsexualité est autant un choix que la cissexualité ou l’homosexualité
Mais on me dira encore : « oui, mais la transsexualité, c’est pas le même combat que les LGB, parce qu’eux autres c’est une maladie, c’est dans le DSM! En plus, c’est leur choix d’être trans! » Est-ce que ce discours vous rappelle quelque chose? On a longtemps dit, et malheureusement, on dit encore, exactement les mêmes propos à l’endroit des LGB!

Avant 1973, l’homosexualité faisait partie du DSM, soit le Manuel Statistique et Diagnostic des Maladies Mentales. Aujourd’hui, la transsexualité y figure, ce qui montre comme quoi le cissexisme est plus présent dans notre société que l’hétérosexisme.

Quand à l’idée que l’homosexualité est un choix, trouvez-moi une personne qui n’a jamais entendu ça et je me prosterne devant elle sur-le-champ! Et trouvez-moi une personne LGB que ça n’énerve pas et là je lui lave les chaussures! Si ça nous énerve tant que ça, pourquoi accepter ça à l’endroit des trans?

Dans les années 1970, les gais, les lesbiennes, les hommes bisexuels et les femmes bisexuelles ne s’alliaient pas ou peu! Depuis qu’il y a plus de groupes mixtes, les causes ont mieux avancé. Il est temps de s’allier avec les personnes transsexuelles, comme il est aussi temps de s’allier avec les personnes intersexuées, transgenres, travesties et queer! Parce que nous vivons la même discrimination: le sexisme.

Le cissexisme n’a pas de pitié pour les savants!
Eh, malheureusement, le cissexisme n’épargne pas les personnes avec des gros diplômes! Imaginez… il existe des scientifiques dans les sciences humaines qui croient que si notre société était moins sexiste, il y aurait moins de personnes transsexuelles. Que j’ai honte d’étudier en psychologie quand j’entends tant d’ignorance et surtout tant de manque d’empathie! Tout bon chercheur ou toute bonne chercheuse doit connaître son objet d’étude avant de se prononcer et, s’il travaille avec des êtres vivants, fait preuve d’un minimum d’empathie pour bien comprendre la perspective de la personne étudiée.

Si ces chercheurs avaient fait cela auprès des personnes transsexuelles, ils et elles auraient retiré leurs paroles! Elles auraient compris que les personnes transsexuelles ont tout fait pour ne pas l’être. Elles ont essayé d’être des « gars féminins » ou des « filles masculines », mais l’identité sexuelle ne change pas! En tant que féministe, je sais que notre société se porterait bien mieux avec moins de sexisme… mais pas en effaçant l’identité sexuelle! N’oublions pas que les personnes cissexuelles ont aussi une identité sexuelle! Et elle ne se change pas non plus! Je ne voudrais jamais devenir un homme! Et pour mes lecteurs et lectrices cissexuels, seriez-vous prêts à devenir quelqu’un de l’autre sexe? Pour toujours? De devoir changer de nom, de prendre quotidiennement des hormones de l’autre sexe, de vivre de la discrimination au quotidien, de ne plus se sentir soi-même? Voilà, vous venez de comprendre ce qu’est l’identité sexuelle. Demander à une personne cissexuelle de devenir quelqu’un de l’autre sexe, c’est comme demander à une personne transsexuelle « d’accepter » son sexe de naissance.

La solution?
En terminant, si vous vous êtes senti coupable en lisant ce texte, sachez que vous n’êtes pas seul! Avant de rencontrer des personnes transsexuelles, j’étais aussi imprégnée de cissexisme que vous. C’est dur de nager à contre-courant de tout ce que la société nous a toujours appris!

Vous voulez un remède? Allez rencontrer des personnes transsexuelles! Que ce soit à la fierté LGBTA, dans un groupe communautaire ou dans votre entourage (on ne sait jamais!), vous connaîtrez mieux les réalités trans et serez plus fier de votre identité sexuelle! C’est depuis que j’ai rencontré des personnes trans que je réalise à quel point je suis heureuse d’être une femme! Allez-y, vous y gagnerez en ouverture d’esprit et vous combattrez le sexisme!

Référence – La majorité des définitions et concepts utilisés dans cet article sont tirés de cet ouvrage incontournable: Serano, Julia. (2007). Whipping girl: a transexual woman on sexism and the scapegoating of feminity. Berkeley, CA: Seal Press. Je la recommande, c’est sans conteste le meilleur ouvrage féministe que j’ai lu et c’est une bonne source d’information sur la transsexualité, écrite en langage accessible!

Plus d’infos: http://www.juliaserano.com

Je suis cissexuelle. Mais qu’est-ce que c’est au juste?, 3.4 out of 4 based on 5 ratings

Leave a comment

6 thoughts on “Je suis cissexuelle. Mais qu’est-ce que c’est au juste?

  • Victor

    Imaginer un instant qu’une homme sort avec vous et par malheur vous vous rendez compte qu’auparavant il était une fille, je pense que ça serait la douche froide pour vous.. malgrés que le sujet reste très intéressant j’ai du mal à accepter le fait que des gens puisse changer de sexe. Ce n’est pas naturel.. avec tous mon respect

    Cordialement.

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 1.3/5 (3 votes cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: -2 (from 2 votes)
    • Équipe AlterCité

      Bonjour Victor!
      Si l’homme avec qui vous sortez vous fait une telle annonce, est-ce que cela change quelque chose à sa personnalité, à ce que vous aimez chez lui? Cela ferait partie de son histoire, de son passé, et non du présent et de la relation que vous avez. En quoi serait-ce une douche froide pour vous?
      Bonne journée!

      VN:F [1.9.22_1171]
      Rating: 5.0/5 (2 votes cast)
      VN:F [1.9.22_1171]
      Rating: +2 (from 2 votes)