Être gai en Algérie.


Bonjour M’hamed,

Je comprends dans ta question que tu aimerais changer et devenir hétérosexuel. Tu me demandes si quelqu’un a pu changer. Tu me dis que tu es très motivé à changer. Tu veux être un homme vrai. Tu veux être avec ta copine sans craquer pour tes amis masculins. Je comprends que cela pousse à se questionner plus amplement. Il serait intéressant que tu sache ce qu’est pour toi un vrai homme. Un homme gai n’est pas nécessairement efféminé, bien au contraire! Tu sais, il est très difficile d’aller contre sa nature. Tu sembles le vivre, en me disant que tu as l’impression que tu n’y arriveras jamais.

Comme j’ai répondu précédemment, il n’y a aucun traitement pour « soigner » l’homosexualité. Personne n’a jamais pu changer complètement son orientation sexuelle. Il est bien certain que plusieurs ont vécu des vies dites « normales », qui se sont mariés, qui ont eu des enfants, ou qui ont simplement réprimés leur sexualité pour ne pas être ce qu’ils ne désiraient pas. Toujours est-il que ces cas de figures existent, mais ne sont que rarement des succès. Il est surprenant de constater que plusieurs personnes vivent une double vie, sans parvenir à complètement cacher ou rejeter leur homosexualité. Je ne connais aucun cas de personne ayant réussi à « changer » son orientation sexuelle avec succès: c’est une partie de l’être humain très complexe et particulière.

Tu me demandes s’il existe des groupes pour les jeunes homosexuels en Algérie. Mes recherches n’ont pas donné beaucoup de résultat, mais j’ai malgré tout découvert que dans certains pays, Amnesty International avait une branche qui s’occupait de cela. Tu pourrais essayer de ce côté afin de trouver des informations et peut-être découvrir un endroit dans ton pays. Aussi, peut-être serais-tu intéressé à contacter le groupe Helem, qui s’occupe de la protection des personnes GLBT dans le monde et particulièrement au Liban (www.helem.net).

Il y a plein de gens qui parviennent à vivre leur homosexualité de façon épanouie, tout comme il y en a plusieurs qui ont plus de difficulté. Je peux cependant difficilement comparer le cas de jeunes canadiens avec toi, qui vit en Algérie: les différences culturelles sont très nombreuses. Même si l’homosexualité est un tabou majeur en Algérie, je dirais que tu as beaucoup de chance de pouvoir t’ouvrir à tes amis proches et de leur en parler. Tu as beaucoup de chance de pouvoir parler à ces personnes. Ici au Québec, plusieurs jeunes se sentent seuls au monde et n’arrivent pas à en parler même à leur ami. Chaque personne trouve son propre moyen de faire face à son homosexualité et de la vivre comme elle l’entend et il n’est pas dit que cela doive toujours être ardu et complexe.

Tu me parles aussi de tes craintes face au VIH/Sida et au cancer. Le condom peut te protéger efficacement du VIH/Sida si tu l’utilises à tous les rapports sexuels (avec des hommes ou des femmes) et que tu l’utilises bien. Quant au cancer, je n’ai pas d’expertise qui puisse t’aider: le cancer est un problème de santé particulier ne faisant pas partie des maladies transmisses sexuellement en tant que tel.

Plusieurs personnes réussissent très bien à vivre avec leur orientation sexuelle. C’est une question de s’accepter soi-même et de décider de vivre sa vie tel que l’on est. Je ne sais si plusieurs algériens vivant en Algérie ont fait des témoignages, mais je sais qu’il y en a. Il a des témoignages de jeunes qui vivent ta situation, parfois ici même, au Québec, parfois dans d’autres pays, mais ils sont là. Visite bien notre site Internet, car de nombreux témoignages s’y retrouvent. Je t’invite par le fait même à nous faire partager ton histoire et nous l’afficheront sur notre portail. Peut-être que ton témoignage incitera d’autres jeunes comme toi à nous raconter leur histoire.

Inge Rollin


About Inge Rollin

Inge détient un baccalauréat en sexologie de l'Université du Québec à Montréal (UQAM). Elle est aussi travailleuse autonome pour Venez tels quels en éducation sexuelle et en traduction. Inge a aussi été bénévole pour Suicide Action Montréal pendant plus d'un an. À AlterHéros, Inge s'implique depuis plus de 5 ans.

Je m'implique à AlterHéros car j'aime aider les gens, tout simplement. Partager mon savoir est un plaisir à chaque jour.

Leave a comment