Article

La Californie maintient l’interdiction des mariages homosexuels

La Cour suprême de Californie a maintenu mardi le résultat d’un référendum interdisant les mariages homosexuels, provoquant des affrontements entre police et défenseurs du mariage gay qui ont abouti à des arrestations.

La Cour a jugé en revanche que les 18 000 unions entre personnes du même sexe conclues auparavant dans l’Etat resteraient légales.

Une fois la décision de la Cour rendue, des partisans du mariage gay ont défilé le long d’une grande artère proche de la Cour suprême située à San Francisco, bloquant le trafic. La police a dû intervenir pour rétablir la circulation et des arrestations ont eu lieu, sans que leur nombre soit connu.

«Je pense qu’après 17h00 il y aura de l’agitation dans le Castro», le quartier gay de la ville, a dit Randy Nadeau, 43 ans, qui s’est marié deux jours avant le référendum organisé le 4 novembre dernier avec son partenaire depuis 17 ans. «J’ai envie d’un peu de désobéissance civile», a-t-il ajouté.

En mai 2008, la Cour suprême avait ouvert la voie aux unions légales entre personnes du même sexe en annulant un article du code civil jugé discriminatoire.

Mais les opposants à ces mariages avaient réussi à convoquer un référendum pour inscrire leur interdiction dans la Constitution de l’Etat. Ce texte, appelé «proposition 8», avait été approuvé par un peu plus de 50% des voix le 4 novembre dernier, refermant la parenthèse pendant laquelle des couples homosexuels avaient pu légalement se marier.

Les défenseurs du mariage gay avaient contre-attaqué en affirmant que le référendum aboutissait à modifier la Constitution de manière illégale et que les décisions concernant les droits des minorités ne devaient pas être soumises à la majorité simple mais à la majorité des deux tiers.

Six des sept juges de la Cour suprême ont estimé au contraire que le référendum était légal et ne devait pas être annulé.

«Bien que je crois qu’un jour le peuple ou les tribunaux reconnaîtront le mariage gay, en tant que gouverneur de Californie, je respecterai la décision de la Cour suprême», a réagi Arnold Schwarzenegger dans un communiqué.

Concernant la légalité des mariages gays conclus avant le référendum, il a estimé que la Cour avait pris «la bonne décision».

De nombreuses personnes s’étaient rassemblées aux abords de la Cour suprême avant l’annonce de la décision.

Un adversaire des unions entre personnes du même sexe brandissait une pancarte proclamant: «gay = pervers». En face, des défenseurs des droits des homosexuels arboraient le drapeau arc-en-ciel, symbole de cette communauté. A l’annonce de la décision, plusieurs ont scandé: «honte à vous, honte à vous».

Cette décision, à rebours des évolutions constatées dans d’autres Etats américains, constitue un revers pour les militants des droits des homosexuels.

«La décision d’aujourd’hui est terriblement en décalage avec la direction que prend le pays», a réagi Kate Kendell, directrice du Centre national pour les droits des lesbiennes.

Les opposants au mariage gay ont quant à eux exprimé leur satisfaction. Cette décision «est une victoire pour la démocratie», a déclaré Brad Dacus, président du groupe conservateur Pacific Justice Institute.

Cinq Etats américains ont légalisé le mariage entre personnes du même sexe et le sujet est en débat dans les assemblées du New Hampshire et de New York.

Laissez un commentaire

Les utilisateurs doivent être enregistrés et connectés pour commenter.
Connectez vous pour laisser un commentaire
Share to Facebook Share to Twitter Share to MySpace Stumble It Share to Reddit Share to Delicious More...