Je voudrais avoir une relation sexuelle avec un gars, mais j’ai peur…


Bonjour Micka,

Merci beaucoup de nous avoir écrit. Tu as envie d'essayer la fellation avec un homme, tu as même déjà essayé, mais le condom t'a enlevé toute envie de continuer. Tu te poses de nombreuses questions, notamment sur les risques reliés au fait d'avoir une relation sexuelle sans protection. Ton questionnement est tout à fait légitime.

La fellation est un type de relation moins à risque que la pénétration vaginale ou que la pénétration anale. Pour le VIH, par exemple, il faudrait que tu aies dans la bouche ou dans l'estomac une blessure (coupure, ulcère, etc.) pour que les risques de contaminations deviennent importants. Par contre, moins de risques ne veut pas dire pas de risques du tout. Pour certaines ITSS, ça ne change même rien du tout aux risques. L'hépatite, par exemple, peut aisément se transmettre par voie orale. C'est une maladie qui semble peut-être « moins grave » que le VIH, mais, dans la plupart des cas, elle est incurable et peut entraîner la mort en détruisant le foie. L'herpès et la gonorrhée peuvent aussi facilement être attrapés ainsi, pour ne nommer que ces maladies. Et les morpions… je suis certaine que tu n'as pas envie d'en avoir dans la barbe, la moustache ou les cheveux, quand bien même ils ne resteraient là que quelques heures.

Il n'y a que deux solutions possibles si tu veux essayer la fellation. La première : trouver un partenaire complètement sûr. J'entends par là un partenaire qui a passé récemment des tests de dépistage de ITSS et dont les tests sont négatifs. Encore là, il faut aussi bien le connaître, car, s'il a eu des rapports sexuels non protégés après ses tests, il pourrait quand même être contaminé. De même, s'il a passé ses tests tout de suite après des rapports non protégés, les tests pourraient ne pas être justes, car certaines maladies prennent du temps à pouvoir être dépistées. Le VIH, par exemple, peut rester caché dans le sang pendant trois mois sans être détectable. La deuxième solution serait de trouver un condom avec lequel tu serais à l'aise. Il existe des condoms parfumés à la fraise, aux bananes, au chocolat… Si c'est la texture ou l'odeur du latex qui te rendent mal à l'aise, tu peux aussi essayer ceux sans latex. Évite par contre les condoms « naturels » faits de boyaux d'animaux : ils n'offrent que très peu de protection. Tu peux aussi essayer de te désensibiliser aux condoms en faisant des « pratiques ». Enfile le condom sur un dildo (godemiché) ou sur un objet ayant une forme similaire à un pénis (comme une banane) et fais des essais. Pendant la fellation elle-même, tu peux aussi faire de la visualisation. Plutôt que de penser au condom, essaye de penser au pénis, à son propriétaire, à son excitation ou à la tienne. Tu peux aussi essayer de faire la fellation en regardant l'homme soit directement, soit avec un miroir en tournant la tête. Ça devrait pouvoir t'aider à rester concentré sur le moment plutôt que sur l'objet.

J'espère que tu résoudras ton problème. Une sexualité épanouie et sécuritaire est une porte ouverte vers le plaisir et même le bonheur et l'amour,

Pascale


About Pascale

Pascale détient un baccalauréat en éducation du français et de la morale au secondaire. Elle a aussi une maitrise ès arts en littérature avec un mémoire sur la nouvelle érotique féminine au Québec (2007).

J'aime l'idée que, grâce à Internet, il m'est possible d'aider des gens qu'il me serait difficile, parfois même impossible, de rencontrer en personne. J'ai beaucoup, beaucoup, beaucoup lu sur la sexualité et les relations amoureuses dans le cadre de mes études - mais aussi par intérêt personnel - et je suis heureuse quand je peux aider en partageant ces connaissances.

Leave a comment