Dois-je affronter ces attitudes homophobes ou tout simplement m’en aller ?


Bonjour Kévin,

Je te remercie de nous avoir écrit. Nous sommes basés au Canada mais comme tu as peut-être pu le constater en regardant les autres questions du site, nous recevons de plus en plus de lettres provenant d'Afrique. Dans la plupart des pays africains, les gais, bis et lesbiennes vivent du harcèlement au quotidien, risquent la prison et surtout sont rejetés de leur familles. Pire : dans plusieurs pays africain, les gens vivent dans la croyance que l'homosexualité, ça n'existe pas chez eux. Or, l'homosexualité et la bisexualité sont présentes partout dans le monde. Tu n'es pas du tout un raté et tu ne devrais pas ressentir une pression de te conformer. Ta situation, des millions d'africains et d'africaines la vivent également. Tu n'es pas seul et j'espère par ma réponse te donner une petite piste qui te permettra d'entrer en contact avec d'autres jeunes comme toi afin de briser ta solitude.

Tu es seul et isolé dans ton pays, et incertain de pouvoir un jour y vivre librement ton identité. Tu penses partir, mais tu crains de te retrouver encore plus seul à l'étranger. Et puis, tu ressens peut-être que de partir serait une décision moins courageuse que de rester et tenter de changer les choses. Or, laisse-moi te dire que chacune des options (rester ou émigrer) est un acte de courage inouï. Il existe également une troisième option : quitter ton pays pour étudier, apprendre sur toi-même, prendre l'expérience et la confiance qui te permettront de revenir ensuite au Congo et faire de l'activisme.

Tu vis sur une planète aux frontières de plus en plus ouvertes avec l'arrivée d'internet. Je te conseille fortement de prendre contact avec l'organisme Arc-en-ciel d'Afrique (http://www.arcencieldafrique.org/). C'est un organisme qui est basé à Montréal, au Canada, mais qui a des antennes un peu partout en Afrique et dans les Caraïbes. Plusieurs gens qui oeuvrent dans cet organisme sont des personnes qui ont émigré d'Afrique afin de pouvoir vivre leur identité. D'autre gens de cet organisme sont aussi des jeunes qui restent dans leur pays pour tenter de changer les choses. Je te recommande donc de leur écrire et de t'abreuver de leurs témoignages, afin faire le choix le plus éclairé pour ta situation. De plus, ils pourront te référer à des ressources près de chez toi et pourront te venir en aide dans les démarches d'immigration si jamais tu choisis cette route.

En nous écrivant tu fais un pas important pour changer des choses et vivre. Si jamais l'idée du suicide te revient, il est important que tu aille immédiatement chercher de l'aide là où elle se trouve près de chez toi, chez une personne en qui tu as confiance. Peu importe vers qui tu te tourneras dans tes moments difficiles, n'oublie jamais tes rêves et souviens toi que oui, il t'est possible de vivre ton identité librement.

Merci de ta confiance. Tu es dans la bonne direction en cherchant de l'aide!

Élyse


About Élyse Vander

Élyse est enseignante au secondaire depuis 2005, ce qui l’a amené à développer sa capacité d’intervention auprès des jeunes. De plus, elle a une expertise dans le domaine de la transsexualité, ayant œuvré dans le milieu dans divers organismes depuis 2007.

Mon implication à AlterHéros me donne confiance que dans les prochaines années, les jeunes pourront de plus en plus assumer et vivre harmonieusement leur homosexualité, bisexualité ou transsexualité, particulièrement à l’école secondaire.

Leave a comment