Article

Un discours qui inquiète

Tariq Ramadan, «star» de l’heure dans le monde musulman, est de retour à Montréal pour donner trois conférences en deux jours, aujourd’hui et demain. Son discours conservateur – notamment à l’endroit des homosexuels – et sa popularité croissante, inquiètent plusieurs musulmans qui entendent le dénoncer.

Tariq Ramadan, un Suisse musulman qui enseigne les études musulmanes à l’université d’Oxford, est l’une des figures les plus en vue dans le monde musulman occidental.

Très charismatique et populaire, notamment chez les jeunes, il tient toutefois des propos controversés et s’est attiré les foudres de plusieurs critiques qui l’accusent d’enrober un discours archaïque dans une fausse modernité.

On lui reproche, entre autres, de condamner l’homosexualité, d’approuver l’interdiction pour une musulmane de se marier avec un nonmusulman et de ne pas condamner directement la lapidation.

«Son message est englué dans l’archaïsme. Il veut se faire passer pour un réformateur, mais il tient des propos conser ateurs. Son fonds de commerce, c’est la victimisation des musulmans. Il joue beaucoup sur l’islamophobie », souligne Djemila Benhabib, auteure du livre Ma vie à contre-Coran.

Inquiétudes

Tariq Ramadan (Source: Journal de Montréal)Lors de son dernier passage à Montréal, Tariq Ramadan avait fait salle comble (700 personnes). Sa popularité inquiète Mme Benhabib.

«Honnêtement, ça m’inquiète. Il a le vent dans les voiles. Et il profite de ses conférences pour interférer dans les débats des pays où il fait ses conférences.»

Ramadan donne une première conférence ce soir au théâtre Corona, avec le professeur des Hautes études commerciales Omar Aktouf, sur le thème «Pourquoi les sociétés occidentales ont peur de l’Islam ?»

Demain, au Palais des congrès de Montréal -dans une salle qui peut accueillir 2000 personnes -il donnera une conférence en anglais sur les musulmans en Occident, puis une autre, en français, sur l’avenir des musulmans dans le débat identitaire. Ces deux conférences sont organisées par l’organisme Présence musulmane, par la Muslim Association of Canada (MAC) et l’association étudiante musulmane de l’université Concordia.

«Bien sûr, il parlera de ce qui se passe ici, c’est quelqu’un qui réfléchit à la situation de l’islam en Occident. Et la situation ici n’est pas la même qu’en Terre d’Islam», explique Leila Bdeir, porte-parole de Présence musulmane.

Mme Bdeir dit espérer que les gens pourront aller au-delà de l’image charismatique et controversée de Tariq Ramadan, même si elle admet que certaines idées du conférencier ne feront pas l’unanimité.

«Peut-être qu’il a des idées avec lesquelles des gens ne seront pas d’accord, mais c’est normal de ne pas être d’accord», dit-elle.

Un accueil corsé

Le site Point de Bascule, qui critique sévèrement le discours de Ramadan, lui réserve un accueil corsé, demain, en organisant une conférence de presse lors de laquelle quatre musulmans modérés dénonceront Ramadan et son discours.

«Nous aurons quatre panélistes, tous musulmans, dont le député danois Nasser Khader, qui a été à l’origine de la loi anti-niqab et dont la vie a été menacée. Ce sont des gens courageux», explique Marc Lebuis, responsable du site.

________________________________________

Propos controversés de Tariq Ramadan

Sur l’homosexualité:

«Je suis musulman, or l’islam, comme toutes les traditions religieuses, considère que l’homosexualité ne correspond pas à l’exigence divine en matière de relations sexuelles. De fait, je ne la promeus donc pas. Quant à mes prises de position vis-à-vis des homosexuels, [...] je peux n’être pas en accord avec ce qu’ils font, mais je respecte ce qu’ils sont.»

Sur les piscines publiques mixtes:

«Aujourd’hui, les piscines, ici à l’Île de la Réunion ou en Europe, ne sont pas islamiques… Mais qu’est ce que tu regardes à la piscine? Tu peux pas y aller parce que ton regard est posé sur des choses que tu ne dois pas voir. Qu’est ce que tu peux regarder? Parce que tu vas là-bas et forcément, ça t’attire. Donc, il faut développer pour tous, des lieux où c’est sain. On aura des piscines aussi en respectant nos principes éthiques.»
 

Laissez un commentaire

Les utilisateurs doivent être enregistrés et connectés pour commenter.
Connectez vous pour laisser un commentaire
Share to Facebook Share to Twitter Share to MySpace Stumble It Share to Reddit Share to Delicious More...