Comment annoncer à ma mère que je veux commencer ma transition ?


Bonjour!

Merci beaucoup pour ta confiance. Je comprends ta nervosité face à ton éventuel coming-out. Si ta conviction d'être une fille est profonde et inchangeable, il n'y a pas d'âge pour commencer une transition de genre. Si tu as le soutien de ta famille, tu pourras commencer ta transition même si tu n'as pas 18 ans. Tu pourras commencer ton processus d'évaluation auprès d'un psychologue ou sexologue, évaluation qui te permettra éventuellement de commencer la prise d'hormones. De plus, ta mère pourrait t’aider dans tes démarches auprès de ton école en allant elle-mêmes rencontrer la direction pour établir un plan pour t’aider.

Le moment le plus stressant, c'est les 10-20 premières secondes où il faut dire « je suis trans ». Il y a plusieurs façons d'y arriver. Certaines personnes vont y aller avec une lettre ou un texte écrit, ce qui est une bonne chose à condition d'être présente au moment où la personne lit la lettre. Toi, tu as choisis de faire au préalable quelques allusions à ta mère, c'était également une bonne idée. Peu importe la façon dont tu t'y prendras, il est important de rappeler à ta mère que tu l'aimes et que tu vas rester son enfant. Tu dois réaliser à quel point ce sera un choc pour elle et à quel point elle aura peur de te perdre telle qu'elle t'a connue.

Il serait donc très important de te munir d'une liste de ressources qui pourraient aider ta mère à traverser cette période. Il est fort possible qu'elle se sente perdue et impuissante et qu'elle ressente le besoin d'être guidée et de fraterniser avec d'autres personnes qui vivent la même situation qu'elle. Voici une liste des ressources les plus importantes :

– L'ATQ (www.atq1980.org) est l'organisme principal d'aide aux personnes trans au Québec. Ils offrent des services autant aux personnes trans qu'à leurs proches. Ils pourraient aider ta mère à rencontrer d'autres parents d'enfants trans.

– Le Dr Shuvo Ghosh, de l'Hôpital de Montréal pour Enfants, est le seul médecin dans la province qui traite les enfants et ados trans. Il est possible d'appeler à l'hôpital pour obtenir un rendez-vous.

– Laura's Playground (www.lauras-playground.com/) . La mère d'une jeune trans que je connais a pu trouver d'autres mères avec qui parler sur ce forum de soutien,

– Si ta mère a une compréhension correcte de l'anglais, je te suggère fortement d'imprimer le guide Families in TRANSition (http://www.ctys.org/about_CTYS/FamiliesInTransition.htm) et de lui donner lorsque tu feras ton coming-out. Ce document est une mine d'or d'informations pour les parents de jeunes trans et couvre toutes les étapes de la démarche (acceptation, aspect médicaux, accompagnement du jeune).

– Alterhéros… hé oui! Si ta mère veut nous écrire une question il me fera un plaisir d'y répondre!

– Finalement, voici une excellent documentaire sur la réalité des jeunes trans au Québec (http://video.telequebec.tv/video/2750) . Cette émission prouve hors de tout doute qu'il est possible de faire une transition équilibrée et heureuse à l'adolesence. Je te suggère de l'écouter avec ta mère. Tu pourrais même l'écouter avec elle avant de faire ton coming-out afin de préparer le terrain!

Enfin, sache que le jour où tu diras à ta mère que tu es trans ne sera que le premier jour d'un coming-out que tu auras possiblement à répéter à tous les jours. Très souvent, les parents vont tenter de balayer l'histoire sous la tapis, convaincus que ce n'est qu'une phase que leur enfant traverse. Ce sera à toi de rappeler à ta mère, quotidiennement, que tu désires entreprendre une transition de genre. Ainsi, tu lui rappelleras à quel point son support t'est important. Mais tu sembles me dire qu'elle est très ouverte d'esprit, alors toutes les chances sont de ton côté pour qu'elle réagisse bien.

Je te souhaite le plus grand courage pour cette grande étape que tu t'apprêtes à franchir!

Élyse


About Élyse Vander

Élyse est enseignante au secondaire depuis 2005, ce qui l’a amené à développer sa capacité d’intervention auprès des jeunes. De plus, elle a une expertise dans le domaine de la transsexualité, ayant œuvré dans le milieu dans divers organismes depuis 2007.

Mon implication à AlterHéros me donne confiance que dans les prochaines années, les jeunes pourront de plus en plus assumer et vivre harmonieusement leur homosexualité, bisexualité ou transsexualité, particulièrement à l’école secondaire.

Leave a comment