Les femmes m’excitent alors que je suis en couple avec un homme, mais je ne veux absolument pas être lesbienne…


Bonjour Eva,

Merci beaucoup pour la confiance que tu nous accordes en nous écrivant. Tu es en couple et heureuse avec un homme depuis plusieurs années, mais tu fantasmes sur des femmes. Tu te demandes si tu es lesbienne et que espère que non car cela te dégouterait.

Être lesbienne suppose deux choses: être attirée par les femmes et être peu ou pas attirée par les hommes. Dans ton cas, il semble clair que tu n’es pas lesbienne à 100%, pour reprendre ton expression. Entre hétéro et lesbienne, il y a par contre bisexuelle, c’est-à-dire être attirée par un et par l’autre, avec peut-être (ou non), une préférence pour l’un des deux sexes. Tu sembles plutôt te situer là. Ton dégoût pour les femmes lorsque tu n’es pas excitée peut être révélateur ou non, ça dépend de son origine. Demande-toi ce qui te dégoûte exactement et pourquoi ça te dégoûte. Souvent, le dégout est fondé sur la peur, la peur de soi-même et de sa différence. Objectivement, il n’y a aucune raison réelle d’être dégoutée par un sexe ou par un autre, d’autant plus qu’entre un corps de femme et un corps, il n’y a pas tant de différences que ça: ça reste un corps humain.

L’important, dans ton cas, est de ne pas dramatiser les choses. Fantasmer sur des femmes n’a rien de mal ou d’anormal. Et rappelle-toi que n’est pas parce que tu es vraisemblablement bisexuelle que tu dois coucher avec des femmes. Il n’y a aucune obligation là-dedans. Tout peut rester dans ta tête si tu le désire. Et si un jour tu as des rapports sexuels avec une femme, fais-le dans la joie et le plaisir. La culpabilité, quand il n’y a aucune faute, est totalement inutile.

Merci encore de nous avoir écrit,

Pascale


About Pascale

Pascale détient un baccalauréat en éducation du français et de la morale au secondaire. Elle a aussi une maitrise ès arts en littérature avec un mémoire sur la nouvelle érotique féminine au Québec (2007).

J'aime l'idée que, grâce à Internet, il m'est possible d'aider des gens qu'il me serait difficile, parfois même impossible, de rencontrer en personne. J'ai beaucoup, beaucoup, beaucoup lu sur la sexualité et les relations amoureuses dans le cadre de mes études - mais aussi par intérêt personnel - et je suis heureuse quand je peux aider en partageant ces connaissances.

Leave a comment