Dois-je être honnête et dire à mon ami, qui est en procédure de divorce, que je l’aime ?


Bonjour David,

Je te remercie d'avoir écrit à AlterHéros! Tu te questionnes de plus en plus concernant la relation que tu as avec ton meilleur ami, est-ce bien cela? Tu le connais depuis assez longtemps et votre relation est devenue très complice il y a trois ans. Depuis, vous partagez beaucoup d'activités où des gens de différentes orientations sexuelles se trouvent et il est très à l'aise avec ton homosexualité. Il s'est un peu approprié ton cercle d'amis finalement et vous vous entendez tous très bien, c'est exact?

Aujourd'hui, il divorce et si je comprends bien, cet événement fait ressortir une panoplie de sentiments en toi. Tu ressens davantage que de l'amitié pour lui et tu dis en être amoureux. Je me demandais depuis quand tu éprouves ce sentiment amoureux? Est-ce que tu le savais avant ou ça t'es venu à l'esprit uniquement lorsque tu as appris ses démarches de divorce? Ton message semble laisser croire que c'est tout nouveau, mais peut-être qu'il y avait plus qu'une «forte amitié» entre vous auparavant. Pour toi, quelle est la différence entre une relation amicale et amoureuse? Ces réflexions te permettront de saisir l'ampleur des émotions que tu ressens pour lui.

Aussi, tu me demandais quoi faire maintenant qu'il est libre étant donné son divorce et que tu réalises tout l'affection que tu lui partages. Selon ton message, je peux comprendre que vous avez toujours eu une relation amicale d'une qualité sans égale et que vous partagez beaucoup de chose ensemble. Vous paraissez bien l'un avec l'autre, même lorsque vous êtes avec d'autres amis. Pourquoi crois-tu pouvoir perdre cette belle et forte amitié en lui partageant tes sentiments? Crois-tu que c'est une excuse suffisante contre tous les beaux moments que vous avez passé ensemble? Je te suggère un petit jeu de rôle : Si tu étais en rupture amoureuse et qu'il était à ta place (avec les sentiments que tu as envers lui), que crois-tu qu'il ferait? Je ne connais pas votre relation amicale, mais je me questionne à savoir si tu pourrais conserver cette «belle et forte amitié» tout en demeurant honnête avec lui. Je ne sais pas quel type de chicanes vous avez déjà eu. Par contre, peut-être qu'en regardant les sujets sensibles ou les points délicats qui ont causé des conflits dans le passé, tu pourras juger si cette déclaration suffira à ébranler votre relation. Je sais que ce n'est pas une décision facile et qu'il y a beaucoup d'éléments à prendre en considération!

Je t'invite à réfléchir à un dernier aspect. Comment est sa relation avec son ex-femme? Pour répondre à cette question je te propose des petites sous questions…

Habite-t-elle toujours avec lui?

Que reste-t-il à régler au niveau juridique?

Comment se déterminera la garde des enfants?

Si la relation ne s'est pas bien terminée, qu'il a de la peine ou des frustrations ou encore si cette situation génère beaucoup de complications juridiques, crois-tu que le moment est bien choisi pour lui annoncer tes sentiments? Toi qui connais son tempérament mieux que moi, peut-être pourras-tu répondre à cette question.

Je te laisse réfléchir à tout ça! Mais n'oublie pas qu'on ne peut jamais planifier comment une personne réagira, les comportements étant spontanés et chaque personne étant unique! Si tu as envie d'en discuter davantage ou que tu as une nouvelle question, n'hésites surtout pas à écrire de nouveau à AlterHéros!

Sandra


About Sandra

Sandra est présentement finissante au premier cycle en sexologie à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et débutera sous peu la maîtrise en sexologie profil clinique. Elle travaille en tant qu'éducatrice auprès de jeunes enfants et adolescents au Centre jeunesse de Montréal - Institut universitaire où elle approfondie chaque jour diverses problématiques. Sandra actualise régulièrement ses connaissances en participant à une multitude de formations. Elle a entre autres participé au programme de formation en prévention des ITSS chez les jeunes en difficulté ; à une formation sur la prévention de l’exploitation sexuelle chez les adolescentes ; aux formations «Pour une nouvelle vision de l’homosexualité», «L‘éducation à la sexualité en milieu scolaire» et celle concernant «L'approche sexocorporelle intégrée». En ce qui concerne son expérience passée, elle a travaillé en tant qu'intervenante au service régional de crise, intervenante pour une ligne d'écoute téléphonique et intervenante à l'activité «Un esprit sain dans un corps sain» organisée par l’Université McGill. «En tant que sexologue en formation, je considère qu'une de mes fonctions est d'être une agente d'information et d'éducation et mon implication au sein de l'organisme AlterHéros me permet d'avoir l'opportunité d'intervenir avec différentes personnes et de traiter différents sujets, ce qui me comble amplement!

Leave a comment