J’ai surpris mon mari sur des sites pornos, déguisé en femme…


Bonjour Belle,

Merci beaucoup de nous avoir écrit. Tu es mariée à un homme depuis longtemps et, jusqu’à il y a trois ans, c’était un mariage très heureux. À ce moment-là, il a commencé à visiter des sites de rencontre et des sites pornos à caractère homosexuel. Sa consommation de porno s’est accentuée au cours des semaines et il s’est mis ensuite à s’habiller en prostituée féminine. Tu dis qu’il est malheureux, déboussolé et qu’il est actuellement en thérapie (j’ignore par contre le genre de thérapie qu’il suit et le motif qui l’a amené à consulter.) Tu es toi-même très malheureuse de la situation, ce qui se comprend tout à fait.

Je vois trois problématiques différentes dans le cas de ton mari: sa consommation de porno, son travestissement et sa possible homosexualité.

Une personne qui consomme énormément de porno n’a pas de problème en soi, sauf si cette consommation nuit à sa vie quotidienne ou à ses rapports avec les autres. Ce n’est pas tant le fait de regarder de la pornographie qui est « mal », mais la façon dont on gère sa consommation. C’est un peu comme le vin: un ou deux verres, ce n’est pas une mauvaise chose, mais se saouler tous les jours, alors là, oui, il y a un problème. Dans le cas de ton mari, il semble y avoir en effet un problème puisqu’il semble avoir de la difficulté à mettre des limites à tout cela. Ça peut signifier une dépendance sexuelle (est-ce pour cela qu’il est en thérapie?) ou alors une soif très grande de vivre de nouvelles expériences, chose qui n’est pas si rare à l’approche de la retraite. Être stimulé sexuellement -que ce soit pas une personne réelle ou fictive – peut être une façon de nier qu’on vieillit, de se prouver encore et encore qu’on est toujours jeune. Ça peut aussi être le désir de vivre des expériences qu’on a laissé de côté dans sa jeunesse et qu’on veut vivre « pendant qu’on le peut encore ». Dans tous les cas, si une discussion franche avec le conjoint concerné n’a rien donné de concret, faire appel à un psychologue ou un sexologue peut être une très bon chose. L’avis d’une personne extérieure et neutre peut souvent nous aider à y voir plus clair.

Le travestissement, même s’il prend des formes éclatées comme le fait de se costumer en « fille de joie », n’est pas non plus quelque chose de mal ni un « indicateur d’homosexualité ». Les travestis sont en fait majoritairement des hétérosexuels qui, pour une raison ou une autre, éprouve du plaisir à porter des vêtements, des chaussures ou du maquillage généralement associés au genre féminin. Ce n’est pas parce qu’on s’habille en femme qu’on veut être une femme ou qu’on désire faire l’amour avec un homme, même si ce n’est pas impossible. Le travestissement doit être vu comme n’importe quel loisir: il donne du plaisir et contribue à évacuer le stress. Par contre, comme n’importe quel loisir, il doit être vu comme étant problématique quand il est trop envahissant. Là-aussi, l’aide d’un thérapeute pourrait être utile à ton mari pour qu’il puisse comprendre ce qui lui plait exactement là-dedans et pour qu’il puisse apprendre à se fixer certaines limites pour éviter que son loisir ne nuise à sa vie quotidienne.

Pour ce qui est de l’homosexualité… Oui, elle peut être restée dormante pendant des dizaines d’années et se manifester soudainement. Pressions sociales, peur d’être jugé par les autres, préjugés personnels, dégoûts, convictions religieuses, désir de mener une vie conventionnelle, etc. sont autant de raisons qui peuvent amener quelqu’un à s’aveugler soi-même. Mais, attention, ce n’est pas parce que ton mari est soudainement attiré par des hommes qu’il est nécessairement homosexuel. Il peut aussi très bien être bisexuel, c’est à dire être attiré par les deux sexes, mais éprouver un attrait particulier pour les hommes actuellement parce qu’ils représentent une nouveauté.

Dans les deux cas – qu’il soit homosexuel ou bisexuel – mon conseil premier serait de d’abord penser à toi. Ton mari a manifestement plusieurs choses à éclaircir en lui, et tant que ce ne sera pas fait, il ne pourra te donner aucune certitude quant à ce qu’il vit. Si tu te sens le courage de continuer à l’accompagner dans ce processus, c’est très généreux et de ta part et je suis certaine qu’il t’en est reconnaissant. Mais il ne faut pas non plus que te tu mines physiquement et moralement pour l’aider. Tu as le droit d’être heureuse et d’imposer tes limites. Ce qui est certain, c’est qu’il ne faut pas voir la situation présente comme un échec ou comme la conséquence de quelque chose que tu aurais pu avoir fait ou ne pas avoir fait. Un homme ne se tourne pas vers la pornographie, les sites de rencontre ou les hommes parce que son épouse ne lui donne pas ce dont il a besoin. Il le fait parce qu’il y a quelque chose en lui qu’il ignore lui-même comment combler. La façon dont tu t’es impliquée et rendue disponible vis-à-vis de lui jusqu’ici est une preuve très claire de ton amour et de ton ouverture. Le problème ne vient pas de toi.

Je te souhaite bonne chance avec tout cela et j’espère sincèrement que la thérapie de ton conjoint va l’aider à voir plus clair en lui. Le seul problème, c’est qu’une thérapie demande du temps. En attendant, fixe tes limites auprès de ton conjoint pour te protéger et gâte-toi de mille façons. Pense d’abord à toi et fais tout pour être heureuse malgré cette tempête. Être malheureuse, de toute façon, ne l’aiderait pas davantage.

Pascale

J'ai surpris mon mari sur des sites pornos, déguisé en femme..., 2.0 out of 4 based on 1 rating

About Pascale

Pascale détient un baccalauréat en éducation du français et de la morale au secondaire. Elle a aussi une maitrise ès arts en littérature avec un mémoire sur la nouvelle érotique féminine au Québec (2007).

J'aime l'idée que, grâce à Internet, il m'est possible d'aider des gens qu'il me serait difficile, parfois même impossible, de rencontrer en personne. J'ai beaucoup, beaucoup, beaucoup lu sur la sexualité et les relations amoureuses dans le cadre de mes études - mais aussi par intérêt personnel - et je suis heureuse quand je peux aider en partageant ces connaissances.

Leave a comment