Je me pose souvent la question : est-ce qu’une femme m’attire ?


Bonjour Sofia! Merci de faire confiance à AlterHéros.

Résumons un peu ton message. Au quotidien, tu es amoureuse d’hommes. Tu as des fantasmes lesbiens, mais tu ne t’arrive pas à te projeter avec une femme. Cela provoque chez toi des questionnements en lien avec ta sexualité.

Tu sais, Sofia, dans le monde du fantasme, tout est permis ! Aussi, le fait de t’imaginer avec une femme ne signifie pas que tu es homosexuelle. Il s’agit peut-être simplement de quelque chose que tu as envie d’expérimenter, ou quelque chose qui provoque de la curiosité chez toi. Je te suggère de réfléchir à tes fantasmes, à ce qu’ils peuvent révéler: qu’est-ce que tu t’imagines, au juste? Est-ce que pour toi, c’est plutôt quelque chose de nature amoureuse, sexuelle, ou les deux? Est-ce que tu crois que c’est quelque chose que tu aimerais réaliser dans la vie? Quelles émotions ressens-tu lorsque tu imagines cela? Cela te permettra sûrement d’en connaître davantage sur toi-même.

Tu écris que ce n’est pas la première fois que tu t’interroges à propos de ton orientation sexuelle et tu te demandes si le fait de te questionner à nouveau signifie que tu es lesbienne. Ce n’est pas parce que tu te poses des questions sur ton orientation sexuelle que tu es homosexuelle. Plusieurs personnes passent par ce chemin, certaines y reviennent plusieurs fois au cours de leur vie, et elles n’arrivent pas nécessairement à la conclusion qu’elles sont homosexuelles. Aussi, l’orientation sexuelle n’est pas qu’une question de fantasmes (et de comportements) sexuels; la dimension amoureuse, entre autres, est aussi très importante. Dans ton message, tu mentionnes que tu t’es sentie hétérosexuelle la dernière fois que tu t’es questionnée à ce propos et que tu es amoureuse d’hommes. À toi de voir où tu te situes, maintenant, dans tout cela, en gardant en tête que tout cela n’est pas toujours noir ou blanc et qu’on peut très bien se permettre de rester dans les teintes de gris!

En conclusion, cela te paraîtra peut-être cliché, mais je te propose de suivre ton coeur! C’est le meilleur indicateur de ce que tu désires, de ce qui te rend heureuse. Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous écrire de nouveau.

Bonne route, Sofia!

Mé, pour AlterHéros


About Marie-Édith Vigneau

Marie-Édith est actuellement étudiante de deuxième cycle à l'École de travail social de l'Université de Montréal. Elle est diplômée de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) en sexologie et de l'Université de Montréal en intervention auprès des personnes vivant avec une déficience intellectuelle et qui sont sur le spectre de l'autisme. Elle est fan de féminisme, de santé sexuelle, de justice sociale, de musique, d'espresso, de bières de microbrasseries, de bas de laine et de faire semblant de bien cuisiner.

Leave a comment