Le soir je me couche, et j’espère que je vais me réveiller le matin en étant une fille…


Bonjour Yann,

Je te remercie de ta question qui contient beaucoup de détails à discuter! Je comprends que tu puisses être perturbé par ce qui se passe en toi. J'espère que tu as pu lire d'autres témoignages semblables au tien sur ce site… tu n'es pas la seule personne qui vit ce que tu vis.

Je connais bien la série Kashimashi (Girl meets Girl) et je comprends très bien que tu puisses t'identifier au personnage principal, car il s'agit dans le fond d'un adolescent qui devient une fille tout en restant attirée par les filles. À travers une histoire remplie de magie et d'extra-terrestres, cette série aura eu le mérite de soulever un point très réel : l'identité sexuelle (se sentir homme ou femme) est une chose différente de l'orientation (être attiré par les hommes, les femmes ou les deux). Ce qui veux dire que, puisque tu es attiré par les filles, ça ne veut pas nécessairement dire que tu dois être un gars et que ton désir de devenir une fille n'est pas légitime.

Ta situation est semblable à bien d'autres histoires que j'ai entendues dans la communauté trans. Elle ressemble également à la mienne, quand j'avais 16 ans. En effet, à l'adolescence, parfois la seule façon pour une personne transsexuelle d'explorer son identité sexuelle est à travers les mangas, les jeux vidéos, les histoires fictives et les fantasmes sexuels. Pourquoi? Parce que le monde « réel » peut sembler rigide et contraignant, alors que l'imaginaire au contraire permet de tout réaliser. Le danger, c'est quand le monde imaginaire en vient à mieux correspondre à ce que l'on est que le monde réel, au point d'en ressentir de l'inconfort, voire de la détresse. C'est là le signe qu'il y a un problème.

Dans ton cas, il est possible que tu sois transsexuelle ou transgenre. Qu'est-ce qu'au juste que la transsexualité? C'est tout simplement un désaccord entre le sexe de naissance d'une personne et l'identité qu'elle ressent intérieurement. Ce désaccord est un handicap pour la personne : il l'empêche d'être heureuse, de s'épanouir, de vivre une relation harmonieuse avec elle-même et les autres. La seule façon de mettre fin à tout ça est d'accepter son identité et d'entamer un processus de transition qui permettra de vivre dans un corps et une identité sociale qui correspond à son soi intérieur. C'est une éventualité qui fait peur mais sache que la transition de nos jours se fait de plus en plus jeune, et elle est de plus en plus acceptée socialement. En fait, la plupart des personnes trans que je connais (dont moi-même!) ont moins de 30 ans et mènent une vie tout à fait normale et équilibrée.

Quant à l'identité transgenre, c'est quand une personne ne se sent ni totalement homme ni totalement femme et trouve son bonheur ailleurs quand dans cette binarité. Il est également possible que ta situation soit tout autre, et c'est pourquoi il est important pour toi d'y réfléchir sérieusement.

Dans ta lettre, du dis que tu te retrouves le soir en position fœtale tellement tu rêve d'être une femme le lendemain, et que tu trouves ta situation intenable. Mais comment te sens-tu dans ta vie de tous les jours, dans tes interactions avec les autres? Te sens tu handicapé d'être un gars? T'arrive-t-il de jalouser les filles autour de toi, de vouloir être à leur place? T'arrive-t-il de te dire » ah si j'étais une fille je serais moins timide, mieux dans ma peau, etc. « ? Si, comme dans Kashimashi, tu devenais instantanément une femme, penses-tu que ta vie serait plus belle et épanouissante? Voilà des questions que tu dois te poser afin de mieux cerner ce que tu as.

Chose sûre, en aillant peur de ce que tu ressens et en trouvant ça perturbant, tu ne t'aideras pas. Si jamais tu en ressens le besoin, tu peux consulter un psychologue, sexologue ou intervenant communautaire spécialisé en question d'identité de genre. Ces personnes ont l'expertise pour te guider dans ta réflexion, et elles pourraient t'aider à rencontrer des gens qui vivent la même chose que toi. Je t'invite à contacter le MAG-Paris, un organisme d'aide aux jeunes de la diversité sexuelle, qui sauront probablement t'aider ou te référer aux bonnes gens (http://www.mag-paris.fr/).

Je te souhaite de trouver réponse à toutes tes interrogations. D’ailleurs, n'hésite pas à nous réécrire si tu en as d'autres!

Élyse


About Élyse Vander

Élyse est enseignante au secondaire depuis 2005, ce qui l’a amené à développer sa capacité d’intervention auprès des jeunes. De plus, elle a une expertise dans le domaine de la transsexualité, ayant œuvré dans le milieu dans divers organismes depuis 2007.

Mon implication à AlterHéros me donne confiance que dans les prochaines années, les jeunes pourront de plus en plus assumer et vivre harmonieusement leur homosexualité, bisexualité ou transsexualité, particulièrement à l’école secondaire.

Leave a comment