Pourquoi ces sentiments lorsque je regarde des femmes?


Bonjour Pauline,

Merci de nous écrire et de nous faire confiance. Dans ta lettre, tu nous fais part de divers sentiments et sensations que tu ressens en présences de femmes, et ce depuis près de deux ans. Tu nous indique par contre ne jamais avoir vécu de relation romantique, ni avec un garçon ni avec une fille. Tu te demandes si tu as réellement une attirance pour les femmes ou si ce ne serais pas dû à l’image négative que tu as de ton propre corps…

Tes sentiments sont-ils le signe que tu as une attirance pour les femmes? Possible. Je ne peux pas te donner une réponse définitive là dessus. L’orientation sexuelle est une partie très complexe de l’être humain, voire même capricieuse. On croit la cerner et puis la voilà qui se transforme et nous fait douter de tout. Et puis, il faut dire aussi que chez certaines personnes, les attirances physiques sont différentes des attirances émotionnelles, en ce sens qu’elles peuvent ressentir de l’excitation sexuelle envers les deux sexes mais préférer les relations amoureuses avec un seul des deux. Alors oui, ces sensations pourraient effectivement signifier que tu es lesbienne ou bisexuelle. Ou ils pourraient vouloir dire autre chose. Comment en être certaine? Seule une introspection et les expériences de la vie pourront répondre à cette question.

Dans ta lettre, tu semble vouloir à tout prix comprendre la cause de ce que tu vis. Or, je ne suis pas convaincue que ce soit la bonne voie à suivre. Tout d’abord, parce que la psychologie contemporaine a bien sû démontrer qu’il est impossible d’expliquer l’émergence de l’orientation sexuelle. Mais surtout, connaître la cause ne t’aiderait pas à mieux t’accepter. Tu émets l’hypothèse que tout ça est causé par la mauvaise images que tu as de ton corps. Peut-être bien qui sait? Mais je peux toutefois te dire qu’une partie importante des femmes ont aussi des problèmes d’image corporelle, problèmes artificiellement créés par les médias et des attentes sociales irréalistes et malsaines. Pourtant, la vaste majorité de ces femmes ne vivent pas de questionnement face à leur orientation.

Un jour possiblement, tu rencontreras une personne en particulier qui te feras sentir toute chose, avec qui tu voudras être constamment et pas mal plus qu’en tant qu’ami(e). Cette personne sera un garçon ou une fille et ce sera tant mieux ainsi, car ce sera TES sentiments. La seule chose qui importe en attendant, c’est d’accueillir tes sentiments sans jugement, sans honte et sans gêne. Difficile je sais, quand la possibilité existe que ces sentiments t’amènent à réaliser que tu est différente, que tu as un destin tout autre que celui de la majorité. C’est même terrifiant. Ce que je peux te dire toutefois, c’est que peux importe qui tu es, tu n’as pas à te fuir. Tu es qui tu es, avec tes qualités, défauts et particularités. Si être attirée par les femmes s’avère en être une, saches que des millions de femmes la partagent et sont heureuses, épanouies et, oui, amoureuses. Tu ne me crois pas? Prends le temps de discuter avec des femmes homosexuelles et bisexuelles, ne serais-ce qu’à titre de curiosité. Tu peux par exemple lire d’autres questions réponses sur ce site ou t’inscrire sur notre forum et joindre le groupe « Tout pour les filles » . Tu verras, chaque femme a son histoire à raconter sur la découverte de son orientation quelle qu’elle soit. Peut-être te reconnaîtras tu dans une de celle-ci.

Et puis en attendant d’avoir la certitude que tu attends par rapport à ton orientation, ne met pas ta vie sur pause! Continue de t’impliquer dans les activités qui te passionnent, de lire, d’apprendre, de connaître des gens, de découvrir de lieu et des choses passionnantes. Par toutes ces choses tu apprendras à te connaître et à t’apprécier, autant physiquement qu’émotionnellement.

Bonne suite dans tes réflexions. Écris-nous de nouveau si tu as d’autres question!

Élyse, intervenante d’AlterHéros


About Élyse Vander

Élyse est enseignante au secondaire depuis 2005, ce qui l’a amené à développer sa capacité d’intervention auprès des jeunes. De plus, elle a une expertise dans le domaine de la transsexualité, ayant œuvré dans le milieu dans divers organismes depuis 2007.

Mon implication à AlterHéros me donne confiance que dans les prochaines années, les jeunes pourront de plus en plus assumer et vivre harmonieusement leur homosexualité, bisexualité ou transsexualité, particulièrement à l’école secondaire.

Leave a comment