La famille de ma copine ne veut pas qu’elle soit en couple avec une fille, que faire?


Bonjour Ellie,

Merci beaucoup de la confiance que tu nous témoignes en nous écrivant. Tu as rencontré une fille il y a deux ans et vous vous aimez depuis un an. Tout allait bien jusqu’à ce que la soeur de ta copine apprenne que vous êtes ensemble. Elle n’est pas d’accord avec votre relation et son désaccord fait peur à ta copine.

Ta situation n’est pas idéale, c’est certain. C’est triste que ta « belle-soeur » voit d’un aussi mauvais oeil votre relation. Ce qu’il faut retenir d’abord, bien sûr, c’est que, peu importe ce que cette fille dit, ta copine et toi ne faites rien de mal. Vous vous aimez et ça, c’est la plus belle chose qui soit.

Ensuite, il faut garder à l’esprit que ce n’est pas parce que ta copine sortirait avec un homme que son problème de famille se règlerait. Ta belle-soeur n’aime pas que vous sortiez ensemble, mais je suis certaine que tu peux imaginer au moins une dizaine de types de gars qu’elle désapprouverait aussi. Parfois, ce serait pour des bonnes raisons (ex: un homme violent), mais, parfois, ce serait pour des raisons aussi discriminatoires et injustes (ex: l’accent, l’éducation, la couleur de la peau, etc.). Sortir avec quelqu’un de son propre sexe ne condamne pas au malheur et sortir avec quelqu’un du sexe opposé ne conduit pas automatiquement au bonheur.

Est-ce que tu sais pourquoi ta belle-soeur désaprouve votre relation? Est-ce par convictions religieuses, par crainte que sa soeur fasse rire d’elle, par crainte qu’elle n’ait pas d’enfants, parce qu’elle ne comprend pas, etc. Je ne dis pas qu’en sachant le motif de sa désapprobation, tu pourrais nécessairement lui démontrer qu’elle a tort (certaines personnes sont très attachées à leurs idées, même si elles sont mauvaises), mais ça pourrait aider.

De manière concrète, ce que je suggèrerais, ce serait de négocier avec ta belle-soeur un temps d’arrêt pour que, de son côté, elle puisse assimiler la nouvelle et que, de votre côté, vous subissiez moins de pression. Le compromis devrait inclure le fait que ta belle-soeur ne doit pas « informer » ta belle-famille de ce qui se passe. C’est à ta copine, et non à elle, de dire à ses parents qu’elle est en amour avec toi. Insistez là-dessus, c’est important et précisez bien à ta belle-soeur qu’elle n’a pas non plus le droit de l’obliger de le faire prochainement. Ta copine a le droit d’en parler demain ou dans un an ou jamais. C’est sa vie, c’est à elle de décider. Si, déjà, la crainte que le reste de sa famille l’apprenne prochainement pouvait être écarté, peut-être que ça aiderait ta copine à être moins stressée et à voir la situation plus clairement.

De ton côté, sois pour ta copine un soutien et une oreille, c’est ce que tu peux faire de mieux.

Si tu veux aider ta belle-soeur à comprendre votre situation, tu peux lui proposer la lecture de romans où deux filles s’aiment. Je ne connais que des titres québécois (La fille qui rêvait d’embrasser Bonnie Parker, Le placerd), mais, si tu vas en librairie et que tu demandes à un commis de t’aider, il pourra te proposer des titres.

Je te souhaite bonne chance avec la suite. Vous avez le droit de vous aimer et d’être heureuses.

Pascale


About Pascale

Pascale détient un baccalauréat en éducation du français et de la morale au secondaire. Elle a aussi une maitrise ès arts en littérature avec un mémoire sur la nouvelle érotique féminine au Québec (2007).

J'aime l'idée que, grâce à Internet, il m'est possible d'aider des gens qu'il me serait difficile, parfois même impossible, de rencontrer en personne. J'ai beaucoup, beaucoup, beaucoup lu sur la sexualité et les relations amoureuses dans le cadre de mes études - mais aussi par intérêt personnel - et je suis heureuse quand je peux aider en partageant ces connaissances.

Leave a comment