Ma vie, un misérable mensonge… 1


Depuis mon plus jeune âge, je sais que je n’appartiens pas au genre féminin. J’ai toujours été un homme! Seulement, j’ai menti… Au début, je ne savais pas ce que la vie me réservait. J’avais décidé de jouer la comédie le temps que mon corps change et devient ce qu’il était supposé devenir… J’ai agi en petite fille sage et tranquille jusqu’au jour où j’ai réalisé que j’étais destiné à devenir une femme… Le jour où mes seins on commencer à pousser! À partir de ce jour, j’ai commencé à m’isoler. Le petit rayon de soleil à maman s’était couché et ne s’était plus jamais levé. Je m’étais renfermé dans mon univers de dessin, de jeux vidéo et d’internet. Je ne disais jamais ‘’je t’aime’’ ni à ma mère, ni au reste de la famille et le seul temps où ils me voyaient, c’était au souper et je disais rien, je mangeais la tête dans mes pensées et ensuite, je retournais à ma vie de vampire. Même à l’école, je ne parlais à personne et j’évitais les regards. La seule chose qui me maintenait en vie, c’était mon univers de rôle play. Avec une de mes seules amies que j’avais à cette époque, on s’amusait constamment à se prendre pour des personnages fictif et j’étais toujours un personnage masculin. Je me sentais bien seulement à ces moments-là.

Un jour, mon père se questionna à mon sujet. Pourquoi j’avais de si mauvaises notes à l’école, pourquoi j’étais aussi antisocial… À ce moment, je n’avais absolument aucune idée que la transsexualité existait alors, je disais simplement que j’avais des problèmes d’apprentissages et que j’étais juste… timide… Il m’a donc prit un rendez-vous avec une neuropsy. L’erreur de ma vie! J’ai été diagnostiqué autiste! Et comme je suis assez naïf, je l’ai cru et j’ai commencé à agir comme si j’en étais réellement un! Je suis devenir hyper sensible aux moindres remarques déplacées et encore plus renfermé. J’ai même développé des tics et je suis devenu super anxieux. Je me suis retrouvé sans emploi, sur l’aide social… Mais, à travers tout ça, j’ai rencontré mon amour! Il était pareil à moi, dans la même situation! C’est lui qui m’a parlé de la transsexualité et la possibilité de changer de sexe! C’est à ce moment que je me suis remis à vivre (presque). Mon cœur s’était rempli d’espoirs!

Mais, ne voulant pas décevoir la famille, étant trop sensible encore… J’ai enduré 4 ans de mensonges et de souffrances à agir en jeune femme autiste sans emploi… Mais pendant ces quatre ans, je m’impatientais et j’ai fini par péter les plombs! Ce que je ne regrette pas d’ailleurs! J’ai finalement avoué à ma mère, mon père et mon frère… Que je leur avais mentis… Que j’étais transgenre et que j’en pouvais plus de jouer la ‘’putin’’ de comédie! J’ai commencé à m’habiller en homme et à agir comme j’aurais toujours du faire, agir en moi-même! Mais maintenant, je me sens ridicule… Mon diagnostic d’asperger me colle au cul et je ne sais plus quoi faire… L’aide social croit que je suis incapable de travailler et de retourner à l’école. J’ai un chèque qui me donne beaucoup d’argents à cause de ce foutu diagnostic! Et si je repasse des tests pour effacer le fait que je suis autiste, j’ai peur d’avoir des dettes à devoir au gouvernement! Présentement, j’essaie de rencontrer ma travailleuse sociale pour tout lui dire à propos de ma transsexualité et du fait que je ne suis pas autiste! J’ai tellement honte d’avoir menti toute ma vie… De m’être menti à moi-même et à tout le monde…


Leave a comment

One thought on “Ma vie, un misérable mensonge…

  • Yukarie

    coucou, « misérable mensonge » (il n’y a pas de nom ?)

    déjà tu sais que tu es un homme et tu le vis, c’est le premier point. Tu as cessé de te mentir à toi même en quelque sorte. Donc la porte s’est ouverte, l’air du large passe .
    je ne saurai pas répondre au niveau de tes droits, mais au pire, que peut-il t’arriver ? Tu fais une transition, tu as un job, tu vis ta vie , et on te prélève une partie de tes revenus pendant quelques années. Ce n’est pas la mort ! Tu vis pauvrement au début, mais tu vis ! et cette fois sans mensonge.
    Et puis … toi et ta chance, invoque Shiva, le dieu mâle et femelle . 😉
    on ne sait jamais.

    bon courage et bonne chance
    Yukarie