[:fr]Mon amie est bisexuelle, mais ses parents sont d’origine asiatique et très religieux…[:]


[:fr]Bonjour Marie,

Merci de contacter AlterHéros!

Vous expliquez que votre amie est bisexuelle et qu’elle vient de faire son coming-out à sa mère. Cependant, puisqu’elle vient d’une famille religieuse, sa mère n’accepte pas sa bisexualité et dit que cette dernière n’existe pas, que sa fille doit seulement trouver un bon garçon. Ainsi, elle n’a pas encore fait son coming-out à son père puisqu’elle croit qu’il ne l’acceptera pas. Vous aimeriez avoir des conseils pour pouvoir aider votre amie.

En effet, il est parfois difficile pour les parents d’accepter que leurs enfants aient une orientation sexuelle autre qu’hétérosexuelle, encore plus lorsqu’ils sont issus d’une culture traditionnelle et qu’ils ont des valeurs fortement ancrées dans la religion.

Toute comme il existe des personnes homophobes, y a encore des personnes qui sont biphobes, qui croient que la bisexualité n’existe pas vraiment, que les personnes bisexuelles devraient décider entre les hommes ou les femmes ou qu’elles sont dans le déni (qu’elles sont en fait homosexuelles). Cette situation doit être extrêmement frustrante pour votre amie.

Cependant, il est possible qu’au fil du temps, sa mère accepte sa bisexualité. Après une certaine réflexion et une prise d’informations concernant le sujet (d’ailleurs, il est possible de lui conseiller quelques lectures à cet effet, comme des documents ou pages web concernant la bisexualité, par exemple le magazine Ça sexprime et son édition au sujet de la bisexualité, qui est disponible en ligne), elle fasse son cheminement et comprenne mieux la réalité de sa fille.

Concernant son père, il peut avoir une réaction positive tout autant qu’il peut avoir une réaction négative. Nous ne le savons pas en ce moment. Les réponses face à un coming-out peuvent être variées et parfois, les réactions des gens qui nous entourent nous surprennent (négativement ou positivement) !

Il est possible qu’il y ait des conséquences négatives à son dévoilement. C’est possible, entre autres, que la relation entre elle et ses parents soit mise à l’épreuve, qu’il y ait de la tension entre eux. Cela peut devenir difficile pour elle, mais avec votre aide (et de l’aide positive d’autres membres de son entourage), elle aura une bonne capacité de résilience, à surmonter ces moments difficiles.

Même si ses parents n’acceptent pas son orientation sexuelle, elle a amplement le droit de vivre avec ses attirances et ses préférences. Elle doit savoir qu’il n’y a rien de mal avec tout cela et qu’être bisexuelle est complètement correct et légitime. Dans tous les cas possibles, votre amie doit se créer un système de support. Cela vous inclut, bien sûr, mais peut aussi inclure ses ami.e.s, d’autres membres de sa famille qui sont plus ouverts, des membres d’organismes LGBT, etc. D’ailleurs, si elle a besoin de ressources supplémentaires pour l’aider dans son cheminement, elle pourrait assister à des rencontres de groupe menées par un organisme LGBT de votre région. Aussi, si cette situation lui cause beaucoup d’anxiété, elle peut choisir de faire des rencontres privées avec un.e sexologue, un.e psychologue, ou un.e intervenant.e dans une organisme LGBT.

Voici un site qui pourrait être intéressant pour elle : The Bisexual Index. C’est un site anglophone, mais Google Translate peut (approximativement) vous aider si nécessaire! Voici ce qu’il contient de particulièrement intéressant et qui complète les informations qu’on retrouve dans l’édition du magazine Ça sexprime mentionné précédemment:

J’espère que cela aide à épauler votre amie dans son cheminement. Voici deux groupes de discussion sur notre site où les utilisateurs peuvent partager leurs expériences:  Orientation sexuelle: suis-je homo, bi ou hétéro, là est la question! et Bisexualité: bi un jour, bi toujours? Ces groupes pourraient intéresser votre amie, si elle a besoin de discuter avec d’autres personnes bisexuelles.

Merci encore pour votre confiance.
N’hésitez pas à nous réécrire, il nous fera plaisir de vous répondre.

Alessia, pour AlterHéros

[:]

Leave a comment