[:fr]Suis-je lesbienne? Comment le dire à mes proches?[:]


[:fr]

Bonjour Marie,

Merci de contacter AlterHéros!

Vous dites que vous êtes en questionnement. Depuis un certain temps, les filles vous attirent. Vous souhaitez avoir des relations sexuelles avec elles, mais vous n’êtes pas sûr d’être lesbienne puisque vous n’avez pas eu cette expérience à ce jour. En ce moment, vous avez une peur de parler de vos sentiments et vos désirs aux personnes dans votre entourage.

Votre première question est : est-il possible d’être sûre d’être lesbienne sans avoir eu d’expériences sexuelles avec une autre fille? La réponse est oui. Absolument oui! 🙂 Vous savez qui vous attire. Certaines personnes ont besoin d’avoir une expérience sexuelle pour confirmer leur orientation sexuelle. D’autres le savent sans avoir ces expériences. Je ne peux pas vous dire quel est le meilleur choix pour vous. C’est à vous de voir ce dont vous avez besoin. Si vous devez avoir une expérience sexuelle avec une fille pour confirmer votre orientation sexuelle, il n’y a rien qui dit que vous ne pouvez pas le faire. Ou bien, si vous voulez être dans une relation amoureuse seulement pour voir si c’est ce que vous désirez, l’option est ouverte à vous! De plus, si vous désirez d’attendre pour faire plus d’introspection, c’est absolument correct aussi. Comme je vous l’avais déjà dit, c’est à VOUS de voir ce dont vous avez besoin!

Votre deuxième question est : comment le dire à vos proches? Le coming-out peut être stressant pour certaines personnes. Parfois, les personnes qui font leur coming-out ne savent pas quoi dire, à quel moment de le dire ou à qui le dire en premier, etc. Pour cette raison, voici des stratégies pour vous aider dans ce processus.

Les stratégies pour faire son coming-out :

  1. Réalisez que vous faites un choix courageux (en faisant son coming-out, spécifions, puisque l’orientation sexuelle n’est pas une question de choix!) et vous serez beaucoup plus heureux dans le long terme que si vous avez essayé de le cacher.

Vous devez avoir une sexualité saine pour être heureuse et avoir une santé globale saine. Apprenez à vous accepter. C’est possible que les personnes à qui vous le dites aient une réaction positive ou bien neutre. Cependant, il y a la possibilité que ces personnes puissent avoir une réaction négative. Elles peuvent se sentir mal à l’aise avec votre divulgation. Toutefois, peu importe la réaction, vous pourriez vous sentir heureuse et plus authentique si vous êtes ouverte.

  1. Préparez-vous!

Peu importe la réaction des gens qui vous entourent, rappelez-vous les raisons pour lesquelles vous avez choisi de faire votre coming-out à cette personne. Si elle est négative, vous pouvez leur dire que c’est correct et que quand ils se sentiront prêts à vous parler concernant ce sujet, vous êtes ouverte à le faire (si c’est le cas, bien sûr). Vous pouvez leur dire que vous comprenez et respectez leurs opinions ou croyances. Cependant, ils doivent également respecter votre vérité. Si la réaction est positive, je vous invite à profiter de la positivité de cette réaction. Entourez-vous de ces personnes, si c’est possible. Vous pouvez commencer avec les personnes qui sont plus ouvertes en ce qui concerne ce sujet. Après, vous pourrez faire votre coming-out à ceux et celles avec qui vous pensez que ce sera plus difficile.

    3. Soyez prête pour les questions qu’ils pourraient poser.

Ils pourraient avoir peur de la façon dont les gens vont vous traiter, ou penser que vous ne serez jamais en mesure d’avoir des enfants. Pour eux, ce sont de très réelles préoccupations. S’ils sont religieux, vous pouvez trouver à l’avance du matériel pour partager avec ceux qui exprime un point de vue positif. Il y a des leaders religieux qui ont une vision positive et saine des relations LGBT. Peut-être est-ce possible de les référer à cette personne.

    4. Choisissez la première personne à qui vous fait votre coming-out.

Soit un membre de la famille, un.e ami.e, un.e collègue, etc. que vous sentez capable de vous soutenir. Une façon de le faire est de leur dire que vous avez quelque chose d’important à partager avec eux, que c’est une chose à laquelle vous avez pensé pendant une longue période. Vous pouvez expliquer que vous avez réalisé que vous avez des attractions et des sentiments envers les femmes, que vous avez pris beaucoup temps pour réfléchir et de faire de l’introspection. En disant cela, ils vont comprendre que vous avez fait du chemin avant de dire quoi que ce soit à quiconque.

   5. Faire votre coming-out une pas à la fois.

Vous ne devez pas faire votre coming-out à tout le monde en même temps. Vous pouvez choisir différents moments et endroits pour différentes personnes. Parfois vous aurez besoin de différents types moment privés. Plus vous en faites, plus confiant vous deviendrez en le faisant.

   6. Êtes fier de qui vous êtes!

Autrement dit, ne pas avoir honte de qui vous êtes. Ne laissez personne vous faire sentir mal à propos de votre orientation sexuelle. Certaines personnes auront peut-être besoin de temps pour faire face à ce que vous leur avez dit. Cependant, vous savez qui vous êtes, alors ne laissez personne essayer de dire le contraire!

   7. Assurez-vous que vous vous sentez en sécurité avant vous dévoiler votre orientation sexuelle.

S’il y a certaines personnes à qui vous aimeriez faire votre coming-out, mais vous ne savez pas quelles seraient leurs réactions, vous pouvez vous assurer d’être en présence d’une tierce personne. Cette personne peut être quelqu’un à qui vous avez déjà fait votre coming-out. De plus, c’est à vous de décider à quel moment vous allez faire votre coming-out et à qui. Alors, prenez votre temps. Pensez à ce que vous voulez dire. Si vous êtes dans une situation où vous pensez que vous pouvez être reniée ou même expulsée, il vaudrait mieux attendre d’être en sécurité ou indépendante.

Rappelez-vous que ce qui est important d’abord est de vous accepter, d’apprendre à aimer qui vous êtes, peu importe vos préférences sexuelles. Les autres ne savent pas ce que vous vivez à l’intérieur. C’est vous qui le savez, puisque c’est vous qui le vivez! Donc, en faisant plus d’introspection, vous aurez la capacité de confirmer et d’affirmer vos désirs, vos attractions, et finalement, votre orientation sexuelle.

Si vous trouvez que vous avez plus d’inquiétudes et que vous avez besoin de discuter de la situation plus en détail, je vous invite à contacter soit un.e sexologue, un.e psychologue ou un.e intervenant.e dans un organisme LGBT.

J’espère que cela vous aide dans votre cheminement! Voici trois groupes de discussion sur notre site qui pourraient vous intéresser : Orientation sexuelle: suis-je homo, bi ou hétéro, là est la question!,  Tout pour les FILLES!!! et Parlons sexe… entre filles! (18+).

Également, voici quelques questions similaires qui pourront vous donner plus d’éclairage sur ce sujet: 1 et 2. En les lisant, vous pouvez voir que vous n’êtes pas la seule à vous poser ce type de questions!

Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à nous contacter. Nous vous répondrons avec grand plaisir!

Merci encore pour votre confiance!

Alessia, pour AlterHéros

[:]

Leave a comment