Je me demande si je suis lesbienne, toutefois, mon frère est gai.


Depuis mes 13 ans (jamais avant) quelques filles m’intriguent, me tétanisent, me nouent le ventre. J’essaye vite de me sortir ces filles de la tête, toute honteuse d’être aussi « bizarre » près d’elle, de les regarder comme je ne le devrais pas.
Cependant je trouve quelques garçons beaux, et cela me « rassure » en me disant que tout ça n’était qu’une phase. Je sors avec plusieurs, quelques relations un peu longues, mais rien de réellement passionnel de mon côté, je me sens juste bien, confortable, sans prise de tête.
Je suis actuellement en couple avec un garçon charmant, doux, et avec qui je m’entends bien, depuis près d’un an, mais sans véritablement de plaisir incroyable au lit (j’en ai jamais vraiment eu je crois même si parfois c’est un peu « fun »)
Mais en grandissant, je réalise l’importance de cette attirance pour les filles et je ne sais pas quoi faire, je ne sais pas ce que je suis.
Surtout que mon frère est gay, comme une impression de « la place est déjà prise » dans la famille.
-Em

Bonjour Em,

Merci de faire confiance à AlterHéros et excuse-moi du délai de réponse. Si j’ai bien compris, tu te questionnes à propos de ton orientation sexuelle. En effet, tu es dans une relation hétérosexuelle, avec un garçon que tu qualifies de charmant, avec qui tu t’entends bien. Par contre, sexuellement, tu ne te sens pas tout à fait comblée. De plus, cela fait environ 5 ans que tu constates l’effet que les filles ont sur toi. Elles t’attirent, t’intriguent, te nouent le ventre. Qu’est-ce que cela signifie ?

Finalement, tu as l’impression que, puisque ton frère est homosexuel, tu n’as pas vraiment le droit de l’être toi aussi. C’est bien cela ?

Commençons par démystifier un peu ce qu’est l’orientation sexuelle. L’orientation sexuelle, c’est une préférence qui englobe plusieurs sphères : romantique, sexuelle, amoureuse, fantasmatique, platonique… Par exemple, pour résumer grossièrement, une femme hétérosexuelle est globalement attirée par les hommes : elle a généralement envie d’avoir des rapprochements affectifs, une relation sexuelle, de développer une relation intime avec eux. À l’inverse, une femme homosexuelle recherchera plutôt ces éléments du côté des personnes du même genre que le sien. Entre les deux, il y a les personnes bisexuelles, qui peuvent ressentir de l’attirance, du désir, de l’affection, pour les hommes et les femmes. Sens-tu que tu peux te reconnaître dans l’une de ces descriptions ?

Si aucune de ces descriptions ne te rejoint, ça se peut aussi ! Ces trois catégories ne sont pas coulées dans le béton. Il y a une grande diversité de réalités et les possibilités sont multiples ! Certaines personnes, par exemple, auront des relations sexuelles avec des personnes du même genre, mais pas d’attirance romantique ou de désir de bâtir quelque chose de plus profond avec elles; elles combleront plutôt ce besoin du côté du genre opposé, ou vice et versa. Certaines auront majoritairement des relations homosexuelles dans leur vie, mais quelques relations hétérosexuelles. Pour illustrer ce fait, je te présente ci-dessous l’échelle de Kinsey:

Tu vois? Il est possible de considérer l’orientation sexuelle comme étant un continuum, plutôt que des catégories distinctes. On peut se situer n’importe où sur ce continuum. Certaines personnes ne ressentent pas de désir sexuel et/ou romantique, elles se définissent comme asexuelles.

Aussi, il est important de mentionner que ces préférences peuvent changer selon le temps et les circonstances. Il est normal de se remettre en question, de ressentir des émotions nouvelles auxquelles on ne s’attendait pas, et ce, peu importe l’âge ! Une personne qui se considère exclusivement hétérosexuelle à l’adolescence peut se rendre compte, quelques années plus tard, qu’elle ne l’est pas tout à fait. C’est ce qui semble t’arriver tranquillement depuis les 5 dernières années : tu constates que les personnes du même genre que toi te font un effet particulier. Maintenant, à toi de voir : est-ce de la curiosité ? Du désir ? As-tu envie d’expérimenter, de tenter une relation avec une femme ? Est-ce un fantasme, ou tu t’imagines bien en couple avec une femme ?

As-tu discuté de cela avec ton copain, pour vérifier s’il est ouvert à la question? Je te suggérerais de le faire, si tu te sens à l’aise. Si tu ne te sens pas tout à fait comblée par votre relation, cela peut effectivement être dû au fait que tu es plus attirée par les femmes que par les hommes. Peut-être aussi qu’il y a un léger manque de communication sur le plan sexuel avec ton copain ? Il serait intéressant que vous mettiez au clair, ensemble, ce qui plaît à l’un et à l’autre, ce qui plaît moins, ce qui vous excite, etc. Peut-être aussi que ton copain serait d’accord pour que vous soyez en couple ouvert, ce qui te permettrait d’explorer tes désirs lesbiens, de vérifier ce que représente le sentiment qui te noue le ventre. À vous de voir !

En ce qui concerne ta famille, je comprends que tu as l’impression que la place est déjà prise par ton frère. Toutefois, il n’y a rien de mal à être lesbienne, n’est-ce pas? Si je retourne la situation à l’envers, tu peux te poser la question : trouverais-tu ça difficile d’assumer ton hétérosexualité si ton frère était déjà hétérosexuel ? J’imagine que non. 🙂 Je sais, nos sociétés hétéronormatives nous portent à croire que pour être heureux et épanoui, il faut être hétéro, mais il n’en est rien. Il n’y a donc pas de places maximales allouées aux personnes LGBT dans une famille 😉 Tu as tout autant ta place que ton frère a pu l’avoir. Cette pression que tu as sur tes épaules n’a pas lieu d’être!

Si tu as une bonne relation avec ton frère, c’est une excellente nouvelle que de savoir que tu as un allié si près de toi. Tu peux discuter de la situation avec lui si tu te sens à l’aise, et il pourra potentiellement te comprendre et te supporter. Tu ne seras plus seule, c’est super ! Si c’est la réaction de tes parents qui te fait peur à l’idée d’un éventuel coming-out, je me demande, comment ont-ils réagi lorsqu’ils ont su que ton frère est homosexuel ? Qui sait, peut-être qu’ils seront plus compréhensifs, étant donné qu’ils ont déjà eu à faire cette réflexion ?

J’espère que ma réponse a pu t’aider un peu. Si tu veux, tu peux aller consulter le dossier Suis-je gai, lesbienne, bisexuel.le? : tu y retrouveras plusieurs questions/réponses similaires à la tienne, qui t’apporteront davantage de pistes de réflexion et d’éléments de réponse. Celle-ci, par exemple, est assez intéressante: Je n’ai aucune expérience avec les femmes, mais je les désire… suis-je lesbienne?

Tu peux aussi te joindre aux groupes Orientation sexuelle: suis-je homo, bi ou hétéro, là est la question! et Tout pour les filles! pour discuter avec d’autres membres AlterHéros.

Si tu as d’autres questions pour les Experts, n’hésite pas à nous réécrire!
Bon cheminement à toi, Em.

Jessica, pour AlterHéros


About Jessica

Jessica est présentement étudiante au doctorat en psychologie à l’Université de Sherbrooke. Elle détient un DEC en sciences humaines, profil action sociale et médias (2011) et un baccalauréat en psychologie de l'UQÀM (2014). Elle a travaillé dans le domaine de l'intervention à temps plein pendant un an et demi avant d’intégrer le doctorat. Son grand intérêt pour la communauté LGBTQ+ l'a amenée à s'impliquer en tant qu'intervenante bénévole au sein de l'équipe Parles-en aux Experts en mai 2015. Lorsqu'elle n'est pas en train d'étudier ou de travailler, elle aime bien aller nager ou marcher, faire du camping, jouer de la musique et flatter ses deux adorables chats. :-)

Leave a comment