J’ai des attirances vers les jeunes pré-ados


Bonjour,

Je viens vers vous pour un sujet compliqué et qui dérange beaucoup. Je suis trentenaire.
J’ai des attirances vers les jeunes pré-ado (plutôt les garçons) depuis mon adolescence et j’ai consulté 3 psy pour m’aider dans mon problème.

Outre le fait qu’il faut à chaque fois se « mettre à nu » , la gène et la honte que cela provoque et même si ce sont des professionnels ; la peur est toujours présente. D’être jugé, dénoncé et surtout le fait d’être TOTALEMENT incompris et pas si aidé que ça.

Je ne sais vraiment plus vers qui me tourner car je me rends compte que tant que l’on a rien fait; les pro ne s’en inquiète pas plus que cela.

Je fini toujours pas arrêter les séances chez le pro parce que j’ai l’impression de ne pas avancer, de tourner en rond. Je n’ai pas de contact avec les enfants mais lorsque j’entend qu’un jour ou l’autre; les personnes comme moi passeront à l’acte; cela m’effraie et je voudrais trouver de l’aide. Que dois-je faire ?
Enzouille

Bonjour Enzouille, j’aimerais premièrement te remercier de nous faire confiance.

Tu dis avoir une attirance pour les jeunes pré-ados et avoir consulté plusieurs professionnels pour régler ton problème mais tu avais l’impression de ne pas avancer. Tu as peur d’être jugé, incompris ou encore dénoncé. Tu dis ne pas être en contact avec des enfants mais tu es effrayé qu’un jour tu pourrais passer à l’acte car tu entends que c’est souvent le cas des gens dans ta situation.

Si cela peut te rassurer, les professionnels que tu as consultés ou que tu souhaiterais consulter dans le futur sont tenus par le secret professionnel et ne peuvent pas divulguer le contenu de leurs rencontres à quiconque à moins qu’une vie soit en danger. Comme tu ne sembles pas vouloir passer à l’acte tu es protégé. Ils sont aussi formés pour faire face à tous types de situations. Ils ne sont pas là pour te juger mais pour t’aider. Des fois, cela peut prendre quelques essais avant de trouver une personne avec qui on est plus à l’aise de se confier. Si tu ne te sens pas bien avec l’intervenant, tu as le droit de ne pas continuer et d’aller en voir un autre.

On ne peut pas choisir pas qui nous sommes attirés sexuellement, on peut cependant contrôler ses pulsions à l’aide de thérapies, de trucs pratiques et/ou de médication. Il y a différentes solutions qui peuvent se prêter à ta situation, tu pourrais consulter un professionnel de la santé pour savoir laquelle est la meilleure pour toi. Et tu sembles te prendre activement en main, ce qui est très positif, bravo ! Ce ne doit pas être facile de vivre avec ce genre d’idées en soi.

Voici quelques questions similaires à la tienne qui pourraient t’aider dans ton cheminement :

Comment aider une personne pédophile

J’ai peur d’être pédophile

En espérant t’avoir aider, tu peux toujours nous écrire si tu en ressens le besoin à Parles-en aux experts.

Sarah, intervenante pour AlterHéros

Leave a comment