Une fin de semaine LGBT en Gaspésie!


Il y a quelques jours, j’ai participé au Grand Rassemblement LGBT Gaspésie – Îles-de-la-Madeleine à New Richmond. C’était fantastique!

J’y ai rencontré des personnes de tous âges et de tous horizons. Des personnes queer, des personnes non-binaires, des femmes lesbiennes, des hommes gais, des gens bisexuels, des personnes trans, des professionnel.le.s de la santé, des musicien.ne.s, des Gapsésien.ne.s, des Madelinot.ienne.s… des gens qui avaient envie de rencontrer de nouvelles personnes, d’en connaître davantage sur la vie dans la région, d’échanger leurs expériences, de prendre une pause de l’hétéronormativité et de la cisnormativité dans un site enchanteur, la station touristique Pin Rouge.

Nous y avons confirmé l’importance des associations LGBT régionales grâce au travail acharné des deux dernières années de Laurence Lépine, qui nous a présenté les résultats de sa recherche parrainée par le CIRADD.

Nous avons discuté des enjeux propres à la région Gaspésie – Les Îles en matière de vie LGBT. L’isolement a été souligné à de nombreuses reprises, tout comme certaines problématiques propres au système de santé. Par exemple, nous avons parlé de la présomption d’hétérosexualité omniprésente dans les CSSS.

Un spectacle assez éclectique était présenté. Sous la direction de l’exquis Philippe Garon, plusieurs artistes de la région (dont Guillaume Arsenault, Juan Sebastian Larobina, moi-même (!!!), et aussi une invitée spéciale de la métropole, Samuele) ont invité les spectateurs.trices à réfléchir, danser, rire, pleurer, mais surtout se rassembler malgré leurs différences.

Nous nous sommes senti.e.s comme chez nous à la Station Touristique Pin Rouge, où le personnel nous a fourni des repas aux options multiples (merci pour les plats sans lactose!). L’organisation de l’événement revient à l’association LGBT Baie-des-Chaleurs, plus particulièrement messieurs Leonard Jordaan et Brian Carey.

Merci pour tout et, on l’espère, à bientôt!


About Marie-Édith Vigneau

Marie-Édith est actuellement étudiante de deuxième cycle à l'École de travail social de l'Université de Montréal. Elle est diplômée de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) en sexologie et de l'Université de Montréal en intervention auprès des personnes vivant avec une déficience intellectuelle et qui sont sur le spectre de l'autisme. Elle est fan de féminisme, de santé sexuelle, de justice sociale, de musique, d'espresso, de bières de microbrasseries, de bas de laine et de faire semblant de bien cuisiner.

Leave a comment