J’ai une phobie de devenir homosexuel depuis un an


Bonjour, je suis un homme hétéro de 25 ans j’ai été traité pour anxiété généralisé. J’ai une phobie à devenir homo depuis 1 an, jamais eu de fantasme homo ni sortie avec un homme, je suis en couple depuis 5 ans et je suis très heureux avec elle. Je vais bientôt m’installer avec elle et cela me fait peur. Un cercle vicieux s’est installé en moi, ma copine n’est pas porté sexe et consulte un sexologue. De mon coté j’ai déjà eu de longue relations avec des femmes avant, ou j’avais des rapports sexuels agréables et autant que je le voulais. Je me suis enfermé dans la pornographie hétéro sur internet pour combler mes pulsions et fantasmes, allant jusqu’à 5 fois par jours ou même y passer des heures. J’ai peur de foutre mon couple en l’air, peur d’être homo alors que mon attirance sexuelle et mentale profonde est hétéro. je m’imagine faire des choses qui ne me plaise pas avec un homme, vu que j’y pense, je me dis, si tu y pense c’est que tu aime ça, et j’angoisse du coup. Que faire ? Merci

Bonjour Nicolas, merci de faire confiance à AlterHéros!
Tu as une phobie de devenir homosexuel depuis un an. Pourtant, tu n’as jamais eu de fantasme homosexuel, tu n’as jamais eu de relation amoureuse avec un homme, tu es en couple avec une femme depuis 5 ans et cette relation te rend heureux, tu consultes de la pornographie « hétéro », bref, tu n’as aucun doute concernant ton orientation sexuelle et tu affiches largement dans ton message ta certitude d’être hétérosexuel.

Devant cette situation, la meilleure chose à faire pour toi ne serait-elle pas de démystifier l’homosexualité? Il ne s’agit pas de quelque chose de dangereux, de menaçant. Il s’agit d’une orientation sexuelle comme une autre, simplement, ni meilleure, ni moins valide. Sais-tu pour quelles raisons l’homosexualité t’effraie à ce point?

Rappelons-nous que l’orientation sexuelle n’est pas quelque chose qui change. C’est plutôt quelque chose que l’on découvre à propos de soi. Rien dans ton message n’indique que tu découvres actuellement que tu es homosexuel; tu as peur de le devenir. L’homosexualité ne se développe pas, ne s’attrape pas, ne se transmet pas, tout comme l’hétérosexualité ou la bisexualité.

Tu écris ceci: « je m’imagine faire des choses qui ne me plaise pas avec un homme, vu que j’y pense, je me dis, si tu y pense c’est que tu aime ça, et j’angoisse du coup ». Vivant avec un trouble de l’anxiété généralisée, tu as sûrement déjà eu d’autres types de pensées qui ne te plaisaient pas du tout (par exemple, être très malade, être humilié publiquement, le départ soudain d’une personne que tu aimes, un incendie, etc.). Est-ce qu’à ces moments, tu t’es dit, par exemple: « Si je m’imagine vomir en public et dégoûter les gens autour de moi, ça doit être parce qu’au fond, j’aime bien vomir en public et me sentir humilié! » ? Sûrement pas. C’est la même chose avec l’inconfort que tu vis lorsque tu penses à avoir des rapports intimes avec un homme.

Tu passes beaucoup de temps à consommer de la pornographie. Tu expliques que cela te permet de combler tes fantasmes et pulsions. Tu en vois donc des effets positifs. Es-tu capable de poser un regard critique sur les corps et les pratiques que tu vois?Est-ce que la pornographie t’empêche d’entretenir des rapports sains avec les gens qui t’entourent? Est-ce que ta relation avec ta copine s’en voit changée? Si oui, pour le meilleur ou pour le pire?

Par le passé, tes partenaires avaient plus de désir sexuel que ta copine actuelle. Le fait de ne pas être « porté.e sexe », comme tu l’expliques, n’est pas un problème en soi. C’est lorsqu’on se retrouve dans une relation où les besoins au niveau de la sexualité sont très différents que le défi est présent. Tu expliques que ta copine consulte un sexologue actuellement. Est-ce que tu aurais envie de consulter toi aussi? Pourriez-vous le faire ensemble? Cela pourrait t’aider à mieux comprendre tes craintes et à explorer les sources de tes angoisses. Aussi, tu pourrais être plus heureux sur le plan sexuel, comme tu dis l’être sur les autres plans.

Enfin, remettons les choses en perspective. Serait-ce ta peur de devenir homosexuel ou plutôt ta consommation de pornographie, ou encore le fait que ta copine et toi n’avez pas la même libido (énergie sexuelle) qui pourrait, comme tu l’expliques, « foutre ton couple en l’air »?  Je t’invite à y réfléchir et, si tu le désires, à en discuter avec ta copine. Cela te permettait peut-être aussi de briser ce « cercle vicieux » dont tu parles.

N’hésite pas à nous écrire à nouveau si tu en ressens le besoin. Prend bien soin de toi!
Marie-Édith, B.A. sexologie, pour AlterHéros


About Marie-Édith Vigneau

Marie-Édith est actuellement étudiante de deuxième cycle à l'École de travail social de l'Université de Montréal. Elle est diplômée de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) en sexologie et de l'Université de Montréal en intervention auprès des personnes vivant avec une déficience intellectuelle et qui sont sur le spectre de l'autisme. Elle est fan de féminisme, de santé sexuelle, de justice sociale, de musique, d'espresso, de bières de microbrasseries, de bas de laine et de faire semblant de bien cuisiner.

Leave a comment