Pensées sexuelles intrusives et insupportables


NOTE: Ce témoignage fait état d’une grande homophobie et nous tenons à déboulonner certains mythes qui s’y cachent (de manière plus ou moins explicite) ou qui y sont reliés avant que vous en entamiez la lecture. Bon 17 mai, Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie! 

– L’homosexualité n’est pas dangereuse. Nous reconnaissons toutefois qu’elle est très mal accueillie dans plusieurs régions et que cette situation peut provoquer des attitudes homophobes, qu’elles soient intériorisées ou extériorisées. 
– L’homosexualité et les pensées intrusives concernant l’homosexualité ne se transmettent pas, ne s’attrapent pas.
– La prière en soi ne chasse pas les pensées intrusives. Cependant, il est tout à fait vrai que la foi peut aider à traverser des moments difficiles. 
– La prière ne permet pas de modifier l’orientation sexuelle d’une personne. D’ailleurs, rien ne peut modifier l’orientation sexuelle d’une personne (thérapies, rituels, produits envoûtants). Cependant, une personne peut choisir de taire son orientation sexuelle et d’adopter des comportements qui ne correspondent pas à celle-ci. 
– La posture d’une personne, sa façon de se vêtir, ses habitudes et son allure, qu’elles soient traditionnellement associées à la féminité ou à la masculinité, ne sont en rien indicatrices d’un orientation sexuelle ou d’une autre.
– L’homosexualité et les pensées intrusives la concernant ne se transmettent pas génétiquement. À preuve, certains couples hétérosexuels ont des enfants homosexuels, et certains couples homosexuels ont des enfants hétérosexuels.
– Les personnes homosexuelles ne sont pas plus délinquantes sexuellement que les personnes hétérosexuelles.
– Accessoirement, les chances d’être pénétré.e par un objet sans préavis dans la vie de tous les jours sont très minces.

Maintenant, place au témoignage.

Bonjour, il y a de cela 14 ans je me suis rendu chez un ami chez qui j’avais l’habitude d’aller et dont la rumeur faisait état de son homosexualité, après avoir mangé et une fois revenu chez moi j’ai commence à avoir des pensées intrusives sur l’homosexualité vraiment désagréables, je vivais un stress permanent qui m’empoisonnait mes journées et me gâchait la vie, j’ai commencé à m’isoler et je me suis retourné vers la religion, j’allais chez des Témoins de Jehovah et mes parents se sont mis très en colère parce qu’ils jugeaient que cela n’était pas une bonne religion alors j’ai décidé de parler de ma souffrance a mon père qui m’a conduit par la suite chez un prêtre, et ma mère en bonne Africaine a trouvé que c’était une sorte de produit envoutant que cet ami avait mis dans le plat qu’il m’a fait manger.

Le prêtre a fait des prières sur moi, je ne peux pas vous dire comment mais quelques mois après je n’avais plus du toutes ces pensées et ma vie a repris son cours a la normale, durant toutes ces années il pouvait arriver que ces pensées reviennent mais très rarement et repartaient aussitôt, en 2008 ils sont revenus et m’ont gâché la vie pendant 2 jours et sont repartis après.

Je me suis marié en 2009 et j’ai fait 2 enfants mais mon épouse est décédée par suicide en 2011, l’année d’après j’étais en relation avec mon ex avec qui nous partagions la même maison, par la suite je suis tombe amoureux d’une autre fille avec qui j’ai entamé une relation aussi sérieuse, je me suis séparé de celle avec qui je vivais et il fallait me démerder pour trouver un autre logement pour moi et mon fils j’ai été très stressé pendant cette période et j’ai revu mon ami d’il y a 14 ans par hasard dans une rue et 4 jours après les pensées intrusives homosexuelles ont recommencé peu parce que je me suis rappelé de celles donc j’avais fait face antérieurement et depuis 8 mois je vis un calvaire je suis dans la peur dans l’angoisse dans un stress persistant, je n’ai plus de vie je me sens faible et je ne dors plus normalement, ma copine est enceinte des jumeaux et je ne profite même pas de ce moment de grossesse, c’est dans ma tête jour et nuit minute après minute, mon désir sexuel a diminué et ma libido aussi alors j’ai une réputation de coureur de jupon et de quelqu’un qui aime trop le sexe, ces pensées sont ce que je ne souhaite pas, elles conditionnent ma vie et me font penser que je suis homosexuel, je n’ai jamais eu des envies de ce genre, ces pensées me font douter de l’amour que j’ai pour ma petite amie elle que j’aime tellement si bien que je pense au mariage, je ne m’assois plus normalement parce que je crois a chaque qu’il y a quelque chose qui me pénètre et il m’arrive parfois de penser que certaines de mes postures font trop femme, je m’isole chez moi alors qu’avant j’étais dans toutes les boites de nuit de la ville à chercher les filles.

J’ai même parfois pensé que mon fils de 6 ans pourrait l’être, je suis fatigué et sérieusement affecte. J’aimerais tellement que tout ceci s’arrête et retrouver ma vie d’avant, ces pensées horribles sont tellement fortes et si présentes que j’ai vite fait pensé au suicide à 2 reprises, je ne pense plus à aucun de mes projets de vie comme je le faisais avant, le pire c’est que je ne fais pas assez confiance à qui que ce soit pour en parler, mon père avec qui j’étais très proche est décédé en 2010 soit 3 semaines avant mon épouse.

Je suis dévasté, détruit et malade car depuis un certain temps j’ai commencé a avoir des mots de tête fréquents, j’aimerais pouvoir profiter de l’arrivée de mes bébés jumeaux à 100% et aussi de ma vie de famille. Je me suis remis à l’église depuis quelques temps. J’ai énormément besoin d’aide.

Leave a comment