Plusieurs symptômes inhabituels sont apparus quelques semaines après avoir reçu une fellation, mais les tests sont toujours négatifs. Je ne comprends pas ce que j’ai et j’angoisse!


Bonjour,
Je viens vers vous car depuis des semaines je suis en grande détresse psychologique.
Suis à une fellation reçue d’une femme ne paraissant pas saine (toxicomane? Prostituée??). Le contact n’a pas duré une minute. Le temps de me rendre compte de la situation et y mettre un terme. J’ai développé plusieurs symptômes au bout de 3 semaines (mal de gorge, ganglions côté droit du cou, langue et fond de gorge blanc…) J’ai effectué 4 tests de 4ème génération (à 2 semaines et demi, 4, 5 et 6 semaines…) Aujourd’hui après presque 8 semaines, j’ai toujours une langue blanche, un mal de gorge persistant et deux petits ganglions dans le cou. Je pensais que le dernier test à 45 jours m’aurait délivré de mes angoisses mais il n’en est rien bien que le labo et le médecin (et les sites spécialisés) affirment qu’à 6 semaines le résultat peut être considéré comme fiable à 100%. Je ne sais plus quoi penser et je ne sais penser à rien d’autre. Merci pour votre réponse
help0605

Salut help0605, merci de faire confiance à AlterHéros!

Tu expliques avoir eu reçu une fellation de la part d’une femme depuis plusieurs semaines. Tu ne le dis pas explicitement, mais tes inquiétudes me laissent croire que ce contact sexuel n’était pas protégé. Tu sembles dire que plusieurs symptômes sont apparus environ 3 semaines après cet évènement, tel qu’un mal de gorge, l’enflure des ganglions, l’apparition de taches blanches sur la langue et dans le fond de la gorge. Tu racontes avoir fait déjà plusieurs tests, mais qu’aucun d’entre eux n’a été en mesure de t’éclairer davantage. Tes symptômes semblent persister depuis plusieurs semaines et tu ne sais toujours pas quelle en est la cause exacte.

Je peux comprendre qu’il soit angoissant de ne pas comprendre ce qui t’arrive et de ne toujours pas savoir quoi faire pour régler ta situation. J’aurais tout d’abord quelques questions pour toi. Tu dis avoir passé des tests de 4e génération à quelques reprises, ce qui voudrait donc dire que tu crois avoir été infecté par le virus de l’immunodéficience humaine (VIH)… Lorsque tu as passé les tests, as-tu eu la chance de discuter de ces symptômes avec un médecin? Est-ce que les médecins croient eux aussi que ces symptômes s’apparentent à ceux du VIH?

En fait, selon le site Le sexe et moi, les premiers symptômes du VIH apparaissent à la phase aiguë soit deux à quatre semaines après l’exposition au virus et disparaissent après quelques semaines. Les symptômes de cette phase sont semblables à ceux de la grippe :

  • des douleurs musculaires et articulaires,
  • des éruptions cutanées,
  • une sensation générale de malaise,
  • de la fatigue,
  • des gonflements lymphatiques,
  • une irritation de la gorge,
  • des maux de tête,
  • des ulcères dans la bouche ou aux parties génitales,
  • la perte de poids,
  • des nausées, des vomissements ou la diarrhée.

Certains symptômes que tu as nommés semblent effectivement être présents parmi cette liste. Toutefois, tu spécifiais uniquement avoir reçu une fellation et selon le site du Portail VIH/SIDA du Québec, recevoir une fellation ou un cunnilingus sans condom représente un risque négligeable pour la transmission du VIH.

Aurais-tu eu d’autres contacts sexuels (non protégés) avec cette partenaire? Serais-tu en mesure de la contacter pour la questionner sur son statut? En fait, le VIH se transmet seulement s’il y a partage de liquides comme le sang ou le sperme entre une personne séropositive (avec le VIH) et une personne séronégative (Portail VIH/SIDA du Québec).

Tu disais que les tests de 4e génération étaient fiables à 100% après 6 semaines, mais en vérifiant sur le site de Portail VIH/SIDA du Québec, il arrive, dans certains cas, que le test de dépistage atteigne une fiabilité maximale après 3 mois. Le test de dépistage détecte la présence d’anticorps du VIH et pour certaines personnes, l’apparition de ces anticorps peut prendre jusqu’à 12 semaines.

Par ailleurs, les éléments de ta question me laissent croire que tu aurais seulement fait le test pour dépister le VIH, mais as-tu déjà pensé à faire d’autres tests comme un test d’urine ou un prélèvement de la région infectée afin de dépister les différentes infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS)?

Malheureusement, je ne suis pas médecin et je suis donc dans l’impossibilité d’affirmer avec certitude qu’elle est la cause exacte de tes symptômes. Pour la suite, je te suggère plutôt de prendre (ou de reprendre) rendez-vous dans une clinique ou chez ton-ta médecin afin de passer les différents tests de dépistage d’ITSS. Tu pourrais même téléphoner à une ligne d’urgence santé et parler directement avec un-e professionnel-le de la santé pour avoir un avis rapide d’un-e spécialiste.

Je t’invite aussi à visiter différents sites internet concernant les ITSS comme Le sexe et moi ou le site du gouvernement du Québec pour t’informer davantage du risque de transmission, des différents symptômes, du dépistage et des traitements possibles. Si tu souhaites avoir de plus amples informations concernant le VIH tu peux visiter les sites Portail VIH/SIDA du QuébecCATIE ou encore le site de l’organisme RÉZO.

Si jamais un des tests de dépistage d’ITSS s’avérait être positif, il serait alors important d’informer tes anciennes partenaires sexuelles de ton statut afin de réduire le risque de transmission. Enfin, pour tes prochaines relations sexuelles, si tu n’as pas déjà l’habitude de le faire, je t’encourage (fortement) à prendre le temps de mettre un condom. Je sais que ça peut gêner ou perturber la spontanéité de la relation sexuelle, mais ça demeure tout de même le moyen le plus efficace pour éviter la transmission d’ITSS.

Je te souhaite bonne chance pour la suite! J’espère sincèrement que tout ira pour le mieux pour toi. Si tu as d’autres questions ou d’autres inquiétudes, n’hésite surtout pas à nous réécrire.

Émilie pour AlterHéros

Leave a comment