J’ai 50 ans et j’ai honte de ne jamais avoir eu de rapports sexuels!


bonjour;
A l’age de 26 ans ,je voulais avoir des enfants mais je n’avais pas de d’amis à l’age de 31 ans j’ai rencontrée un homme gentils de 2 ans de plus que moi au fil du temps je me suis attachée à lui ,nous travaillions et habitions tout deux encore chez nos parents.(quelques fois je travaillais le weekend lui non).
ensuite lorsque mon contrat c’est arrêter tout deux ont ceux se voyaient tout les weekend. lors d’un de nos derniers rendez vous ma libido était à son maximum et j’avais qu’une envie c’était d’aller à l’hôtel qui se trouver jusque à côté et j’ai pas su lui dire et j’avais peur de sa réaction .de retour à la maison j’ai eu du mal à calmer ma libido.

quelque temps plus tard ce dernier m’a posé un ultimatome :il ne me donner plus qu’un mois pour changer. j’ai rétorquée : pourquoi pas tout de suite . au bout d’une semaine celui ci me rappela ,pour me dire qu’il s’était rien de passer de très grave entre nous. certes mais fallait il que j’attende qu’il se passe quelque chose de grave?.résultat je ne lui jamais donner suite (aujourd’hui je regrette , car il est actuellement déjà marié depuis longtemps).

entre temps j’ai rencontrée bien d’autres hommes mais bon! ils n’étaient pas près pour ce remettre en couple ,mon physique ne correspondait pas,ne désirée plus avoir d’enfants,je ne leurs plaisez pas,ils ne me plaisez pas. certains veuillent juste que je sois là pour leur tenir compagnie et excusée moi du terme(tirer un coup) et servir de bouche trou entre chaque visite chez leur enfants.

il y a 1 an mon gynécologue m’apprend que je suis ménopausée ,j’ai prie l’initiative de faire une prise de sang moi même .résultat ménopausée (j’avais déjà comme même remarquer par moi même qu’avec la contraception depuis bien longtemps qu’il y avait déjà plus rien).
1 an plus tard après le retrait de la contraception et un 1 an sans règles ma gynécologue m’a prescrit une ordonnance pour faire une prise de sang :résultat ménopausée.

Durant tout l’été j’ai pensée qu’à une chose et ma libido était à son maximum ,j’avais qu’une envie c’était de faire l’amour . des pertes blanches ont réapparues ,j’ai eu peur que mes règles réapparaisses .mes hormones étaient complètement en ébullitions .
aujourd’hui j’ai 50 ans et j’ai honte de ne jamais avoir eu de rapports sexuelles et à chaque fois que j’ai envie les hommes non pas envie.ou ne sont pas disponible.bref c’est jamais le bon moment.

Après quelques années passée à penser .je commence à me demander si cela ne serait il pas à cause de ma maman ?. et ça c’est mon avis personnelle et une conviction fondée,je pense que ma mère aurait en tout et pour tout nu dans sa vie que 2 relations sexuelles(peut être 3 ou 4) et seulement avec mon père. une pour son premier enfant et l’autre pour moi. mon père ne voulait pas de troisième enfants. ma mère a comme même continuer à consulter un gynécologue sans prendre la pilule ni autre moins de ontraception et sans rapports non plus, lorsque j’ai commencer à prendre la pilule, celle ci me demanda: pourquoi je la prenais , si je n’avais pas de petit ami? ,je lui ai répondu que j’en avais marre d’avoir mal au ventre à chaque fois que j’avais mes règles.

il y a quelque années, j’ai voulue en parler à un sexologue j’en ai pas trouver ,aujourd’hui je n’en ai toujours pas trouver un et je ne sais plus très bien comment lui abordé le sujet.?
merci pour m’avoir lu et merci pour votre réponse.
cordialement
Marilou

Bonjour Marilou, merci d’écrire à AlterHéros.
Vous avez aujourd’hui 50 ans et honte de ne jamais avoir eu de rapports sexuels.

Vous parlez de la possibilité que votre mère ait quelque chose à y voir. C’est possible, il s’agissait après tout d’une personne importante de votre entourage. Cela dit, c’est effectivement avec un.e sexologue que vous pourriez explorer davantage cette situation et trouver des réponses à vos questions. Pour aborder le sujet avec un.e sexologue, il suffit de lui exposer la situation que vous nous avez présentée: malgré une forte libido, vous n’avez jamais expérimenté de rapports sexuels.

Vous savez, il n’y a pas lieu d’avoir honte de ne pas avoir eu de rapports sexuels. Vous n’êtes pas la seule dans cette situation, Marilou. Aussi, même si vous êtes ménopausée, vous avez encore la possibilité d’avoir des rapports sexuels si vous en avez envie. C’est aussi habituel d’avoir des pertes même si vous n’avez plus vos règles. Les préadolescent.e.s ont aussi des pertes avant leurs règles!

Pour avoir accès à un.e sexologue, je vous propose de vous présenter au centre hospitalier ou au centre de services sociaux le plus près de chez vous et de demander s’il est possible d’en consulter un.e. Sinon, une recherche Google pourrait possiblement vous amener sur quelques pistes.

En espérant le tout utile, n’hésitez pas à nous écrire à nouveau en cas de besoin!
Marie-Édith, B.A. sexologie, pour AlterHéros


About Marie-Édith Vigneau

Diplômée de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) en sexologie et de l'Université de Montréal en intervention en déficience intellectuelle et en troubles du spectre de l'autisme, Marie-Édith est passionnée de musique, de voyages, d'espresso, de bières de microbrasseries, de bas de laine en toute saison et de faire semblant de bien cuisiner.

Leave a comment