Je m’avoue être lesbienne et la suite m’effraie !


Bonjour, 
Ce message est un petit appel à l’aide et aux conseils. J’ai besoin d’en parler, j’ai un peu besoin de savoir quoi faire pour avancer vers une acceptation et une vie plus épanouie. J’ai 26 ans et depuis 2-3 mois je m’avoue intérieurement à moi même être lesbienne. Je n’ai jamais eu de chums et je suis même vierge… J’ai du embrasser 4 gars dans ma vie et j’ai été un peu plus loin avec 2 d’entres-eux. 
J’ai réalisé depuis quelques années et plus sérieusement depuis quelques mois que les femmes m’attirent beaucoup plus que les hommes. J’apprécie la beauté d’un homme, mais le désir se déclenche lorsque je vois une belle femme. J’ai même réalisée qu’en regardant des films je m’imaginais embrasser la femme et non l’inverse. 
Je le sais, je le sens, mais tout le reste m’effraie. Que Dois-je faire ensuite … déjà que je n’ai pas d’expérience en général je me sens devant un grand vide effrayant. 
J’aimerais avoir une première expérience avec une femme mais je me sens comme une jeune fille de 15 ans devant son premier french… et à l’habitude dans la vie je suis assée tête forte et je sais où je m’en vais… god c’est un sécurisant.
Comment en parler, à qui en parler ? Comment accepter et vivre avec soi.  
J’espère que vous saurez m’éclairer. 

Merci.

Bonjour ,
merci d’adresser ta question à AlterHéros!
Tu découvres actuellement ton homosexualité et tu te demandes comment se déroulera la suite.
C’est normal d’être effrayée par quelque chose de nouveau et c’est vrai que c’est insécurisant.

Concernant le manque d’expérience dont tu parles, il faut dire que chaque relation et chaque partenaire est différent.e. Peu importe l’expérience accumulée par le passé, nos pratiques changent toujours un peu selon la personne que l’on fréquente. Le fait de te découvrir lesbienne ne change rien à qui tu es, simplement, tu prends conscience de quelque chose. Tu es toujours tête forte… et nous sommes là pour te guider un tant soit peu. 😉 Aussi, il n’y a pas d’âge pour découvrir son orientation sexuelle. Certain.e.s en prennent conscience très jeunes, d’autres lorsqu’ielles sont aîné.e.s!

Je ne sais pas dans quel coin tu habites, mais que dirais-tu de t’impliquer au sein d’organismes LGBTQ+? Il y en a un peu partout au Québec, malgré une forte concentration à Montréal. C’est un bel endroit pour faire des rencontres et le milieu communautaire est assez accueillant. Je t’invite à regarder les bottins de ressources qui se trouvent sur notre site pour trouver un endroit près de chez toi. Si tu préfères les sorties, il y a les soirées organisées par Lez Spread the Word qui se tiennent à Montréal et à Québec. À Montréal, il y a des soirées queer – dont certaines réservées aux femmes – entre autres à Notre Dame des Quilles et au bar le Ritz PDB. Plusieurs organismes et regroupements organisent des activités destinées aux personnes LGBTQ+ partout au Québec; tu peux visiter les pages Facebook des organismes qui se trouvent dans les bottins de ressources pour en savoir plus. N’hésite pas non plus à leur écrire! Ces groupes sont là pour toi, pour briser l’isolement et te permettre de rencontrer des personnes fantastiques.

Si tu en ressens le besoin, tu peux aussi nous écrire à nouveau pour nous adresser tes questions.
J’espère avoir su te donner des pistes qui te seront utiles.
Prend soin de toi et bonnes découvertes!

Marie-Édith, B.A. sexologie, pour AlterHéros


About Marie-Édith Vigneau

Marie-Édith est actuellement étudiante de deuxième cycle à l'École de travail social de l'Université de Montréal. Elle est diplômée de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) en sexologie et de l'Université de Montréal en intervention auprès des personnes vivant avec une déficience intellectuelle et qui sont sur le spectre de l'autisme. Elle est fan de féminisme, de santé sexuelle, de justice sociale, de musique, d'espresso, de bières de microbrasseries, de bas de laine et de faire semblant de bien cuisiner.

Leave a comment