Est-il possible de découvrir son homosexualité à 21 ans sans indice préalable?


Merci beaucoup de votre réponse.
Cependant, j’ai trainé sur beaucoup de forums parlant de personnes ayant une phobie de devenir homosexuel, un besoin incessant de se tester, comme je le fais, du genre: « est ce que ce mec t’attire, est ce que t’as envie de coucher avec lui, es tu toujours attiré apr les filles ? »

Je ne suis pas degouté des homos, je peux etre ami avec ce n’est pas la question, je ne veux juste pas que ca m’arrive, enfin selon vos dires, que je m’en rende compte. Est il possible de le découvrir à 21 ans, sans qu’il n’y ait rien dans le passé qui le laisse présager ? Merci d’avance

Rebonjour Bertrand, merci de nous écrire à nouveau!

Tu te demandes s’il est possible de découvrir son homosexualité sans indice passé laissant présager cette orientation sexuelle.
Je t’invite à prendre ton temps pour lire ma réponse, même si elle te semble confrontante par moments.
Pour t’éclairer un peu, d’abord, tu peux lire cet article qui provient du site web de l’organisme Interligne: À quel âge découvre-t-on son orientation sexuelle?

« Tout comme les personnes hétérosexuelles, il n’y a pas d’âge pour découvrir son homosexualité. Même si la plupart des gais et des lesbiennes découvrent leur attirance pour les personnes de leur sexe à la puberté, d’autres la découvrent plus tardivement. Certaines personnes diront avoir ressenti une différence en bas âge alors que d’autres affirmeront s’être interrogées au sujet de leur orientation sexuelle à un âge avancé, parfois même après avoir été mariée. »

La réponse à ta question est donc oui, c’est possible.

Toutefois, je te fais remarquer que l’on parle toujours de découvrir son homosexualité. Dans ton cas, tu ne découvres rien en te testant, si je comprends bien, sinon que tu es toujours attiré par les femmes et que l’orientation sexuelle est un sujet qui te rend insécure. Attiré par les personnes du genre féminin, tu es donc hétérosexuel. Si tu te découvres éventuellement une attirance envers les hommes, tu pourrais t’identifier comme bisexuel. Il n’est pas possible de changer d’orientation sexuelle et tu n’arrêteras pas d’être attiré par les filles de sitôt. 😉

Maintenant que cela est clair, tu peux prendre du temps pour essayer de mieux comprendre ce qui t’inquiète dans la possibilité que tu sois, un jour ou l’autre dans ta vie, attiré par un homme – sans pour autant arrêter d’être attiré par les femmes. En comprenant davantage nos peurs – même si on les considère comme irrationnelles -, on peut les apprivoiser et éventuellement les enrayer, ou encore apprendre à rediriger nos pensées vers des éléments qui nous font du bien.

Je te rappelle que si tes questionnements prennent trop de place et te causent de la détresse, je t’invite à consulter un.e professionnel.le de la santé qui pourra t’offrir un suivi en personne, comme un.e sexologue, psychologue ou travailleur.se social.e. Il est important que tu prennes soin de toi. Tu le fais déjà en nous écrivant à nouveau et je te remercie encore de ta confiance.

Si tu le souhaites, tu peux nous réécrire, d’accord?
Passe une belle journée,

Marie-Édith, B.A. sexologie, pour AlterHéros


About Marie-Édith Vigneau

Marie-Édith est actuellement étudiante de deuxième cycle à l'École de travail social de l'Université de Montréal. Elle est diplômée de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) en sexologie et de l'Université de Montréal en intervention auprès des personnes vivant avec une déficience intellectuelle et qui sont sur le spectre de l'autisme. Elle est fan de féminisme, de santé sexuelle, de justice sociale, de musique, d'espresso, de bières de microbrasseries, de bas de laine et de faire semblant de bien cuisiner.

Leave a comment