J’ai 15 ans, je suis gay et en manque affectif. Serai-je seul toute ma vie?


Bonjour, alterhéros je vous ai déjà poser une question et vous m’aviez beaucoup aider en voici une autre. J’ai 15 ans, je suis gay et je me sens en manque affectif. J’aimerais vraiment être en couple, je me sens seul et j’ai pas d’amis. Depuis quelques jours, j’ai envie de rien faire et je me sens seul. J’ai une grosse crainte en ce moment, rester seul toute ma vie. Je me trouve laid et pas assez bien pour intéresser un gars un jour. Je ne sais pas quoi faire pouvez-vous m’aider svp? Je me sens seul et j’ai peur de passer ma vie tout seul, je fais plein de rencontres avec d’autres gays sur internet, sans résultat.
Sam

Salut Sam, merci pour tes bons mots!
On est bien content.e.s que tu nous écrives à nouveau.

En ce moment, tu aimerais être en couple et tu as peur de rester seul toute ta vie.
Crois-moi, tu n’es pas seul à avoir peur et à te sentir isolé. C’est le cas de beaucoup de jeunes LGBTQ+ partout au Québec. Ce qui est bien, c’est qu’on se rassemble de plus en plus, sur le web et ailleurs, et on est de plus en plus fort.e.s ensemble! Dans certaines écoles, il y a des associations LGBT, par exemple. Si ce n’est pas le cas dans ton coin et que tu as envie de démarrer quelque chose, Interligne a possiblement des pistes pour toi.

Sinon, est-ce qu’il y a des organismes LGBTQ+ dans ton coin? À Rimouski, il y a le MAINS BSL. Tu pourrais les contacter pour voir s’il est possible de t’impliquer à ta façon. Selon moi, c’est un super bon moyen de faire des rencontres intéressantes (d’abord des rencontres amicales, mais après, tout se peut!), en plus d’être un atout majeur sur un curriculum vitae ! Tu pourrais même organiser une journée de la diversité sexuelle et de la pluralité des genres dans ton école, avec le MAINS ou avec nous! Je te jure que nous serions plusieurs organismes à nous déplacer et ça permettrait à plusieurs personnes de ton coin de briser l’isolement et de savoir qu’il y a des gens qui sont là pour elles.

Tu peux continuer à discuter avec d’autres jeunes gays sur internet. Peut-être rencontreras-tu quelqu’un de ton coin bientôt qui irait bien prendre un chocolat chaud avec toi, qui sait… Ce que je vais te dire est très très très cliché et je sais que c’est difficile d’y croire quand on a l’estime personnelle à plat, mais on a tous et toutes le potentiel de plaire à plusieurs personnes, que ce soit en amitié ou en amour. Souviens-toi que tu n’es pas seul; nous sommes des milliers de jeunes lesbiennes, gays, bisexuel.le.s, pansexuel.le.s, asexuel.le.s et queer à avoir vécu un sentiment pareil au tien et plusieurs d’entre nous sont dans une situation beaucoup plus agréable maintenant.

Dis-moi, y a-t-il des choses qui te font particulièrement du bien? Jouer de la musique, prendre un long bain, marcher dehors, dessiner, cuisiner, etc. ? Tu peux rédiger une liste d’activités qui te font te sentir bien et la garder près de toi pour les jours où ça va moins bien et où c’est difficile de prendre soin de toi. Si tu parles anglais, les jours où tu te sens vraiment moche, tu peux utiliser cette fantastique liste.

Aussi, s’il y a des personnes de ton entourage en qui tu as particulièrement confiance, je te propose de leur faire signe et de leur dire que tu traverses un moment plus difficile, si tu en as envie. Tu peux aussi simplement prendre le temps d’entamer la conversation avec ces personnes sans parler des choses plus difficiles. Des fois, juste échanger, ça fait du bien!

Je te laisse sur une image qui me fait toujours sourire. J’espère que ça fonctionnera pour toi!
Donne-nous des nouvelles si le coeur t’en dit et n’hésite pas si tu as d’autres questions.
Au plaisir de te relire,
Marie-Édith, B.A. sexologie, pour AlterHéros


About Marie-Édith Vigneau

Marie-Édith est actuellement étudiante de deuxième cycle à l'École de travail social de l'Université de Montréal. Elle est diplômée de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) en sexologie et de l'Université de Montréal en intervention auprès des personnes vivant avec une déficience intellectuelle et qui sont sur le spectre de l'autisme. Elle est fan de féminisme, de santé sexuelle, de justice sociale, de musique, d'espresso, de bières de microbrasseries, de bas de laine et de faire semblant de bien cuisiner.

Leave a comment