Comment faire disparaître cet affreux toc homo ?


Merci déjà de votre aide! Bonjour j’ai développé il y a quelques mois un toc homosexuel qui ne cesse pas et qui m’épuise! Tout cela à commencer il y a quelques mois quand mon ami m’a insulté en disant que je suis gay. Depuis ce temps j’ai ce toc dans ma tête, j’ai toujours été hétérosexuel. Je peux voir une jolie femme dans la rue avec des belles fesses et je peux avoir une érection très très dur! Il y a quelques temps dans ma classe de science, j’etais assis près d’une de mes amis et ce que je vous dis est très sérieux, nous nous sommes coller ont voulais s’embrasser mais oui je sais c’est bizzare mais elle a mit sa main dans mon pantalon en classe et je lui aie fait la même chose! Quand ce toc me reviens je me masturbe sur une porno et tout part puisque c’est une preuve que je ne suis pas gay mais elle reviens quelques minutes plus tard! Desfois ont dirais que je suis gay mais j’aime pas la pratique des homosexuel et j’ai jamais aimer, regarder ou même toucher un homme! Comment faire disparaître cet affreux toc! Et je dois vous dire que je suis un gars très fatigué donc c’est peut-être pour cela? Mais aider moi!

 

Zach

 

Bonjour Zach!

Merci de ta patience et merci de nous faire confiance !
Tu vis une situation désagréable; tu as ce que tu appelles un « toc homo ». Si je comprends bien, tu as peur d’être homosexuel et tu as constamment besoin de te rappeler que tu es hétérosexuel, c’est bien ça?

Cette situation a débuté lorsqu’un ami t’a insulté en utilisant le mot « gay » – qui n’est pas une insulte en soi, mais qui a été utilisé comme une insulte à ce moment-là. D’abord, je dois dire que l’homophobie, c’est aussi utiliser des termes concernant l’homosexualité comme des insultes, et comme on peut le constater en te lisant, cela ne fait pas seulement du mal aux personnes homosexuelles. Aussi, peu importe la raison initiale du questionnement (que ce soit suite à un commentaire d’un ami ou autre), c’est normal de se questionner à propos de son orientation sexuelle… à l’adolescence comme à tout âge. Il est vrai que l’adolescence est un moment propice pour la découverte de soi, mais des remises en questions peuvent arriver n’importe quand. Tu n’es pas seul, Zach !

Tu nommes beaucoup d’éléments qui te rassurent face à ton hétérosexualité: érection lorsque tu vois des filles que tu trouves de ton goût, pornographie, sexualité partagée avec une amie en classe… mais il semble que cela ne suffise pas, car tes pensées restent.
Si je te rassurais en disant que tu es effectivement hétérosexuel, je ne suis pas certaine que cela suffirait non plus, même en te rappelant que tu t’identifies comme hétérosexuel dans ta question et dans les informations qui y sont associées, que tu expliques ne jamais avoir aimé un homme, ne mentionnes pas avoir d’attirance sexuelle envers des personnes de même sexe… à moins que cela ne suffise? 😉 Ce serait fantastique !

Dans cette situation, une chose à faire pourrait être de te questionner sur la source de cette crainte. Sais-tu d’où vient cette peur d’être homosexuel? Crois-tu que l’insulte de ton ami t’a amené à vouloir te prouver ton hétérosexualité? Si oui, pour quelles raisons est-ce si important pour toi? Aussi, à quoi ressemble ta propre vision de l’homosexualité – pas celle de ton ami? Est-ce que tu vois cette orientation sexuelle comme inférieure à l’hétérosexualité? Égale? Supérieure?

Tu dis ne pas aimer la pratique des homosexuels. Que veux-tu dire? Peut-être parles-tu de la pénétration anale. Elle est parfois associée à tort presque exclusivement aux hommes homosexuels.

Il est vrai que certains hommes homosexuels l’apprécient, mais d’autres la détestent. Certains hommes hétérosexuels et bisexuels la pratiquent et l’adorent et d’autres la détestent, aussi !
C’est la même chose pour les femmes, qu’elles soient lesbiennes, bisexuelles ou hétéro.
Autrement dit, le fait que tu apprécies la pénétration anale (donnée ou reçue) ou non n’indique absolument rien à propos de ton orientation sexuelle.

Il se peut que tu aies des croyances au sujet des hommes gays qui ne sont pas tout à fait justes. Le fait de mieux connaître ce dont on a peur aide généralement à combattre ladite peur, alors n’hésite pas à nous faire part de tes questions à propos de l’homosexualité. Tu pourrais même poser tes questions sous forme de message directement à un homme gay – nous pouvons te donner un coup de pouce dans cette démarche.

Je veux aussi te dire que même si tu es hétérosexuel, il est correct de regarder un homme et même de le trouver fantastiquement beau… car à moins que tu ne sois soudainement attiré exclusivement par les hommes (ce serait très, très, très surprenant!), cela ne change en rien ton orientation sexuelle. C’est plutôt un indice de ta capacité à apprécier les éléments esthétiquement agréables de ton environnement ! 🙂 Tu as aussi droit à tes expériences et quelle que soit la conclusion de ces expériences, c’est correct de toucher ou d’être touché par d’autres gars de manière consentante. Si cela t’arrive un de ces jours, tu pourras laisser la culpabilité et les pensées négatives aux poubelles ! Il est aussi bon de se rappeler que la porno, ce n’est pas la réalité. Je te souhaite d’avoir un regard critique sur les images que tu voies; elles ne représentent probablement pas les rapports sexuels que tu as / auras !

J’espère que ma réponse t’apportera un peu de réconfort. En terminant, je t’invite, si tu le souhaites, à consulter un.e sexologue, psychologue ou travailleur.se social.e pour te donner un coup de pouce avec ces pensées obsessionnelles qui tournent en rond. Tu dis être fatigué. Peut-être que tout cela est en lien avec la fatigue mentale, à la grande anxiété que te fait vivre ce questionnement. Dans ce cas, il serait d’autant plus agréable de consulter pour trouver des solutions qui t’aideront à surmonter tes craintes et à mieux gérer ton anxiété lorsqu’elle prend trop de place dans ta vie en général.

Bonne route, Zach, et n’hésite pas à nous écrire à nouveau si tu en ressens le besoin, d’accord?

Marie-Édith, B.A. sexologie, pour AlterHéros


About Marie-Édith Vigneau

Diplômée de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) en sexologie et de l'Université de Montréal en intervention en déficience intellectuelle et en troubles du spectre de l'autisme, Marie-Édith est passionnée de musique, de voyages, d'espresso, de bières de microbrasseries, de bas de laine en toute saison et de faire semblant de bien cuisiner.

Leave a comment