Je me pose des questions sur mon orientation sexuelle ainsi que sur mon genre…


Bonjour,
Depuis quelques semaines voire quelques mois je me pose des questions sur mon orientation sexuelle ainsi que sur mon genre.
Je suis avec un homme depuis plusieurs années, mais je sens de l’attirance pour d’autres femmes (cela ne lui pose pas problème étant ouverts tous les deux à des relations polyamoureuses si celles ci devaient arriver). Seulement je ne sais pas si ce que je ressens n’est juste que de la curiosité ou non. Cela ne me dérange aucunement étant à l’aise avec cela mais j’aimerais savoir. Des fois je m’imagine avoir une relation avec une autre femme et cela n’est pas désagréable.
En ce qui concerne mon genre j’ai toujours pensé qu’il était féminin sans jamais vraiment me poser de questions. Cependant j’ai découvert toute la richesse qui se cache derrière cette notion de genre ou de non genre. Je me rends compte que par moment je préfère ne pas être genré alors qu’à d’autres moments cela ne va pas me déranger que l’on me considère comme une femme ou un homme. Je suis un peu perdu, ne sachant pas vraiment si mon envie de ne pas être genré ou genré au masculin ne serait pas une fuite afin d’échapper aux stéréotypes liés au genre féminin.
Merci de votre réponse.

Samantha

 

Bonjour Samantha,

Merci de faire confiance à AlterHéros pour ton questionnement et saches que je tenterai de traiter de celle-ci du mieux que je le peux. À ce que je comprends, tu serais tout à fait à l’aise avec l’idée d’avoir une identité de genre et une orientation sexuelle qui est fluide, mais tu te demandes si ces questionnements ne proviendraient pas en fait d’un désir de te délier des stéréotypes féminins.

Il y a certains éléments théoriques que je peux te partager afin de te faire réfléchir sur l’état de ta question, or il n’y a que toi qui puisses déterminer comment tu désires te définir.

Premièrement parlons de ce qu’est l’identité de genre.

La société présente habituellement l’identité de genre de façon dichotomique comme s’il n’existait que deux bonnes réponses possibles pour se définir : homme ou femme. Toutefois, l’identité de genre est excessivement plus complexe, diversifiée et magnifique que ce que ces deux réponses puissent obliger.

Il est possible de penser l’identité de genre comme un continuum. À défaut de ne pas connaître de meilleurs termes, nous employons encore les termes « homme » et « femme » ou « masculin » et « féminin » pour définir les pôles aux extrémités de ce continuum. Cela permet de rendre compte d’un éventail de possibilités d’expériences de soi et du monde auxquels l’individu peut s’identifier pour tenter de se définir.

Pour une explication plus concrète, ton identité de genre n’est pas nécessaire lié à celle assignée à ta naissance. Elle se reflète par l’ensemble des choix que tu fais, par les différentes façons dont tu interagis avec les autres ou par la manière dont tu réagis dans une situation nouvelle. En somme, ton identité de genre c’est toi : Elle évolue et s’adapte et fluctue constamment.

De plus, le genre est une construction sociale qui est performée et subjectivisée par l’individu. Cela veut dire que tu peux, si tu le désires, avoir un genre, deux genres, aucun genre ou différents genres à la fois. Je te propose, par ailleurs, cette réponse de notre collègue non-binaire au sujet de son expérience liée à la non-binarité. C’est ça la beauté de l’expression de genre, elle est basée sur les expériences intimes, personnelles, relationnelles, existentielles, sociales, corporelles et politiques de l’individu. Tu as le choix de te définir comme tu le sens à un moment de ta vie et de te définir autrement à un autre.

Tu te poses comme question si ton envie de ne pas être genré.e ou d’être genré.e au masculin serait en réalité une fuite des stéréotypes liés au genre féminin. Je ne peux pas répondre à cette question pour toi, mais je peux te témoigner de mon expérience, puisque c’est une question qui m’a déjà animé. J’en suis venue à la conclusion que je pouvais à tous les jours me définir comme je l’entendais et que je ne décidais pas de me définir autrement pour fuir ces stéréotypes, mais plutôt pour ne pas voir dans la glace une image caricaturale de moi-même contrainte par une définition clause de ce qu’est la féminité. Je porte maintenant des vêtements de style variés, témoignant de la fluidité de l’expression de mon genre. L’important, c’est seulement d’être bien avec soi-même. Et après tout, il existe une multitude de façons de critiquer la pression sociale liée aux stéréotypes de genre. 😉

La réponse que je t’apporterais pour l’orientation sexuelle est sensiblement la même.

Tu fais allusion à l’attirance physique que tu penses avoir pour d’autres femmes et que tu te questionnes à savoir si cela est réellement de l’attirance physique ou simplement de la curiosité. Peut-être seraient-ils les deux? Je répondrais que, tout comme ton identité de genre, il n’en revient qu’à toi de faire le tri dans tes émotions, tes désirs et tes attirances. Tu es également la seule apte à déterminer l’orientation sexuelle à laquelle tu t’identifies et avec laquelle tu désires te définir.  Plusieurs personnes auront, au cours de leur vie, différentes expériences sexuelles avec des personnes du même genre ou d’un autre(s) genre(s). Cela peut répondre à certains besoins, à un certain contexte, à une curiosité ou simplement par envie. Et peu importe le motif, tant et aussi longtemps que c’est consenti et agréable pour l’ensemble des partenaires, pourquoi pas?

Autrement dit, ton orientation sexuelle ou romantique n’est pas déterminée par tes activités sexuelles et tes préférences sexuelles. C’est toi qui définie ton orientation sexuelle ou romantique et celles-ci, tout comme ton identité de genre, peuvent se fluctuer avec le temps. Cette décision n’est pas fixe et perpétuelle. Voici un petit lexique pour t’y retrouver.

Pour résumé tout cela, il est normal de se poser des questions sur son orientation sexuelle et sur son identité de genre. L’important à retenir c’est que tous deux s’inscrivent sur un continuum et sont sujets à changement tout au long de ta vie. Aussi, la manière dont tu désires te définir n’est pas déterminé par tes actions, mais par toi, en dépit de ce que les autres peuvent dire ou penser.

J’espère que j’ai pu t’éclairer sur certains points. Si tu as d’autres questions, n’hésites surtout pas à nous recontacter!

Alexanne Prince-Pelletier

Étudiante au baccalauréat en sexologie et intervenante pour AlterHéros


About Alexanne

Alexanne est étudiante au baccalauréat en sexologie à l'Université du Québec à Montréal. Elle mord rapidement à l'hameçon lorsqu'il s'agit de discuter de positivité sexuelle et de fluidité de l'expression de genre. Elle apprécie explorer différentes colorations capillaires mensuellement.

Leave a comment