Je n’ai pas de sensation aux organes génitaux quand j’ai un rapport sexuel…


Je n’ait pas de sensation sur le gland ni aux testicules quant jait un rapport sexuel je ressens Rien quand j’ejacule

Patrick

 

Salut Patrick !

Merci de faire confiance à AlterHéros. J’espère être en mesure de répondre adéquatement à vos questions.

Si je comprends bien votre situation, vous dites ne pas ressentir de sensation au niveau de votre gland ainsi que de vos testicules. Vous dites également ne ressentir aucune sensation lors de votre éjaculation.

Il y a plusieurs causes possibles aux diminutions de la sensibilité au niveau des organes sexuelles. Je vais vous proposer quelques pistes de réflexion, mais notez que la meilleure solution est toujours de consulter un.e professionnel.le de la santé, comme un.e médecin ou un.e sexologue, afin que cette personne puisse vous donner des conseils adaptés à votre situation.

D’abord, il est possible que la diminution de vos sensations soit liée à votre état psychologique. Dans certaines situations, un fort niveau d’anxiété peut créer une sorte de déconnexion avec les sensations agréables que votre corps peut ressentir. Est-ce que vous vivez une situation particulièrement stressante ces derniers temps? Dans certains cas, un blocage psychologique peut effectivement affecter les sensations corporelles. C’est pourquoi un.e professionel.le de la santé pourra vous guider adéquatement à ce sujet.

Puis, l’hypoesthésie (diminution de la sensation) au niveau des organes sexuels peut également être vu comme un problème neurologique. Cela s’applique à certaines personnes ayant vécu un accident physique grave ou un traumatisme de la colonne vertébrale, par exemple. De plus, la prise de médicaments, comme des anti-dépresseurs, ou la consommation de certaines substances (drogues, alcool) peut également être un facteur d’hypoesthésie. Une des causes les plus commune est également le diabète, puisque le diabète a un impact sur les petits nerfs impliqués dans la sensation et dans l’éjaculation.

Pour terminer, je vous laisse un extrait de la réponse de mon collègue à une question similaire à la vôtre : «Finalement, je crois que j’essaierais d’éviter l’hyperstimulation de votre gland. Utilisez du lubrifiant et évitez les sessions de masturbation/relations sexuelles prolongées si cela ne semble pas fonctionner. Voyez si une pause dans la fréquence de vos stimulations améliore la sensation à moyen terme. »

J’espère avoir pu vous guider un peu dans vos réflexions. Je réitère le fait que la meilleure chose à faire, si vous remarquez que votre situation demeure inchangée, est de prendre rendez-vous avec un.e professionnel.le de la santé de votre région afin que cette personne puisse vous faire des recommandations adaptées à votre situation.

Passez une belle journée, et n’hésitez pas à nous écrire de nouveau si vous avez d’autres questions.

Cordialement,
Guillaume, développement social pour AlterHéros

 


About Guillaume Perrier

Bachelier en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Il adore déposer ses orteils dans l'eau salée et rester beaucoup trop longtemps sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment