Suis-je vraiment un homme trans ou cela n’est-il que temporaire?


Bonjour,
J’ai eu 17 ans cette année. 17ans que je vis dans un corps de fille. Avant ça ne posais aucun soucis, mais depuis le lycée tout se bouscule dans ma tête. J’ai d’abord commencé à me poser des questions sur ma sexualité. Je ne pense pas être hétéro mais….je ne sais pas non plus si je suis gay ou autre… Puis j’ai commencé à me questionner sur mon genre. Et je vous avouerai que même si je suis dans le flou au niveau de ma sexualité et de mon orientation amoureuse ceci ne m’angoisse pas plus que cela puisque mon orientation ne signifie pas de modification irréversible. Alors que changer de sexe si. Mais j’ai peur que mon envie d’être dan un corps d’homme ne soit que passager.
Certain.e.s de mes ami.e.s utilisent des pronoms masculin pour me définir et je ne sais pas si cela me rend heureux ou alors que j’en ai fichtrement rien à faire. Mais la question qui me reviens en boucle est : « suis je vraiment un homme intérieurement ou cela n’est il que temporaire? »
Quand j’étais enfant j’étais très « garçon manqué » mais arrivé au collège je crois que je me suis forcé à rentrer dans le moule et j’ai commencé à m’habiller « en fille ». Puis aujourd’hui Je n’ai même plus envie de m’habiller de manière féminine même si dans certaines périodes, qui sont de plus en plus espacées, je recommence à vouloir m’habiller de manière féminine. Est ce juste un résidus de mon éducation ou alors cela montre que je ne suis pas transgenre?
De plus je fais beaucoup de rêve où je suis un garçon, mais mes rêves sont ils vraiment un signe ou seulement de simple rêve sans signification. Le plus perturbant c’est que des fois je n’ai plus envie d’avoir de poitrine et j’ai envie d’avoir une voix grave et d’être un homme mais des fois je me sens bien dans ce corps qui est le mien. De plus j’ai envie d’avoir la possibilité de porter un enfant . Je suis tellement perdue je ne sais pas quoi faire…
J’espère que je ne me suis pas trop perdue dans mes explications et merci d’avance de votre aide.

Ydra

 

Bonjour Ydra ! Merci  beaucoup d’avoir pris le temps d’envoyer tes questions à AlterHéros. Naviguer son identité de genre est vraiment compliqué et je suis content que tu nous fasses confiance. Toutes ces questions sont super valides et je me les suis souvent posées lors de ma propre exploration de genre. Je vais tenter de répondre à tes questions en offrant le plus d’informations possible. Alors prépare-toi à lire un gros paragraphe. Premièrement, je remarque que tu utilises le pronom « il » quelques fois dans ta question, je vais donc utiliser ce pronom lorsque je vais référer à toi. Personnellement, demander à quelques amiEs d’utiliser le pronom « il » avec moi m’a beaucoup aidé. J’ai même testé plusieurs prénoms avec ces gens, pour voir avec lequel j’étais le plus à l’aise. 

J’identifie plusieurs questionnements à l’intérieur de ta question, je vais donc y répondre en trois temps : le questionnement de l’identité Trans, traitement hormonal / chirurgie affirmative dans le genre, et l’orientation sexuelle en relation avec l’identité de genre. 

Pour ce qui a trait au questionnement, c’est super valide de se poser plein de questions par rapport à son genre et c’est clair que ça peut être stressant. Dans la question, tu parles de “changement irréversible”, il y a plusieurs choses que tu peux faire avant d’entreprendre ces changements. Pour ce qui de la dysphorie relié au torse, il existe le “binder” qui est un accessoire affirmatif dans le genre. Il s’agit d’un sous-vêtement de compression qui va venir aplatir le torse.  Ma compagnie préféré est GC2B (https://www.gc2b.co/ ) Je trouve que ces binder sont plus confortables et tu peux obtenir du soutien financier ou administratif pour t’en procurer un dans certaines associations LGBT (Par exemple, tu peux contacter l’association C’est Comme Ça, il s’agit d’une organisation soutenant les jeunes LGBT ou en questionnement. Les intervenantes et intervenants de cette association sauront te guider davantage sur les associations à proximité de chez toi. Cette association possède également une ligne d’écoute à qui tu peux téléphoner si tu ressens le besoin de parler, si tu as besoin de certaines ressources ou si tu souhaites rencontrer d’autres jeunes dans ta situation). En utilisant un binder, tu pourras analyser comment tu te sens avec le fait d’avoir un torse plat. L’exploration de son genre n’est pas une course, alors tu peux aller aussi lentement que tu le veux. J’ai eu mon premier binder il y a 3 ans et à l’époque je le portais seulement lors d’événements spéciaux et, tranquillement, de plus en plus. Je suis maintenant de plus en plus confortable avec l’idée d’avoir, dans le futur, une ablation des seins. Il est  aussi possible d’explorer son expression de genre, c’est-à-dire la manière dont tu décides de projeter ton genre avec tes vêtements, ta coupe de cheveux, etc. Il y a plusieurs sites qui explique quels vêtements et coupes de cheveux choisir pour projeter un look plus “masculin”, mais le plus important est de choisir des vêtements qui te font sentir bien dans ton corps et dans ton genre.

Tu peux être une personne trans-masculine et vouloir t’habiller de façon plus “féminine”, le genre est un parcours personnel et chacunE a une expression de genre différente. Les termes non-binaires, fluide dans le genre et genderqueer sont utilisés par les gens qui ne s’identifie pas dans la binarité du genre. La binarité du genre c’est l’idée que les femmes doivent s’habiller et agir d’une certaine manière et les hommes d’une autre. Cette binarité est une construit social et il peut être très difficile de s’en distancier. L’orientation sexuelle et le genre sont fluides. Il est important de garder en tête que les deux ne sont pas interreliés, ce qui veut dire que même si ton identité de genre change, ton orientation ne change pas nécessairement . L’important c’est d’y aller à son rythme et de respecter ses propres limites. 

Pour ce qui est des changements irréversibles, il y a les chirurgies et les traitements hormonaux.  Pour la dysphorie du torse tu peux avoir un mammectomie pour avoir un torse plat. En contactant une association de soutien aux personnes trans de ton pays, les bénévoles et employéEs de ces associations pourront t’expliquer les procédures administratives à suivre pour obtenir ce type d’intervention chirurgicale. C’est pourquoi je t’offre les hyperliens de ces différents groupes de support situés en France. La liste n’est certes pas exhaustive, mais sens-toi confortable de prendre contact avec ces derniers afin de te faire référer les groupes à proximité de chez toi.

Existrans

CLAR-T

Fédération trans et intersexe

OUTrans

Pour ce qui est du traitement hormonal, prendre de la testostérone apporte des changements permanents et d’autres non-permanents. Pour les changements permanents, il y a la pilosité, la voix plus grave, l’allongement du clitoris et la possible calvitie. Les changements réversibles, c’est-à-dire ceux qui ne perdurent pas si on arrête la testostérone, sont la prise musculaire, la répartition de poids et la texture de la peau. Avec une prise de testostérone “régulière”, ces changements prennent entre 2 et 3 ans. Il est aussi possible de commencer la testostérone à “faible dose” donc les changements vont se faire moins rapidement. Pour ce qui est de tomber enceint(e), la prise de testostérone peut altérer les fonctions reproductives, mais certaines personnes utilisant de la testostérone peuvent quand même être enceint(e)! Eh oui, certains hommes peuvent porter des bébés! Il est aussi possible d’adopter ou aussi que ton/ta partenaire ait un utérus! Donc l’important est d’y aller à son rythme et de respecter ses limites! 

Je te laisse ce lien d’une autre question/réponse portant sur une situation similaire à la tienne.

J’ai beaucoup de questions en lien avec la transition 

De plus, tu peux survoler cette section de notre site internet, qui recense toutes les questions posées à notre équipe d’intervention concernant les questionnements liés à l’identité de genre.

Je te souhaite une belle journée, et n’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions. 🙂

June, pour AlterHéros


About June

Hey mon nom c’est June, mes pronoms sont il/they(Anglais) . Je suis une personne queer non-binaire trans-masculine! J’étudie en étude féministe et j’ai fais de l’intervention en Centre LGBTQ+ de Montréal. Je peux parler pendant des heures d’enjeux trans et queer, d’éducation sexuelle et de jouets érotiques ! Je suis l’heureux papa de plusieurs plantes et j’aime beaucoup porter des chemises à motifs.

Leave a comment