J’ai très peur d’être gay car je ne veux pas l’être !


Bonjour , voilà dans 5jours je vais avoir 17ans et je stresse depuis environ 1-2mois sur une question que je me suis posé : tes gay ? En faite voilà tout ça a commencer au début du lycée , je suis d’apparence normal je ressemble à un garçons comme tout les autres même si les filles me trouve un peu plus beau que la normale mais enfin bref , j’ai deux meilleurs amies (filles) et elles m’ont fait remarquer que j’avais quelques gestes ou mimique de Gay et depuis ce jour j’ai remis ma vie en question… je suis très extravertie j’aime faire rire les autres enfin bref on me rate pas quand je suis dans un groupe ou dans une classe , en général jai toujours été attiré par les filles , j’ai eu une copine vers mes 15-16ans avec qui j’ai fais ma première fois. Maintenant problème : depuis un certain temps (milieu 16ans) il m’est arrivé de me masturber sur des vidéo gay ou d’homme « solo » car je sais pas .. la vue d’un beau penis m’excitait beaucoup ! Et ça me fait très peur !!! Plusieurs fois (5-6foid) il m’arrivait de débander lorsqu’une fille me masturbait et je me posais beaucoup de questions ! J’ai très peur d’être Gay car je ne veux pas l’être ! Je tiens à préciser que j’en n’aie jamais eu de sentiments envers un homme que une attirance sexuelle … enfin bref j’espère que vous pourrez m’éclairez car je flippe vraiment ! Merci d’avance

Picasa

 

Bonjour Picasa,

Merci d’adresser ta question à AlterHéros 🙂

Je tiens d’abord à m’excuser, au nom de l’ensemble des membres de l’équipe d’intervention d’AlterHéros pour ce délai dans notre réponse. Notre site Internet a vécu quelques soucis techniques… et malheureusement ta question nous a filé entre les doigts !

Si je comprends bien ta situation, tu dis te poser des questions depuis quelques temps concernant ton orientation sexuelle. Ces questionnements ont commencé à la suite de quelques commentaires venant de la part de tes meilleures amies en référence à quelques comportements ou expressions physiques que tu pouvais avoir. Tu dis également te masturber de temps en temps sur de la pornographie homosexuelle. Finalement, tu dis avoir très peur d’être gay, car tu ne veux pas l’être, pour paraphraser tes mots.

Ta situation soulève, effectivement, plusieurs sous-questions auxquelles je vais tenter du mieux que je peux de répondre.

Premièrement, lorsque tu parles de ton apparence physique, de ta personnalité extravertie et de certains comportements physiques nommés par tes amies, nous référons au concept de l’expression de genre. L’expression de genre, c’est la façon dont chaque personne décide de s’exprimer, via son habillement, ses cheveux, son maquillage, ses expressions verbales ou physiques.

Pour reprendre la définition du lexique LGBT+ composé par Dominique Dubuc : «L’expression de genre est l’apparence de ce que notre société qualifie de féminin ou de masculin (vêtements, coiffure, maquillage, langage corporel, etc.), sans égard au genre de la personne. Les deux pôles de cet axe correspondent aux représentations stéréotypées du féminin et du masculin telles que les véhiculent nos sociétés. Entre ces deux pôles, on retrouve toutes les possibilités de l’expression de genre.»

Tu te demandes peut-être où bon je m’enligne avec ces informations !? Eh bien, lorsque tu réfères à ton apparence, à la façon dont tu t’exprimes, que ce soit verbalement ou physiquement, à ta similarité avec les autres garçons de ton lycée… tout ceci n’a absolument aucun lien avec l’orientation sexuelle. Considérer que les hommes homosexuels ont une expression de genre davantage associée au spectre de la féminité constitue un stéréotype, tout comme considérer que les femmes homosexuelles ont une expression de genre davantage masculine est également un stéréotype. Chaque individu peut s’exprimer comme il le souhaite, en accord avec qu’est-ce qui le rend confortable. Conséquemment, certains hommes (peu importe leur orientation sexuelle!) peuvent performer des attentes sociales liées à la féminité. Et vice versa. Il n’existe donc aucun signe basé sur l’apparence physique ou les goûts d’autrui qui nous permet de deviner l’orientation sexuelle d’une personne.

Bref, lorsque tes amies font référence à tes mimiques physiques, je dois être franc et écrire qu’elles ont tord. Des mimiques de gays, ça n’existe pas, car aucune mimique physique ne peut déterminer une orientation sexuelle.

Deuxièmement, abordons le sujet des orientations sexuelles. Tu sais, il est possible de diviser l’orientation sexuelle en deux différentes composantes. D’abord, l’attirance physique, et d’autre part, l’attirance romantique. Rien n’est tout noir ou tout blanc. Chaque personne peut situer son attirance physique et romantique à différents niveaux selon les genres. Toutes les combinaisons sont possibles et valides! Conséquemment, certaines personnes peuvent sentir une attirance physique pour les hommes et les femmes, mais ressentir de l’attirance romantique uniquement pour les femmes. Peut-être cela te rejoint-il ? Après tout, tu es la seule et unique personne apte à définir tes envies, tes attirances et tes émotions ; la seule et unique personne apte à définir ton orientation sexuelle. Voici un petit graphique pour t’aider à te repérer :

Troisièmement, tu dis te masturber de temps en temps sur de la pornographie homosexuelle. Tu sais, la pornographie ne détermine pas notre orientation sexuelle. Plusieurs personnes hétérosexuelles préfèrent, pour différentes raisons, écouter de la pornographie homosexuelle. Parallèlement, plusieurs personnes homosexuelles préfèrent visionner de la pornographie hétérosexuelle. La pornographie et, plus largement, les fantasmes, permettent d’explorer certaines zones d’excitation sexuelle dans notre tête. Pour citer mon collègue Raphael dans une réponse à une question similaire à la tienne : «Conséquemment, les préférences pornographiques ou les fantasmes ne déterminent pas notre orientation sexuelle, mais peuvent parfois être des indices pour nous aider à nous définir. Par exemple, ressentez-vous le désir de réaliser concrètement certaines de ces scènes homosexuelles envers lesquelles vous ressentez de l’excitation? Ou bien, est-ce uniquement des images que vous désirez conserver dans votre tête puisqu’elles vous emmènent beaucoup d’excitation? (…) À vous d’y répondre, il n’y a aucune mauvaise réponse ! »
En dernier lieu, tu dis avoir peur d’être gay car tu ne veux pas être gay. Il est vrai que plusieurs personnes homosexuelles ou bisexuelles peuvent ressentir une grande crainte devant la découverte de leur orientation sexuelle. Mais j’aimerais simplement t’emmener à réfléchir un peu à ce sujet. Selon toi, d’où vient cette crainte ? Pourquoi ressens-tu cette peur de possiblement être gay ? Qu’est-ce qui t’effraie dans cette possibilité ? Tu sais, il y a encore beaucoup de chemins à faire dans nos sociétés. L’homophobie et l’hétérosexisme sont encore très présents : nos sociétés considèrent encore que le principal modèle de relations est l’hétérosexualité, alors que la réalité est beaucoup plus diversifiée ! Bref, je t’emmène simplement à réfléchir aux origines sociales de cette dite peur, et simplement t’inviter à concevoir la diversité des orientations sexuelles comme des options valables, belles et émancipatrices.

Pour conclure, si tu ressens l’envie d’en parler avec d’autres jeunes dans une situation similaire, tu peux contacter l’organisme Totem. Il s’agit d’une organisation en Suisse qui fait un travail formidable pour soutenir les jeunes issus de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre ou en questionnement. Tu peux donc visiter leur site Internet pour avoir les coordonnées ou suivre leurs activités sur leur page Facebook.

Je te souhaite bonne chance pour la suite des choses. N’hésite pas à nous contacter de nouveau si tu en ressens le besoin. 🙂
Passe une belle journée !
Guillaume, développement social pour AlterHéros

About Guillaume Perrier

Bachelier en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Il adore déposer ses orteils dans l'eau salée et rester beaucoup trop longtemps sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment