Mon partenaire a vécu des expériences avec des hommes, mais il n’avoue pas sa bisexualité!


Bonjour, mon compagnon a eu des expériences avec d’autres hommes et m’affirme qu’il est hétéro. Il l’a mentionné au cours d’un diner entre amis Je me sens trahie après 3 ans de vie commune car nous discutions bcp a ce sujet pour respecter nos désirs différents lui tres débridé et moi traditionnelle. Il maintien qu’il n’est pas bisexuel car il n’a pas reçu de pénétration, qu’il ne voulait pas m’en parlé a cause de ma réaction et que ce ne sont que des expériences. Est il possible d’avoir ce genre d’expérience sans être bisexuel? Le partenaire de vie n’a t’il pas le droit de savoir? Le fait d’avoir des relations avec des hommes dans un recherche de plaisir egoiste sans se dire attiré par les hommes, peut iletre considere comme perversion? Est ce mal de ne pas vouloir s’engager avec qq a cause de pratiques sexuelles différentes? Je préfèrerais qu’il m’avoUE être bisexuel pour que nous puissons en discuter et qu’il m’aide a accepter plutot que de dire l’apprendre de cette forme. Merci

Cat

 

Bonjour Cat,

Merci de contacter AlterHéros!

Vous expliquez que votre copain depuis 3 ans a récemment mentionné qu’il a eu des expériences avec d’autres hommes. Vous vous sentez trahie, car il ne vous en avait jamais parlé auparavant. Maintenant, vous voulez savoir s’il est bisexuel ou non, même s’il affirme qu’il est hétérosexuel.

Pour répondre à l’une de vos questions, oui, c’est possible d’avoir des expériences avec des personnes du même sexe sans être bisexuel.le. Il s’agit simplement d’expériences qui ne garantissent pas une orientation sexuelle ou une autre. Même suite à un rapport avec pénétration, la personne ne doit pas nécessairement se considérer comme bisexuel.le.

Se définir comme bisexuel.le, c’est être attiré.e (sexuellement ou affectivement) par des personnes du même sexe et de l’autre sexe. Une personne peut choisir de vivre une expérience sexuelle sans avoir cette attirance. Selon ce que vous dites, votre copain est être ouvert à ces formes d’expériences sexuelles (une sexualité que vous qualifiez de débridée, qu’on pourrait qualifier plutôt d’exploratoire ou d’une naturelle recherche de plaisir!). C’est tout à fait légitime de vouloir expérimenter. C’est à lui de voir s’il se considère comme hétérosexuel, bisexuel ou homosexuel (ou autres!) après ces expériences et il affirme qu’il n’est pas bisexuel suite à ces expériences avec d’autres hommes. Il est en effet le seul à pouvoir déterminer son orientation sexuelle.

Certainement, le partenaire a le droit de le savoir, mais la personne qui a vécu ces expériences a aussi le droit de ne pas en parler. C’est son choix de partager cette information ou non, comme c’est votre choix de partager vos expériences précédentes ou non. Il vous a expliqué ne pas vouloir vous en parler à cause de votre réaction. Vous dites que vous êtes plus « traditionnelle ». Croyez-vous qu’il s’agit d’une justification valable pour éviter de vous en parler? Selon vous, avait-il raison de le faire? Considérez-vous que votre réaction actuelle pourrait constituer un frein à d’autres révélations comme celle-ci?

Après 3 ans dans une relation, je comprends que vous puissiez être fâchée, frustrée, déçue… Toutefois, même s’il a parlé de ses expériences avec des hommes après 3 ans de vie de couple, retenons qu’il en a parlé quand même. Peut-être qu’il était assez confiant et confortable pour le dire à ce moment-là, peut-être était-ce l’environnement qui était favorable à cette révélation selon lui.

Pour certaines personnes, le plaisir est le plaisir; nul besoin de s’apposer des étiquettes. Vous parlez de perversion, qui est définie comme : « un comportement sexuel ou désir qui est considéré comme anormal ou inacceptable ». Pour vous, est-il inacceptable ou anormal que deux hommes hétérosexuels trouvent du plaisir ensemble? Deux femmes qui s’embrassent dans un club ou qui ont des rapports ensemble (et qui sont hétérosexuelles), pratiquent-elles une forme de perversion aussi? Croyez-vous que vos valeurs et croyances traditionnelles affectent votre opinion sur ce sujet?

Pour répondre à une autre de vos questions, non, ce n’est pas mal de ne pas vouloir s’engager avec quelqu’un à cause de pratiques sexuelles différentes. Cependant, après 3 ans de vie commune, êtes-vous prête à quitter votre conjoint à cause de ses expériences sexuelles passées? Croyez-vous qu’il est possible de trouver des solutions pour continuer à être ensemble et pour accepter ses expériences antérieures?

Le fait d’insister sur sa possible bisexualité pourrait-il constituer une source de pression qui pourrait être évitée au sein du couple? Il vous a déjà affirmé qu’il est hétérosexuel. De ma perspective et selon l’information reçue, votre partenaire a déjà accepté le fait qu’il est un homme hétérosexuel ayant vécu des expériences sexuelles principalement avec des femmes, mais aussi avec des hommes. Si vous choisissez de poursuivre votre relation, vous devrez accepter ce fait et apprendre à surmonter votre sentiment de trahison. Il serait important de trouver des stratégies pour entamer un processus d’acceptation.

Une aide professionnelle vous serait-elle utile? Vous avez l’option de consulter un.e sexologue ou psychologue de votre région, si vous en ressentez le besoin. En attendant, je vous propose de mettre sur papier trois stratégies ou outils qui pourraient vous permettre de mieux accepter les expériences passées de votre conjoint, qui semble avoir la capacité de conjuguer ces expériences à son présent avec vous. Ces stratégies ou outils doivent être tournés vers vous (c’est-à-dire que le fait de questionner davantage votre conjoint à propos de ses expériences n’est pas une stratégie valide, puisqu’elle n’a pas donné les résultats escomptés: vous vous sentez toujours trahie après en avoir parlé avec lui).

J’espère que cela vous aide dans votre cheminement.
Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à nous contacter. Nous vous répondrons avec grand plaisir!

Merci encore pour votre confiance!
Alessia, pour AlterHéros

 


About AlterHéros

Depuis 2002, AlterHéros répond à vos questions en ligne au sujet de la diversité sexuelle, de la pluralité des genres et de la santé sexuelle en général. Nous organisons aussi des activités pour les jeunes LGBTQIA2S+ de 14 à 30 ans et leurs allié.e.s.

Leave a comment