Suis-je une personne transgenre ou une personne bi-genre?


Bonjour, La première question que je me pose et que je vous pose est apparemment très simple : Suis-je une personne transgenre ou une personne bi-genre? Car, je ressent que je ne suis pas complétement ce que je suis, j’ai toujours été convaincu que j’aurais du naitre garçon mais je me suis incarné(e) dans un corps de femme, et ça je le sais car je le ressent depuis toujours. Je suis bel et bien un vrai « garçon manqué » mais je suis aussi une fille (presque) réussi! pffff! quel bordel! Dans tout les cas je m’habille comme un homme et mes attitudes tendent plus vers le masculin que vers le féminin, toutefois, je raisonne comme une femme.

Ma seconde question me donne le sourire et les yeux qui brillent : Suis-je malheureuse dans mon esprit de femme? Non, je suis très heureuse d’Être un esprit féminin! et j’en suis même très fière! j’adore les femmes, je les trouvent intelligentes, douées, drôles, rusée, vives, malines et encore plein de qualités que je n’ai pas la place de citer, mais surtout je les trouvent émouvantes car très intuitives! j’apprécie leur beauté, leur féminité, leurs états d’esprit(s).

Ma 3ieme question me renvoi un truc bizarre du point de vue de mes émotions, est-ce que j’aime les femmes? Oui, j’aime les femmes, mes amis, mes collègues, mes sœurs, mes voisines, j’aime écouter, observer et rire avec les femmes! oui j’aime les femmes! mais… moi, dans mon corps de femme, je ne m’aime pas! Ma 3ieme question est : Suis-malheureuse dans mon corps de femme et dans des vêtements pour femmes? Oui, depuis toujours et très surement pour toujours, je n’aime pas mon corps, je n’aime pas mes seins, je n’aime pas mon ventre, je n’aime pas mes jambes, je n’aime pas mon visage de femme car moi, derrière ce visage de femme, je vois très clairement mon autre visage, je vois physiquement l’homme que je suis à l’intérieur de moi même. Je ne porte jamais de jupes ou de robes ou de dentelles ou de frou frou (j’ai l’impression de me déguiser ou de me travestir lorsque je porte des vêtements féminin et je redoute au plus haut point les plans « Relooking entre femmes » ou mes paires voient en moi la cobaye idéale! Au secouuuurs!) je ne me maquille pas et je ne porte pas de bijoux. Je n’ai jamais parlé de cela a personne, aussi explicitement et je suis heureuse de l’avoir fait aujourd’hui à PRESQUE 52 ANS! (ça me soulage un peu!) 🙂 Merci pour votre attention et votre réponse. PS: je ne suis pas homosexuelle, ni lesbienne. J’ai toujours été hétéro, j’adorais faire l’amour avec un homme, et je suis une maman aimée et heureuse (d’un fils! ouf!) Je n’ai pas envie de coucher avec des femmes. Aujourd’hui, je n’ai plus de sexualité (depuis plus de 4 ans) et je ne me sens ni homme, ni femme, je sais QUI je suis, mais je ne sais plus ce QUE je suis, vraiment….. C’est un peu triste car je n’ai finalement aucune réponse claire à l’intérieur de moi même….

Nath

 

Bonjour Nath!

Je suis très heureuse de la confiance que vous nous accordez pour parler de cet aspect de vous et ça me fait plaisir de savoir que ça vous a fait du bien de vous confier! De ce que je comprends, vous vous sentez majoritairement homme tout en vous sentant bien avec les aspects féminins de votre personnalité. Ce sont plutôt les attributs physiques féminins qui semblent vous déranger.

Pour ce qui est de votre question principale, je ne peux pas vous donner une réponse sans équivoque. Par contre, je peux vous donner des éléments pour vous orienter. D’abord, il faut savoir que le masculin et le féminin ne sont pas des concepts exclusifs, mais plutôt un continuum. Ainsi, il est possible de se situer quelque part « entre » homme et femme, ce qu’on appelle souvent être non binaire, car notre genre se situe en dehors des deux « pôles principaux » que sont homme et femme. Par ailleurs, il est tout à fait possible d’avoir une personnalité qui allie des éléments considérés plutôt masculins et plutôt féminins. Par exemple, une personne peut tout aussi bien être compétitive et déterminée, mais aussi à l’écoute des autres et sensible. Finalement, notre identité de genre se compose de ces éléments de notre personnalité, mais sont surtout une question de ressenti. Si trouver le terme exact pour vous définir semble être difficile, vous semblez toutefois bien vous connaître en tant que personne! Bigenre pourrait sembler approprié puisque les identités « homme » et « femme » semblent cohabiter chez vous. Quant au terme « transgenre », je crois comprendre que vous y faites référence en termes d’homme trans. Cependant, « transgenre » peut aussi être vu de manière plus large, simplement comme voulant dire que notre genre n’est pas celui qui nous a été assigné à la naissance.

Pour ce qui est de votre apparence, il existe de nombreuses options pour avoir une présentation plus masculine. C’est ce qu’on appelle l’expression de genre. Souvent, elle est assez influencée par notre identité de genre, mais il est tout à fait possible d’avoir une apparence plutôt masculine ou féminine sans que notre genre le soit également. Je comprends donc que votre apparence vous semble trop féminine à votre goût, bien que vous choisissiez de ne pas porter de vêtements ou d’accessoires très féminins. Il est certain que les habits sont une manière plutôt efficace de « masculiniser » notre apparence, mais dépendamment de ce que vous pourriez envisager et selon vos désirs, il est aussi possible de vous procurer des « accessoires d’affirmation de genre ». L’un des plus populaires est sans aucun doute le « binder » ou camisole de compression, qui permet de camoufler la poitrine et de donner un aspect plus masculin au torse. Pour le visage, il existe des trucs de maquillage léger qui aident à rendre le visage un peu moins féminin, par exemple en mettant l’accent sur la mâchoire et en épaississant les sourcils. Enfin, il existe des moyens plus définitifs pour modifier votre aspect corporel tel que l’hormonothérapie (prendre de la testostérone) et diverses chirurgies comme la mastectomie (ablation de la poitrine et reconstruction du torse). Évidemment, ces techniques médicales exigent de rencontrer des professionnel.le.s de la santé et entraînent des changements plus définitifs.

J’espère avoir pu vous aider à y voir un peu plus clair à travers tout ça et vous souhaite de poursuivre de manière positive votre cheminement dans cette découverte de vous-même!

N’hésitez pas à nous écrire de nouveau si vous en ressentez le besoin !

Marion, pour AlterHéros


About Marion Brodeur-Laperrière

Diplômée du baccalauréat en sexologie de l'UQÀM, Marion s'intéresse particulièrement aux enjeux LGBTQ+ et souhaite apporter son aide à cette communauté qu'est la sienne. Musicienne chevronnée et poète à ses heures, elle est un peu trop accro à Harry Potter.

Leave a comment