Est-ce que le fait de me répéter que je suis peut-être bisexuel peut influencer mon hétérosexualité ?


Bonjour,

Je vous remercie d’abord de l’existence de ce site qui m’a l’air super pour les questionnements qui se pose au sujet de l’affection, sexualité etc car cela reste un sujet très tabou en société et envers soi même.

Voici ma question car j’ai un peu honte il faut l’avouer.

J’ai actuellement 21 ans
Il y a 3 ans de cela j’ai rencontré une fille à la première année de mon université, dont je suis tombé follement amoureux (qui s’est révélé d’être toxique pour moi et « instable » de son côté mais ceci est une autre histoire)
Jusqu’à présent je n’étais jamais encore tombé amoureux à ce point là, au point comme on dit un coup de foudre.
Mais je me suis toujours considéré comme hétérosexuel car j’ai toujours été attiré par les filles.
A ce que je me rappelle je n’ai jamais été attiré par les garçons.

La seul fois qui pourrait dévier cette affirmation c’était en CM2 où un gars de ma classe alors que je ressentais rien pour lui m’a entraîné dans les toilettes et m’a embrassé sur la bouche. Un rejet total, j’ai détesté et c’en est resté là et par la suite je fut toujours attiré par les femmes cela ne m’a pas remis en question.

Jusqu’à ce jour d’ailleurs je n’ai jamais été en couple.

Pour en revenir à la rencontre de cette fille dont j’étais follement amoureux à la première année de la fac, je ne sais pourquoi elle m’a demandé si j’étais gay : je lui répondit que non, puis elle m’a demandé bisexuel, je lui dit que non.
Plus tard j’appris que « apparement » j’avais l’habitude de regarder les mecs plutôt que les filles (à l’époque j’étais quelqu’un de très timide et peu de confiance en soi.
Je ne voyais pas ça

Puis dans le futur m’a dit qu’elle était pansexuel, quelques temps plus tard, j’ai fais la connerie et le mensonge de lui dire que j’étais bisexuel, pour lui plaire (oui c’est débile) alors que j’étais toujours hétérosexuel dans ma tête.

Puis ce fut l’avalanche de conséquence de mon mensonge.
Elle m’a présenté un ami gay dont je m’entendais très bien mais lui était amoureux de moi (bien que je ne le voyais pas) et me fesait des câlins (naïf et aimant les câlins que ce soit un homme ou pas je répondais)

cette fille me poussait de sortir avec lui mais impossible de lui dire que je lui avait menti que j’étais pas attirer par les hommes.
plus tard il as tenter de m’embrasser, j’étais pris de panique et j’ai réussi à refuser.
toujours des reproches de cette fille mais tant pis et je pouvais toujours pas avouer que j’étais hétéro

Sauf qu’elle as du dire que j’étais bi à bcp de monde, beaucoup d’homosexuel voulait sortir avec moi car elle voulait me cazer
toujours non
et ça accentuait mon stress et pleurait de mon mensonge, impossible de lui dire et j’étais toujours amoureux d’elle.

cela à durer super longtemps de nombreux mois au point de dire de façon forcer de dire que j’étais bi alors que c’était faux.
mais je regardais en plus de film de cul hétérosexuel des films semblables homosexuel, du dégoût ressortait

Après d’autres histoires compliqué (toujours amoureux d’elle etc.), cela à durer de nombreux mois, peut être plus d’un an. J’ai couper les ponts avec elle et ses histoires.

Mais depuis je me sens perdu,
est-ce à force de me montrer comme homosexuel et me dire que je le suis que en fait non ça peut remettre en cause mon cas hétérosexuel.

Car je ne ressens plus de désir ou peu
je trouve toujours les femmes attirantes, les hommes un peu mais ça dégoute
mais par exemple quand je fais la bise: les femmes je ressens plus rien, les hommes quelque chose

Je me sens tellement coupable de mentir que j’aimais « en partie les hommes » alors que je me considère 100% hétéro
c’était juste pour tenter d’être avec cette fille … totalement irresponsable et débile je sais

Qu’elle est donc mon orientation sexuelle ?, comment retrouver du désir ?

 

Helpguy

 

Bonjour Helpguy !

 

Merci de faire confiance à AlterHéros pour tes questionnements. D’abord, j’aimerais souligner ton courage de nous avoir contacté. Comme tu le soulignes, il peut être gênant pour certaines personnes d’aborder ce genre de sujet avec autrui. J’aimerais simplement que tu saches qu’en aucun cas je ne porterai jugement sur ta situation. Il n’y a pas de honte à avoir, je t’assure. 🙂

 

Si je comprends bien ta situation, tu dis avoir été très amoureux d’une certaine fille. Dans l’espoir de gagner davantage son attention, tu t’es défini comme bisexuel à ses côtés alors que tu t’es constamment identifié comme hétérosexuel. Ceci a créé plusieurs situations malaisantes, où cette fille aurait communiqué cette dite bisexualité à d’autres personnes, te confrontant à des dynamiques de séduction avec d’autres garçons auxquelles tu ne savais pas comment réagir. Depuis, tu te sens un peu perdu quant à ton orientation sexuelle. Tu te demandes si le fait de se questionner sur une possible bisexualité peut influencer ton hétérosexualité.

 

Premièrement, tout cela a commencé alors que cette fille pensait que tu étais possiblement attiré par les garçons puisque tu avais certains «comportements» qui lui semaient des doutes. C’est dommage de prendre pour acquis l’orientation sexuelle de quelqu’un.e. Que cette personne soit homosexuelle, bisexuelle, hétérosexuelle, pansexuelle ou asexuelle, il est tout simplement impossible de deviner l’orientation sexuelle de quelqu’un.e. Conséquemment, même si tu regardais possiblement certains garçons à l’école, cela n’est pas un indicateur pour pouvoir deviner une orientation sexuelle. Tu es la seule et unique personne apte à définir ton orientation sexuelle. De plus, c’est quelque chose de très intime et privée pour certaines personnes. Il est donc triste de constater que cette fille ait diffusé cette (fausse) information dans son entourage, car peu importe ton orientation sexuelle, tu devrais avoir la possibilité (le droit!) de choisir à qui, quand et comment tu en discutes. Pour revenir sur tes derniers mots de ton témoignage, il n’est aucunement débile ou étrange de dire des choses dans l’optique de plaire à quelqu’un.e ! Tu as agi par passion, spontanéité et par amour. Et que cette information soit vraie ou fausse, ceci n’influence aucunement tes émotions par rapport aux personnes envers qui tu es attirées. N’est-ce pas ? Il y a des mensonges bien plus graves que ceux qui concernent notre orientation sexuelle ! Si plusieurs personnes homosexuelles mentent sur leur orientation sexuelle dans certains contextes sociaux afin d’éviter certaines réactions des gens, il est très possible que plusieurs personnes hétérosexuelles puissent également mentir sur leur orientation sexuelle si cela peut être bénéfiques pour elles… Bref, je comprends que cela puisse te perturber, mais tu n’as fait de mal à personne avec cette fausse information après tout. D’ailleurs, est-ce le fait que certaines personnes puissent penser que tu es possiblement attiré envers des garçons qui te rend inconfortable ? Est-ce nécessairement quelque chose de négatif ? As-tu une opinion particulière sur les différentes expressions des orientations sexuelles ?

 

Deuxièmement, tu fais référence à quelques expériences de séduction avec des garçons que tu n’as pas appréciées. Tu sais, peu importe s’il s’agit de filles ou de garçons, tu as, encore une fois, l’entière légitimité de mettre tes limites et d’exprimer ton malaise. Il est important de s’écouter et de se respecter dans ce type de contexte.

 

Troisièmement, tu nous questionnes à savoir si le fait de s’être interrogé plusieurs fois sur une possible bisexualité peut influencer ton orientation sexuelle. En fait, il n’y a pas d’âge pour se poser des questions sur son orientation sexuelle. Certaines personnes auront ces réflexions très jeunes, d’autres plus vieux, d’autres personnes auront même ces réflexions plusieurs fois dans leur vie ! Et toutes ces situations sont valides. Donc, d’une part, il n’est pas grave de se poser des questions. Tout au contraire ! Se poser des questions peut souvent nous permettre de mieux nous connaître. D’autre part, tu nous demandes quelle est ton orientation sexuelle : tu es le seul apte à répondre à cette question. Toutefois, tu as répété à plusieurs reprises dans ce message que tu étais hétérosexuel… Alors, qu’est-ce qui te fait douter ? Tu fais référence à une perte de désir sexuel, ce qui peut peut-être alimenter tes présents questionnements. Or, il est fréquent au cours d’une vie d’avoir certains moments avec une plus grande libido, d’autres avec une libido plus faible. Il est aussi fréquent que notre libido soit influencée par certains moments de stress ou d’anxiété que l’on peut vivre.

 

Pour finir, même si tu sembles convaincu d’être hétérosexuel, je t’invite tout de même à avoir un regard positif et inclusif quant à la diversité sexuelle autour de toi. Peu importe envers qui les gens sont attirés, l’important, c’est le bien-être de toutes et tous !

 

J’espère avoir pu répondre un peu à tes questionnements. N’hésite pas à nous écrire de nouveau si tu en ressens le besoin.

 

Bonne journée !

 

Guillaume pour AlterHéros


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment