J’ai vécu un moment de proximité avec mon ami… je me demande s’il était sincère ?


Bonjour,

Je pose mon problème.

Samedi soir j’étais en soirée, et y avait un pote avec qui j’ai eu une relation juste amicale même a d’autres soirées. Mais ce jour là, ce n’était pas comme d’habitude, on se faisait des câlins, des bisous sur la joue (pour moi il est hétéro après j’en sais rien du tout, moi je suis bi mais lui ne le sait pas), pendant quelques fois il allait faire des câlins a des filles, ce qui me rendait jaloux et ça presque tout le monde l’a vu…

Il disait aussi « je suis pas pédé mais juste avec lui (en parlant de moi) ». Tard dans la nuit, il est venu vers moi et m’a fait un câlin qui a duré 5 minutes, à ce moment là j’ai ressenti quelque chose de fort, quelque chose que je n’avais jamais ressenti avant, j’étais bien. Ensuite on a dormit ensemble, j’avais mon bras qui entourait son corps comme un couple qui dort ensemble, c’était étrange parce que ça n’avait pas l’air de le déranger. Mais ça en ai resté là.
Le lendemain, on était toujours un peu dans ce « jeu » (je sais pas comment définir ce qu’il s’est passé).

Mais depuis on a pas reparler, du coup je me pose beaucoup de questions, je me demande si il était sincère où si c’était tout simplement pour « rire » pour lui :/
J’ose pas lui demander…

J’aimerais avoir vos avis sur ma situation, si vous pensez qu’il pourrait être bi ou pas (déjà je sais depuis un bon moment qu’il n’est pas homophobe), sachant que depuis je ressens comme un sentiment de bien-être quand je repense à ces moments…

Christian

 

Bonjour Christian!
Merci d’écrire à AlterHéros ! Mes excuses pour le délai de réponse.

Tu as vécu une expérience particulière avec un ami il y a deux semaines et tu te demandes s’il est bisexuel ou non.

 

Je ne saurais déterminer l’orientation sexuelle de ton ami. Est-ce que ces moments («jeux») vécus avec toi étaient de l’exploration ? Est-ce qu’il a fait cela pour «te rassurer» parce qu’il a vu que tu étais jaloux de l’attention qu’il accordait à d’autres personnes ? Est-ce que c’est possible, comme tu le dis, qu’il ait choisi de vivre cela avec toi «pour rire» ? Est-ce qu’il s’agissait d’un moment vraiment sincère qu’il partageait avec toi ? Je ne peux pas répondre à ces questions parce que ton ami est la seule personne qui peut t’éclairer. Selon toi, quelle est la piste la plus plausible ?


Quoi qu’il en soit, tu as vécu un moment précieux avec une personne que tu apprécies, un moment où tu te sentais particulièrement bien et tu en retires un souvenir qui t’apporte du réconfort. Tu peux garder ce souvenir de ton sentiment de bien-être.

 

La partie la plus difficile, si tu choisis de garder en tête ce souvenir pour te faire du bien, c’est d’éviter de nourrir des attentes envers ton ami. En effet, il se peut que cette situation ne se reproduise plus et il se peut aussi que ton ami n’ait pas autant d’enthousiasme que ce que tu espères face à la situation.

Tu parles de jalousie dans ton message. Est-ce quelque chose que tu vis souvent ? Je t’invite à lire cette page du site web de l’organisme Tel-Jeunes pour en savoir plus sur la jalousie. Tu peux aussi lire cette réponse de ma collègue Sarah pour te donner quelques outils.

 

Crois-tu qu’il serait possible de discuter de cette situation avec lui ? Si tu en as envie et que tu crois qu’il serait ouvert à cette discussion, tu peux envisager cette option. Toutefois, il se peut qu’il ait toutes sortes de réactions. Tu expliques que ton ami n’est pas homophobe, mais en lisant ce qu’il dit («je suis pas pédé mais juste avec lui»), j’ose remettre cela en question. L’utilisation du terme «pédé» n’est généralement pas un signe de grande ouverture, non? Il a aussi tenu à justifier le fait qu’il n’était pas homosexuel auprès des autres. Est-ce que le même scénario aurait eu lieu si tu étais une femme? J’en doute.

Ton ami a peut-être été sincère dans ses rapprochements avec toi, partageant un moment doux et agréable qui l’a nourri aussi. Il se peut que le souci, pour lui, soit le regard des autres. Si cette dimension a beaucoup d’importance pour lui, il se peut qu’il accepte difficilement qu’il a passé un bon moment avec toi et qu’il ne souhaite pas en reparler. Je te rappelle que ce n’est qu’une piste et qu’il est la seule personne à pouvoir répondre à ces questions !

Voilà. Qu’en penses-tu?
J’espère que tu trouveras des réponses face à cette situation, Christian.
N’hésite surtout pas à nous écrire à nouveau si tu en ressens le besoin, d’accord?
Au plaisir,

Marie-Édith, B.A. sexologie, pour AlterHéros


About Marie-Édith Vigneau

Marie-Édith est actuellement étudiante à la maîtrise en travail social. Elle est diplômée en sexologie et en intervention auprès des personnes vivant avec une déficience cognitive ou qui sont sur le spectre de l'autisme. Elle est grande fan de la mer, de féminisme, de santé sexuelle, de justice sociale, de musique, d'espresso, de bières de microbrasseries, de bas de laine et de grilled-cheese.

Leave a comment