Si une fille tombe amoureuse d’une autre est ce que ça veut dire qu’elle est lesbienne ?


Bonsoir je m’appelle Adriana , c’est que je un problème (j’ai 16 ans , il y a une fille que j’aime et je ne sais pas si je suis les…… Ou pas ) et si c’est le cas comment devrais-je dire ce si à mes parents car ils sont hétéro (et ils ne veulent même entendre c’est choses ils disent que c’est dégueulasse.

Est-ce que si une fille Tombe amoureuse d’une autre est ce que ça veut dire qu’elle est lesbiennes

Pourriez-vous m’aider SVP

Adriana 

 

Bonjour Adriana !

Merci de ta confiance pour AlterHéros ! Si je comprends bien ta situation, tu te demandes d’une part si lorsqu’une fille est amoureuse d’une autre fille, si cela signifie qu’elle est lesbienne. D’autre part, tu as l’impression de possiblement aimer une fille ces temps-ci. Tu te demandes comment tu devrais communiquer cette information à ta famille dans un contexte où tes parents ont des idées négatives concernant l’homosexualité.

 

Premièrement, si une fille est amoureuse d’une autre fille, cela ne signifie pas nécessairement qu’elle est lesbienne. En effet, les orientations sexuelles, c’est d’abord et avant tout quelque chose de très personnel et chaque personne est libre de définir soi-même son orientation sexuelle ou romantique. Par exemple, si une fille a l’habitude d’être traditionnellement attirée sexuellement et émotionnellement par d’autres garçons, mais que cette autre fille en particulier a su lui provoquer ce sentiment amoureux, il est possible qu’elle continue à s’identifier comme étant hétérosexuelle, tout en explorant et vivant une relation amoureuse avec cette fille en particulier. Une fille peut également avoir la capacité d’être sexuellement et émotionnellement attirée à la fois par certains garçons et certains filles : on peut donc parler de bisexualité ici. Si une fille est exclusivement attirée sexuellement et émotionnellement parlant par certaines filles, on peut alors parler d’homosexualité.

 

Je vais poursuivre en te proposant de jeter un coup d’œil à l’échelle de Kinsey, tout en paraphrasant les jolis mots de ma collègue Jessica dans cette réponse :

«Comme tu le vois, entre exclusivement hétérosexuelle exclusivement homosexuelle, il y a plusieurs nuances et variations possibles. Est-ce que la situation que tu décris pourrait se retrouver quelque part sur cette échelle ?

Petite note en terminant, Kinsey place l’orientation sexuelle sur un continuum (yay !), ce qui élargit quelque peu les possibilités et nous fait sortir de la conception catégorique et dichotomique de l’orientation sexuelle. Son échelle me semble toutefois plutôt binaire et ne fait pas mention, notamment, de la pansexualité (meh). Je n’irai pas plus loin sur ce terrain (bien que très intéressant) puisqu’il n’est pas directement lié à ta question. Si tu désires en savoir plus, nous serons là pour t’aiguiller !»

 

Par la suite, tu te questionnes au sujet de tes sentiments amoureux par rapport à une fille et si tu devrais en parler avec tes parents. Pour éclaircir tes réflexions à savoir si tu ressens de l’amour pour cette fille, tu peux consulter ce petit guide du site Tel-Jeunes : Suis-je en amour ou est-ce juste un kick ? 

 

Puis, tu te demandes également si tu devrais partager tes questionnements de ton orientation sexuelle à tes parents. En fait, le coming-out est quelque chose de très personnel ! Tu as entièrement l’autonomie de déterminer si tu souhaites en parler, comment tu veux le faire, à qui et dans quels contextes. Tu es l’experte de ta propre situation, l’experte de ta propre vie. Conséquemment, tu as la possibilité de choisir si tu veux en parler à tes parents ou non, et également de la façon que tu veux procéder. Tu peux également prendre le temps de mieux réfléchir à ton orientation, afin de te préparer à répondre aux possibles question de tes parents. Tu peux aussi réfléchir aux différentes réactions possibles de ta famille et te préparer aux différents scénarios qui peuvent arriver. Certaines personnes prennent la décision de se dévoiler auprès de leur famille, d’autres préfèrent ne pas dévoiler leur orientation sexuelle à leurs proches. Certain.e.s le font très tôt, d’autres plus tard. C’est le choix de chacun et chacune et il n’y a aucune décision meilleure que l’autre : chaque personne a ses propres raisons ou motivations de le faire ou pas. D’ailleurs, as-tu un ou une ami.e de confiance autour de toi à qui tu te sentirais confortable de partager tes réflexions ? Il est important d’être bien entouré.e dans ce genre de situation. 🙂

 

Si tu ressens le besoin de parler avec d’autres personnes de ton pays qui peuvent bien comprendre la situation que tu vies présentement, tu peux contacter l’association haïtienne Kouraj qui défend les droits des personnes LGBTQ en Haiti. Cette association pourra être en mesure de te donner des conseils complémentaires aux miens et de te supporter dans tes prochaines démarches. Peut-être pourras-tu rencontrer d’autres jeunes vivant ou ayant vécu une situation similaire à la tienne ?

 

Bonne chance pour la suite des choses ! Et n’oublie pas que tu n’es pas seule à vivre cette situation. Tu peux par exemple jeter un coup d’oeil aux centaines de jeunes ayant adressé des questions similaires à la tienne dans cette section de notre site internet.

 

N’hésite pas à nous écrire de nouveau si tu en ressens le besoin ! Prends soin de toi. 🙂

Guillaume, coordonnateur de l’intervention pour AlterHéros


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Il adore déposer ses orteils dans l'eau salée et rester beaucoup trop longtemps sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment