Existe-t-il des dangers à la pratique du lavement érotique ?


J’ai une petite question sur les lavements érotiques. J’aime bien recevoir un lavement de la part de mon copain, on a acheté tout le matériel nécessaire pour la pratique du lavement et j’aimerais savoir quelle quantité d’eau saline peut-on se mettre à l’intérieur de soi sans danger. Ainsi que la fréquence maximale.

Normalement on s’en tient à deux litres d’eau mais parfois il arrive que ça ce rend à 3 litres (pour le plaisir). On le pratique une fois à deux fois par semaine.
Pendant les vacances, on là fait tout les jours pendant deux semaines.
Comme j’adore recevoir un lavement, et j’en redemande encore et encore, je voulais savoir si il y avait un danger.

Sur internet, c’est pas clair. D’un côté les adeptes de lavement disent qu’il n’y aucun problème avec plusieurs bons points et de l’autre certain site parle de danger. Qui croire.

Certainement que je ferai des lavement toutes ma vie car c’est trop bon.

Merci à vous.

Bella

 

Bonjour Bella !

Merci de faire confiance à AlterHéros ! Si je comprends bien ta situation, tu te questionnes sur les risques possibles liés au lavement érotique.

 

D’abord, qu’est-ce que le lavement érotique ? Cette pratique, aussi appelée clystérophilie en français, ou enema en anglais, consiste à insérer une quantité de liquide dans notre rectum ou dans celui de notre partenaire. Certaines personnes vont pratiquer le lavement afin de se préparer à un rapport sexuel anal (pénétration anale ou fist fucking, par exemple). D’autres personnes vont opter pour le lavement pour des raisons de santé, si celles-ci sont constipées, par exemple. Enfin, d’autres personnes, comme toi, peuvent effectivement définir le lavement comme une pratique sexuelle et érotique complète. Pour certaines personnes, ce type d’activités sexuelles permet la consolidation d’une complicité particulière entre les partenaires.

 

Tu te demandes quels sont les risques et tu affirmes avoir lu plusieurs discours ambivalents à ce sujet sur internet. Voyons voir.

 

La pratique du lavement rectal peut abîmer la flore intestinale. Le faire trop souvent n’est pas bon pour la santé et peut provoquer certains troubles intestinaux. En effet, l’eau utilisé pendant le lavement détruit une partie de la flore intestinale, très fragile. La flore peut néanmoins se reconstituer rapidement : c’est pourquoi il est recommandé d’espacer le plus possible les lavements afin de laisser à ton corps la possibilité de régénérer sa flore intestinale. Il est possible, pour donner un coup de pouce à tes intestins, de manger des yogourts et/ou prendre des probiotiques au quotidien. Cela aidera grandement ta flore intestinale à demeurer active ! Pour répondre à ta question sur la fréquence… je ne suis pas un médecin, mais faire un lavement à tous les jours est probablement une mauvaise idée. Une fréquence d’une fois par semaine est toutefois très raisonnable, puisque cela laisse le temps à ton système digestif de se régénérer.

 

Les lavements ne sont pas dangereux si certaines règles sont respectées. Il faut, par exemple, ne pas trop forcer la contenance. C’est-à-dire de limiter le volume d’eau de 2 à 3 litres maximum. De plus, il est recommandé de ne pas utiliser une eau trop froide ni trop chaude. La température idéale pour le lavement est la température du corps ! En d’autres mots, l’eau insérée dans le rectum devrait être à environ 37 degrés Celsius. De plus, le jet d’eau doit avoir une pression suffisante pour pouvoir monter dans les intestins, sans pour autant créer des dommages. La meilleure façon de tester la pression de l’eau, c’est de poser le jet sur le bord de l’anus : si ça pique un peu, c’est que la pression est trop forte ! Un jet d’eau trop puissant peut endommager la muqueuse intestinale, créer des irritations ou même perforer l’intestin ! Allons-y donc doucement. 🙂

 

N’oublie pas de désinfecter ton matériel après chaque usage (ou chaque partenaire!) afin de limiter la possibilité de prolifération de bactéries ! Il est par exemple possible de faire bouillir l’équipement pendant une quinzaine de minutes. Ou bien en le laissant tremper dans une solution d’eau de Javel à 10 % pendant 10 minutes, puis attendre que le matériel soit entièrement sec.

 

J’espère avoir pu répondre adéquatement à ta question ! N’hésite surtout pas à nous écrire à nouveau si tu as d’autres questions.

 

Guillaume, coordonnateur de l’intervention pour AlterHéros


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Il adore déposer ses orteils dans l'eau salée et rester beaucoup trop longtemps sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment