J’ai perdu d’un coup mes sentiments pour un garçon… suis-je lesbienne?


Bonjour, j’ai 15 ans et en ce moment ça ne va pas trop, je suis un peu déprimé et très stressé, d’autant plus que je suis en examens, je suis tombée amoureuse d’un gars, et avant quand il n’envoyait pas de message j’étais triste et tout, je me faisais belle pour le voir, je pensais être amoureuse et là j’ai l’impression que j’ai perdu d’un coup mes sentiments pour lui, d’habitude je stresse avant de le voir en vrai et aujourd’hui je l’ai vu, je n’ai même plus stressé, je n’avais plus cette boule au ventre quand je dois voir un gars que j’aime bien… Pourtant je suis toujours attaché à lui, du coup j’ai vraiment très peur d’être lesbienne, et ça je ne l’ai jamais dit a personne, mais quand j’étais petite j’avais embrassé une fille, j’avais bien 8 ans je sais même pas pourquoi j’avais fait ça, clairement ça me dégoute et j’ai vraiment très peur, si je suis lesbienne je ne l’accepterai pas, je tiens aussi a vous dire que j’ai déjà embrassé un garçon mais j’avais bu et je m’en souviens a moitié, je suis du genre à tomber très vite amoureuse, mais je ne le montre pas au mec je fais »la fille qui s’en fou » comme ça je me fais pas passé pour une fille facile. Bref du coup je me pose des questions, Est ce que je l’aime vraiment? Ou alors peut être le fait que je déprime en ce moment me fait perdre mes sentiments pour lui? Suis je lesbienne? Ou alors devient on lesbienne? Et est ce normal de pas savoir si on est vraiment attiré ou pas? J’ai surtout envie d’être en couple, j’ai envie d’embrasser et j’ai envie de vivre une histoire romantique avec un mec, j’ai aussi une autre angoisse, j’ose pas la dire, je trouve ça malsain et bizarre, enfaite j’ai un cousin germain de 18 ans et ça fait depuis 1 an je crois, dès que je le vois je pense à chaque fois à ça, c’est vraiment très bizarre mais ma peur c’est de tomber amoureuse de lui, en plus je l’ embête, lui aussi il m’embête, et j’ai peur de le draguer sans faire exprès quand je lui parle, en plus quand il me parle des fois je suis gêné, pourquoi?? Du coup je suis froide avec lui, j’ai tellement peur que ma famille croit que je suis amoureuse et tout parce que c’est très malsain… Je rappelle aussi que j’aime bien quand tous les mecs m’aiment bien , si vous sauriez m’aider, merci bonne soirée.

Laura

 

Bonjour Laura ! Pardonne-moi du délai !

 

D’abord, merci de faire confiance à AlterHéros. Il n’est pas toujours simple d’écrire nos questionnements par rapport à notre orientation sexuelle ou nos attirances romantiques. Je tenais à te féliciter.

 

Si je comprends bien ta situation, tu dis te questionner au sujet de ton orientation sexuelle. Depuis que tu as l’impression que tes sentiments pour un certain garçons se sont évaporés, tu ressens beaucoup d’anxiété à l’idée d’être possiblement homosexuelle. Parallèlement, tu affirmes ressentir une crainte à l’idée d’être amoureuse de ton cousin.

 

D’abord, abordons la question de tes sentiments pour ce garçon. Tu te demandes pourquoi tes sentiments pour lui semblent s’être rapidement dispersés, serait-ce parce que tu es lesbienne ? Voyons voir. Les sentiments envers ce garçon que tu décris semblent s’apparenter à ceux d’un kick. Un kick, c’est quoi ? C’est le fait de ressentir beaucoup d’émotions rapidement envers une personne, sans nécessairement la connaître en profondeur. Parfois, ce sentiment se développe en sentiment amoureux. Parfois, ce sentiment s’estompe. Est-ce que cela pourrait expliquer selon toi l’évolution de tes sentiments à son égard ? Voici un petit article qui différencie le kick des sentiments amoureux. Par rapport à ton orientation sexuelle, il faut noter que c’est seulement toi qui a la possibilité de définir envers qui tu es attirée. Nos attirances sont parfois fluides, c’est-à-dire qu’il peut arriver qu’on soit parfois attiré.e envers tel type de personne, et un autre type dans d’autres contextes de vie. Mis-à-part le fait que tu as embrassé une fille lorsque tu avais 8 ans, est-ce que tu as noté d’autres signes qui te font te questionner sur ton orientation sexuelle ? Il est par ailleurs tout à fait normal de se poser des questions sur son orientation : il n’y a pas d’âge pour cela ! Puis, j’aimerais te demander ce qui te fait peur à l’idée d’être possiblement attirée envers certaines filles. Qu’est-ce qui te dégoûte dans le fait que deux femmes peuvent éprouver des sentiments pour l’autre ? Est-ce que tu as une opinion différente des différentes orientations sexuelles ? De l’hétérosexualité, de la bisexualité ou de l’homosexualité ? Est-ce que pour toi, il y en a une qui est meilleure que l’autre ? Et si oui, pourquoi ? Pour répondre à une de tes questions : on ne devient pas lesbienne, bisexuelle ou hétérosexuelle. On découvre son orientation sexuelle, simplement. Certaines personnes sauront très tôt leur orientation sexuelle, d’autres le découvriront à un différent moment dans leur vie. Notre société prend parfois pour acquis que tout le monde est hétéro. C’est pourquoi, pour certaines personnes, cela peut être une grande source de stress de se rendre compte qu’elles ne correspondent pas entièrement au schéma de l’hétérosexualité. L’important, c’est d’entrevoir la diversité des modèles relationnels de façon positive pour offrir la possibilité à tout le monde de se sentir bien et en sécurité.

 

Tu nous questionnes également à savoir si tu aimes vraiment ce garçon. As-tu pris le temps d’essayer de le connaître davantage ? De passer du temps avec lui pour savoir si ça clique réellement entre lui et toi ? Tu fais référence à ta déprime actuelle. Il est vrai que nos états d’âme peuvent parfois interférer avec nos perceptions de nos relations sociales. Parfois, quand notre moral est plus bas, c’est l’occasion de se questionner sur ce qui peut nourrir notre bien-être et de se questionner sur les raisons qui influencent notre moral. Est-ce qu’il y a quelque chose en particulier qui te rend triste ces derniers temps ?

 

Par rapport à ton cousin, tu dis avoir peur de tomber amoureuse de lui. Est-ce qu’il y a des raisons en particulières qui te font douter de tes sentiments à son égard ? Tu dis avoir peur de le draguer. La drague, c’est quelque chose de super subjectif. Seule toi peut dire si tu dragues ou non une personne. Si draguer ton cousin n’est pas ton intention, alors non, tu ne le dragues pas. Ressentir de la gêne envers certaines personnes peut signifier beaucoup de chose : est-ce que tu ressens une certaine admiration pour ton cousin ? est-ce que tu es gênée à l’idée de savoir ce qu’il peut penser de toi ? Ce sont des pistes de réflexion qui peuvent peut-être répondre à tes interrogations dans cette situation concernant ton cousin.

 

Finalement, tu dis ressentir la volonté d’être en couple afin de partager des moments romantiques avec ton/ta partenaire. C’est complètement normal comme souhait ! On mérite toutes et tous de vivre des expériences romantiques, si tel est notre envie. Je suis certain que tu auras l’occasion de vivre ce moment avec la bonne personne prochainement. Tu notes néanmoins que tu aimes bien quand tous les garçons t’aiment bien. Il est aussi normal de vouloir se sentir valorisée et appréciée par autrui. Parfois, on aime bien recevoir la valorisation via le regard des autres. Or, il est important d’écouter tes limites là-dedans. Tu sais mieux que quiconque qui tu es, tu sais mieux que quiconque ce que tu vaux comme individu. L’important, c’est de pouvoir avoir un regard positif sur soi-même, d’abord et avant. Le regard des autres suivront de facto… qu’en dis-tu ?

 

Je te souhaite bonne chance pour la suite des choses. Si tu ressens le besoin de parler de vive voix de ta situation, il est possible de téléphoner anonymement à Fils Santé Jeunes, une association qui supporte les jeunes en France !

Hésite pas à nous écrire à nouveau si tu en ressens le besoin,

 

Guillaume, coordonnateur de l’intervention pour AlterHéros


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Il adore déposer ses orteils dans l'eau salée et rester beaucoup trop longtemps sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment