J’ai eu des rapports sexuels non protégés et non consentis… J’ai peur d’être enceinte…


Il y a une dizaine de jours, j’ai eu des relations sexuelles non protégés et non consentis (je ne prends pas la pilule). Le c******en question n’a pas du tout éjaculé en moi et j’ai senti qu’il n’avait pas de préservatif. 10 jours plus tard normalement je devais avoir mes règle et c’est le cas elles sont arrivés à l’heure. Est-ce normal d’avoir des règles avec des petits caillots de sang et un peu glaireuses/visqueuse. D’habitude mes règles sont assez abondantes et j’ai vraiment peur d’annoncer ce qui m’est arrivé à mes parents, je ne sais pas quoi faire, aidez moi s’il vous plait. J’ai peur d’être enceinte car j’ai eu des nausées matinale le 1er et 2ème jour de mes règles. cela fait maintenant 3 jours que j’ai mes règles. Pourriez vous répondre à mes questionnement car là je stress, j’ai peur

Mmichaud

 

Bonjour Mmichaud25,

D’abord, merci d’avoir écrit à AlterHéros. Je comprends que ta situation te cause beaucoup de souffrances et de colère. Je tenterai donc d’y répondre au meilleur de mes capacités. D’après ce que je comprends, tu as été victime d’une agression sexuelle et tu as maintenant peur d’être enceinte.

Je veux commencer par te dire ceci: entoure-toi! Ce que tu viens de vivre peut être extrêmement traumatisant et difficile. C’est exactement durant ce genre de moment qu’on a envie de se replier sur soi, mais c’est aussi là où tu auras le plus besoin de soutien. Je comprends que tu n’aies pas envie d’en parler à tes parents. La culpabilité est la première émotion que ressentent souvent les victimes d’agression sexuelle. Cependant, ce n’est pas à toi de la ressentir, mais à ton agresseur. Tu as déjà fait le premier pas en nous écrivant et je t’encourage à continuer dans cette direction! Qu’est-ce qui te fait peur exactement, si tu en parles à tes parents? As-tu peur de te sentir jugée, dévalorisée, incomprise ou décevante? En tout cas, saches que tu n’as rien fait de mal et que tu n’as aucune raison d’avoir honte. Aussi, y a-t-il une autre personne à qui tu voudrais davantage en parler? Un(e) autre membre de ta famille ou un(e) ami(e)? Est-ce que cette personne de confiance pourrait t’accompagner et te soutenir au moment de l’annoncer à tes parents et dans tes démarches médicales? De plus, je te recommande de chercher de l’aide psychologique professionnelle. Cela t’aidera à démêler et apaiser tes sentiments et ainsi guérir mieux et plus rapidement. Enfin, saches que tu n’as aucune obligation de dénoncer ou poursuivre ton agresseur. Il est parfaitement compréhensible que tu souhaites mettre cet épisode de ta vie derrière toi et je t’encourage à te respecter. Cependant, s’il advenait que tu veuilles un jour le dénoncer à la justice, je te joins un lien vers la procédure pour porter plainte en Belgique: https://www.violencessexuelles.be/

Sache que tu as un délai de 15 années pour porter plainte à partir du jour de tes 18 ans. La page contient aussi de nombreuses informations sur les services offerts aux victimes. Je t’encourage à la lire, même si tu ne veux pas porter plainte. Plus tôt tu te soigneras, plus ce sera facile.

C’est un bon signe que tes règles se soient déclenchées. Néanmoins, il est possible que tu aies subi un traumatisme (déchirement, contusion ou irritation) vaginal lors du rapport sexuel. Cela pourrait expliquer le changement d’abondance et de consistance de tes règles. C’est normal que ton corps réagisse au choc que tu as subi. Sois attentive aux douleurs que tu ressens dans la zone de la vulve, du vagin ou même de l’anus lorsque tu t’assois, que tu vas aux toilettes ou même en permanence. Elles pourraient être des signes de blessure. Je te recommande fortement de consulter un(e) gynécologue ou, si tu ne peux pas en voir un rapidement, de consulter un(e) médecin généraliste pour te faire examiner, car les lésions vaginales sont à risque d’infection. Quant à tes nausées, il y a davantage de chances qu’elles soient dues au choc psychologique et physique que tu as reçu plutôt qu’à une grossesse, car les nausées de personnes enceintes apparaissent généralement un mois après le début de la grossesse (quoiqu’il est tout de même possible qu’elles ne commencent que deux semaines après). Ton ou ta médecin pourra te conseiller d’avantage à ce sujet, mais je te recommande un exercice physique très léger (comme une marche) ou de manger des biscottes, de l’eau, du jus de citron ou du gingembre pour les soulager. Dans tous les cas, l’alcool est à éviter.

De plus, au moment de voir ton ou ta médecin, je te recommande de lui demander de passer un test de grossesse. Tu peux aussi en acheter un en pharmacie si tu veux une réponse très rapide. Ces tests sont accessibles partout, rapides, faciles à utiliser et fiables, mais il sont parfois un peu dispendieux. C’est pour ça que tu peux demander à ton ou ta médecin 😉

S’il advenait que tu tombes enceinte, as-tu réfléchi aux différentes options qui s’offrent à toi? Dans tous les cas, je te recommande de te rendre dans un centre de planification familiale. Ces centres rassemblent des médecins, infirmières et psychologues qui te guideront au travers du processus d’interruption volontaire de grossesse (IVG/avortement) ou de grossesse, selon ta décision. Tu trouveras la liste des centres de planification familiale de Belgique ici: http://www.gacehpa.be/index.php/les-centres

De plus, la page contient plusieurs ressources pour les femmes vivant une grossesse non désirée. Je t’encourage à la consulter si tu as des questions. Je te joins aussi un lien qui explique comment se déroule une IVG en Belgique: https://www.planningsfps.be/nos-dossiers-thematiques/dossier-interruption-de-grossesse-ivg/#ftoc-heading-10

La page est très complète, mais assez longue. Je t’en fais donc un résumé:
L’IVG se fait en 3 rendez-vous. Un rendez-vous d’évaluation de ton état physique et psychologique. Le personnel du centre te donnera des informations concernant la procédure ou la grossesse. Ils te feront aussi passer un test de grossesse et de dépistage des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS). Si tu décides interrompre ta grossesse, un deuxième rendez-vous te sera donné, au minimum 6 jours plus tard et au maximum à la 12ie semaine de ta grossesse. Ce rendez-vous consiste en la procédure d’avortement elle-même. Enfin, un troisième rendez-vous de suivi te sera donné pour s’assurer de ta rémission physique et psychologique.La procédure est presque entièrement remboursable pas ton assurance maladie. Tu peux aussi demander à ce que le ticket soit envoyé à une autre adresse que celle de tes parents. Il est recommandé d’y aller avec une personne de confiance.

Bref, je comprends que ta situation soit difficile. Une agression sexuelle est déjà un événement traumatisant en soi, sans parler des sentiments qu’elle peut générer chez soi et chez les autres et des procédures médicales qu’elle entraîne. Néanmoins, tu as déjà commencé le processus de guérison en nous écrivant et je t’encourage à continuer dans cette direction. Rappelle toi que tu n’es pas responsable de ce qui s’est passé, mais qu’il est important que tu ailles rapidement chercher de l’aide pour éviter les complications et faciliter ta guérison.

Je sais que ma réponse est longue et contient beaucoup d’informations. J’espère que tu ne seras pas découragée par toutes les procédures que je te conseille, mais sache que c’est ton choix de les appliquer ou pas. Finalement, je veux te féliciter pour ton courage et te souhaiter bonne chance pour la suite. Tu es forte. J’espère avoir pu t’éclairer et te soulager. Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à refaire appel à AlterHéros!

 

Hadrien Laforest,

Bachelier de psychologie et intervenant au sein d’AlterHéros


About Hadrien

Détenteur d'un bac en psychologie de l'Université de Montréal, Hadrien aime voyager, tenter de nouvelles expériences et rencontrer toutes sortes de gens.

Leave a comment