Suis-je juste une fille un peu garçon manquée en pleine crise d’ado ou bien un gars transgenre?


Bonjour, je m’appelle Camille, j’ai 13 ans bientôt 14, je suis né fille et je me pose des questions quand à mon identité de genre…
Cela va bientôt faire un an que je me pose la question « suis-je juste un peu garçon manqué en pleine crise d’ado ou bien transgenre? »
Pour l’instant je n’en ai parlé que très récemment à ma meilleure amie qui m’a conseillé d’appeler un numéro spécialisé mais je sais que si je le fait à l’oral je craquerai en moins de 2 minutes.
Donc, par exemple, l’été dernier mon soutient gorge était devenu trop petit et ma mère m’a emmené dans une lingerie pour trouver ma taille. Rien que sur le chemin j’étais pas bien,puis quand on est entrées dedans, j’ai eu l’impression que quelque chose n’allait vraiment pas, que je me sentais pas à ma place. J’étais entouré de poster de femmes en lingerie sexy et avant même d’entrer en cabine j’ai fondu en larmes et quand j’ai essayé la soutient gorge et que je me suis vu dans le miroir j’ai pensé « ça peut pas être moi… ».Et c’est à ce moment que j’ai commencer à me demander si j’étais trans.
Aussi, un jour j’ai voulu regarder (seul) « The danish girl » et j’avais limite l’impression que l’acteur principal (qui découvre dans le film qu’il est une femme) parlait à ma place, je m’identifiai à lui.
Je me souviens quand j’étais petite je me posais pas vraiment de questions mais je me souviens que ma soeur jouais toujours le rôle de la princesse et moi du prince, qu’on avait des vélos et que j’étais trop fier d’avoir le vélo avec spider man dessus alors qu’elle en avait un avec plein de petite fleurs et de princesses dessus. Ou encore en primaire on inventait toujours des jeux avec mes amies ou jouais des rôles de garçon.
Aujourd’hui je suis incapable de porter des jupes ou des robes, quand ma mère m’appelle »ma petite chérie » ou « ma beauté » je tique de plus en plus.
Il y a aussi une fois au collège où l’on devait écrire nos projets d’orientations et je ne me suis rendu compte qu’à la fin que je m’étais genré tout le long au masculin.
Parfois je me sens jalouse des mecs de ma classe par rapport à leurs physiques.Je déteste toutes les parties fémines de mon corps et il y a que mon visage qui rattrape le coup en étant plutôt androgyne une fois allié de cheveux courts.
Encore récemment, j’ai rêvé que ma mère découvrait que je me « sentais » trans et je me suis réveillé en pleine nuit en hurlant.
Je me suis rendu compte que je m’identifiais à quasiment chaque témoignage de ftm.
Aussi, au lieu de me poser la question « pourquoi je serai trans ? » je me poser la question « pourquoi je serai cis ? ». Et là je suis resté bloqué au moins 2 minutes avant de trouver que deux truc: « j’ai aucun mal à communiquer avec les filles »et « j’ai plus d’amies filles que garçons ».
Cependant je suis confuse, j’ai peur de me faire des idées, de juste traverser une phase et d’essayé de me rendre intéressante. On dirait que dans mon esprit il y a une partie qui refuse d’admettre que je suis un homme et une autre qui l’affirme. Le problème c’est que je sais pas laquelle à raison.
J’ai l’impression que je viens d’écrire un journal intime mais au moins je peux peut être espérer une vraie réponse…
J’espère à bientôt et merci

Camille

 

Salut Camille,

Tout d’abord, je voudrais te remercier pour la confiance que tu accordes à AlterHéros en écrivant ici. Si je comprends bien tu sembles être confuse quant à ton identité de genre. Je suis contente de répondre à ta question parce que j’ai moi-même déjà eu ce genre de questionnements. Aujourd’hui je me considère cisgenre ne se conformant pas aux normes de l’expression de genre féminin et je suis lesbienne. Je vais te faire part de plusieurs trucs pour te conseiller dans ton questionnement.

Le spectre du genre est large c’est donc normal d’avoir parfois de la difficulté à s’y retrouver. Il se divise en deux : l’expression de genre et l’identité du genre. L’expression c’est comment tu exprimes physiquement et socialement ton genre. L’identité c’est comment tu te sens face à ton genre. Tu sembles mentionner que tu ne te sens pas confortable avec ton genre féminin, autant ton expression que ton identité de genre. Saches que plusieurs personnes ne se sentent pas conforme aux normes de genres et ces personnes utilisent plusieurs étiquettes : certaines personnes se définissent non-binaire, non-conforme, queer ou trans. Ces personnes peuvent ou non se sentir conforme à leur identité de genre assignée à la naissance. L’identité de genre et l’expression de genre sont deux choses qui sont fluides et qui peuvent fluctuer tout au long de notre vie.

Je comprends très bien ton inconfort quant aux soutiens-gorges, ils sont souvent vu de façon « sexy » et très stéréotypée. Est-ce que porter une camisole de sport, par exemple, te rendrait plus confortable ? De plus, il est normal de s’identifier aux personnes trans, car elles vivent le même inconfort que toi quant au genre. Quant aux jupes et aux robes, je te comprends tout à fait, il est impossible pour moi d’en porter et j’ai 23 ans. Ce que j’essaye de te dire ici c’est que ce n’est pas noir ou blanc, le spectre du genre est large. C’est un long processus d’introspection sur soi-même. Ainsi, pour te sentir mieux tu pourrais te poser plusieurs questions : Est-ce que tu te sens bien dans ton expression de genre? Si non, plusieurs façons existent quant à réduire son expression de genre féminine : les binders (une veste de compression visant à réduire l’apparence de la poitrine), les vêtements « hommes », les vêtements non-genrés même et une coupe de cheveux plus courte par exemple. Est-ce que tu te sens mal dans ta peau et voudrait entamer une transition? Dans la vie de tous les jours, de quelle manière aimerais-tu que ton entourage s’adresse à toi ? Est-ce que le fait d’utiliser des accords grammaticaux masculins et le pronom »il », par exemple, favoriserait ton bien-être ?

Pour répondre plus directement à tes questions, à savoir si tu es une fille à l’expression de genre masculine ou plutôt un garçon trans, sache que la réponse t’appartient. Tu es la seule et unique personne pouvant répondre à cette question et apte à définir ton identité. L’exploration de son genre peut être un long processus pour certaines personnes. Le fait de ne pas aimer le linge traditionnellement associé à la féminité, d’aimer une bicyclette au logo de spider-man ou d’avoir davantage d’ami.e.s garçons ou filles ne sont pas nécessairement des indicateurs de l’identité de genre. Toutefois, le fait de ressentir un grand inconfort par rapport à certaines parties de ton corps peut, dans certains cas, être un indicateur. Je t’invite donc à poursuivre tes réflexions à ce sujet. Et pourquoi pas explorer également ton expression de genre selon ce qui te rend le plus confortable ? Peut-être cela améliorera-t-il ton bien-être, ou peut-être ressentiras-tu le désir d’entamer un processus de transition. Dans tous les cas, entoure-toi de personnes de confiance avec qui tu peux te sentir en sécurité de discuter de tes questionnements.

Voici plusieurs questions et réponses de mes collègues qui pourraient t’aider dans tes questionnements :

Est-ce que l’identité non-binaire serait ce qui me décrit le mieux ? 

Je ne sais pas si je suis vraiment trans, bien que l’idée d’être une fille me dégoûte pas mal…

N’hésite pas de réécrire à AlterHéros si tu as d’autres questionnements sinon tu peux toujours regarder les réponses à d’autres questions dans la catégorie Suis-je trans ? de notre site internet! Il est également possible de prendre contact avec l’association française C’est Comme Ça. Cette association offre un soutien aux jeunes LGBTQ+ ou en questionnement par rapport leur orientation sexuelle ou leur identité de genre. Il est possible de les contacter par téléphone, par clavardage ou par email. Tu trouveras leurs coordonnées en cliquant sur ce lien.  

Jessica


About Jessica

Bachelière en psychologie et sociologie, formation en prévention du suicide. Lesbienne, amoureuse des chats, des chiens et de mes couvertures le matin.

Leave a comment