À l’aise dans sa peau

[:fr]Estime de soi à la baisse, sentiment d’aliénation, dépression, solitude, suicide, mal dans sa peau: voici bien des problèmes que les jeunes LGBT ou en questionnement de leur orientation sexuelle ou identité du genre ont à affronter. Informez-vous, cela pourrait vous aider!
[:en]Learn how to alleviate the alienation, loneliness, depression, and other factors that make it difficult for youth to be ‘comfortable in their skin’.



J’ai 15 ans, je suis gay et en manque affectif. Serai-je seul toute ma vie?

Bonjour, alterhéros je vous ai déjà poser une question et vous m'aviez beaucoup aider en voici une autre. J'ai 15 ans, je suis gay et je me sens en manque affectif. J'aimerais vraiment être en couple, je me sens seul et j'ai pas d'amis. Depuis quelques jours, j'ai envie de rien faire et je me sens seul. J'ai une grosse crainte en ce moment, rester seul toute ma vie. Je me trouve laid et pas assez bien pour intéresser un gars un jour. Je ne sais pas quoi faire pouvez-vous m'aider svp? Je me sens seul et j'ai peur de passer ma vie tout seul, je fais plein de rencontres avec d'autres gays sur internet, sans résultat. Sam


Le fait d’être transgenre résonne en moi, je ne vais pas bien… serait-ce lié aux conflits familiaux?

Question : Bonsoir, je me présente, je suis une jeune fille de 19 ans. J'ai, depuis cet été, un dégout de moi-même, si je peux dire comme ça, et ça ne part pas. J'ai toujours eu le sentiment d'avoir quelque chose qui cloche depuis l'adolescence et c'est pour cela que j'en suis venue à m'identifier à des personnes trans. Il faut préciser que j'ai toujours été très angoissée, perdue etc, et il y a aussi depuis 2-3 que ça ne va pas du tout chez moi, bon là ça s'est "apaisé" mais il y a énormément de conflits chez moi, entre mes parents, entre mon père et moi, mon père et mes soeurs puis moi et ma mère (oui c'était le chaos), pour tout dire mon père est violent et l'a été avec moi, et c'est à la suite de ses différentes crises que ça a explosé chez moi. J'ai eu à nombreuses reprises le sentiment de voir mon monde se détruire, me plongeant je pense dans la dépression. Je parle de la relation avec mes parents car ce sont des pistes que j'ai entreprises pour comprendre ce questionnement de genre que je traverse aujourd'hui. Dans mon enfance j'étais une vraie "fille à papa", c'était lui qui s'occupait tout le temps de moi etc, c'était vraiment l'homme de ma vie, vient ensuite l'adolescence, les mini rebellions qui finissent en scène de violence ou encore moi qui défend toujours ma mère des sa violence etc, et je pense qu'à partir de là, il y a eu une rupture entre lui et moi. J'ai également grandi dans une petite école de campagne principalement composée de garçons, pour ne pas dire totalement. Tout mes camarades étaient des garçons. De tout ce dont je me souvienne, il y a quand même eu une distance entre eux et moi, je préférai aller jouer à l'intérieur, lire etc pendant qu'ils jouaient au tracteur à l'extérieur bref... Donc est-ce que je suis réellement une fille de par ce comportement, ou alors est-ce un cliché du genre, suis-je juste différente ou encore est ce que je répondais juste au cliché qu'on attend de mon genre? Vous l'aurez compris, je suis extrêmement perdue. De plus que ce questionnement est devenu un obsession depuis novembre je dirai, avant je n'y avait jamais vraiment pensé... avant j'aimais mettre du vernis, depuis quelques mois je n'en porte plus, même me maquiller n'est plus un plaisir, et pourtant ces trucs "féminins" étaient un plaisir justement, enfin je crois? et si je m'étais faite à cette idée d'être une jeune fille? le déni? Est-ce que c'est une passade ou alors j'ai toujours été dans le déni? Je sais que je suis la seule à pouvoir répondre, mais j'ai vraiment du mal à cerner ce que je veux, ou alors ce que je voudrai mais que je pourrai renier etc Le fait d'être transgenre résonne en moi, et ça m'en rend malade, car j'aimerai juste correspondre, être tranquille si vous voyez ce que je veux dire... Ou alors c'est une phase d'acceptation? Je suis perdue... j'ai aussi essayé de me masculiniser dans ma tenue, toute seule bien évidemment et dans ma chambre, pour essayer d'avoir un déclic, et ce que j'ai ressenti était très flou, pas de déclic ou quoi... donc je me trompe? il y a une phase d'acceptation? je ne suis un genre ni l'autre ? En même temps ça répondrait à beaucoup de ce sentiment de mal-être que j'ai constamment et de ne pas être moi... Autre élément qui me semble important : cela fait plusieurs années que cette phrase résonne dans ma tête : "je ne sais pas qui je suis, j'arrive pas à savoir qui je suis" j'ai envie d'hurler tellement c'est pesant de traverser tout ça, de ne pas savoir qui l'on est... c'est pire que tout. Autre chose pour que vous arriviez à me "cerner" : j'ai toujours été féminine du moins je pense, mais toujours avec un attrait je dois dire pour le comportement de mec, j'ai également beaucoup de compliments ou de regards d'homme, ce qui avant me plaisait, aujourd'hui me met mal à l'aise... je correspond aux critères de beauté de notre société (et dieu sait ce que j'en pense de leur critères) et voilà il n'est pas rare que l'on me dise "mais qu'est ce qu'elle est belle, qu'est-ce qu'elle est grande nanana" Je vous écris pour avoir quelques pistes en plus, même si je sais que la plupart des questions posées ici sont des questions auxquelles je suis la seule/le seul à pouvoir répondre... et je m'excuse par avance du brouillon qu'est mon message, mais j'ai préféré écrire la trace écrite de mon questionnement qui me vient naturellement quand j'y pense, j'espère que ça ne sera pas trop pénible à déchiffrer... merci



Je souhaite tellement récupérer mon ex…

Bonjour, je me permets de vous écrire aujourd'hui car ma relation vient de se terminer il y a 2 semaines, j'étais restée 3 ans avec mon copain, mais récemment celui ci s'est un peu éloigné, il m'a quitte il y a donc 2 semaines en me disant qu'il en avait marre d'être en couple, que sa le soulait, les prises de têtes tout sa, qu'il a envie d'être célibataire que c'est plus pour lui le fait d'être en couple, ce qui est vrai c'est qu'on s'embrouillait énormément ces derniers temps, pour des choses vraiment inutiles, souvent à cause de moi, bref on était plu trop heureux. Cela fait 2 semaines que je suis en SR, il me manque terriblement, je me suis rendue compte durant ces 2 semaines que je me comportais mal avec lui et que j'aurais pu éviter certaines de nos embrouilles, j'ai l'impression d'avoir grandi et d'avoir compris beaucoup de choses. Je souhaiterai tellement le récupérer... (Ma question c’est tout simplement : comment récupérer son ex lorsque il veut être seul) J'espère de tout coeur obtenir une réponse de votre part. Cordialement Sandra



Je ne sais pas quoi faire pour m’intégrer au lycée, je me sens très seul.e…

Bonjour, Je vous écris après plusieurs mois de réflexion : dois-je attendre ou en parler ? Finalement j’ai […]



J’aime faire des choses aux hommes, j’ai peur de tomber dans la prostitution!

je suis malheureuse je n’arrive pas à assumer ma féminité, pourtant j’adore me faire prendre par les hommes Mais je suis bien que quand je suis habillée en femme et j’adore faire pleins de choses aux hommes je les aimes bien; Mais j’ai honte de moi, plus je fais ces choses plus j’en ai envie, j’ai peur de tomber dans la prostitution ? Lila


Fantasmer sur les femmes, vouloir plaire aux femmes seulement, est-ce que cela prouve l’hétérosexualité?

Merci encore de donner suite à mes réponses. Ca m’a fait enormement flipper de savoir qu’on peut découvrir son homosexualité sur le tard. J’ai pas envie de l’etre, je suis en couple avec quelqu’un, et jusqu’à ce que je me sois demandé si j’étais gay, c’était parfait, ma vie était parfaite. Cependant, j’ai eu une sorte de panne avec elle, le sexe, c’est cool mais ca m’a jamais passionné, et j’ai jamais vraiment ressenti un besoin de le pratiquer quand je n’en avais pas la possibilité. Depuis que j’ai cette peur en moi, je me demande si ma copine n’est pas en fait une meilleure amie, et le fait de plus etre avec elle parce que je suis gay me terrorise. Mes fantasmes ayant toujours porté sur des femmes, mes masturbations aussi, mon envie de plaire, que sur les filles, egalement, est ce que cela prouve une hétérosexualité ? Un gay qui se découvre sur le tard peut il avoir ressenti ces fantasmes ? Avant de m’etre posé la question, venant de nulle part, je ne m’étais jamais imaginé avec un mec, je n’ai jamais eu envie de sexe avec eux, mais maintenant, je me dis « et si ca se trouve, ce mec là, tu as envie de lui faire l’amour, mais tu le refoule. Plein de questions qui me terrorisent h24


Enfant, mon cousin me faisait toucher ton pénis et vice-versa. Maintenant, mes désirs sexuels me gênent…

Bonjour, Quand j’avais 7 ou 8 ans mon cousin de 14 ans me touchait et me faisait toucher sa bite. Cela s’est arreté quelque mois plus tard. Mais ça ma suivie toute ma vie. Aujourd’hui j’ai 16 et bientot 17 ans, j’aime les filles et j’ai trop envie d’etre avec une en couple , mais je suis attiré par les hommes et ai des desirs sexuels pour eux (j’en ai parfois pour les filles aussi) J’ai besoin de l’aide car ça me gene beaucoup dans ma vie et m’empeche d’etre heureux