Mal dans sa peau


1

Se questionner, c’est stressant ! Après un printemps mouvementé, je suis super déprimé…

Bonjour, je ne suis pas sur par quel endroit commencer.... j'ai des amis qui vont ont écrits et ils disaient que vous avez des bonnes idées. C'est dure depuis longtemps. Plusieurs mois. Pendant un bout j'etais pas vrm sur de comment marche mon "orientation" mais j'essayais de me dire que bcp d'ados se posent des questions et que plein de monde se double check en secret. Des fois ca arrivait que je remarquais plus des gars mias je me disais que c'est pcq je voulais etre comme eux. Mais pendant le congé du printemps il y a un gars qui est devenu important ++ et ca m'embrouillait la tête. je pensais toujours a lui et a peut etre dans un autre univers comment ca serait etre avec. Apres en meme temps que jetais mélangé du monde à l'école ont commencé à dire que je faisais des choses gaies et j'ai eu un break down. Tout a été flou. et apres le printemps a été flou. Je me suis fâché avec plein de monde, j'ai fait des choses connes et méchantes, j'étais toujours fâché près à exploser. Je me sens cheap. J'ai cherché le trouble, j'ai éloigné mes proches et je passais du temps avec du monde plus poche quant fait j'ai rien en commun avec. J'ai été chanceux et 2 de mes amis c'est comme des frères et ils m'ont jamais envoyé ch*** même si j'étais vrm plate. et là j'ai parlé un peu trois fois avec eux et je suis moins fâché mais tjrs comme vidé et triste. C'est comme si j'étouffe et j'arrive pas vrm a en parler de ce qui se passe. j'arrivais même pas à cocher aux complets votre questionnaire sans que la panique monte. Et c'est con pcq mes meilleurs amis sont prêts à me backer et l'ont montré de plein de façon. Et on dirait que je me retrouve devant rien. j'ai envie de rien et je me sens mal d'etre un boulet pour les gens proches... je vois que je peux pas continuer a essayer detre avec des filles pour etre comme les autres mais j'angoisse d'etre avec ungars aussi et en même temps j'ai l'impression que j'ai raté ma chance avec le gars de la semaine de relâche pis je suis comme en peine d'amour avant qu'il y a eu de l'amour pis j'hais ca pcq c'est ma faute d'avoir été trop chicken pour tenter mon coup. je sais que ca devrait etre correct pis si cetait quelqu'un d'autre que moi je trouverais ca ok que mon ami soit pas vraiment straight. Mais pour moi même je n'arrive comme pas à le prendre. Je suis juste fatigué tout le temps, je voudrais pouvoir vivre sans que personne remarque rien ou pose des questions mais c'est pas possible. mes amis m'ont parlé de demander au prof d'édu d'inviter le g-r-i-s à l'automne mais j'ai peur que ca attire l'attention sur moi si les autres portent plus attention aux orientations différentes. Des fois j'aurais envie de fast forward et me retrouver à quelque part ou c'est pas grave qui peut m'attirer. Là je suis comme devant le vide. je me sens comme pu ou trop ou les deux en même temps. y a des choses que j'aimais, mais là je les trouve pas intéressantes ces temps ci. ou je suis juste tt le temps claqué et mal. Je dors mal, mais je suis longtemps couché. Je me sens mal aussi pcq mes amis essayent qu'on parle et ils sont patients et avec des bonnes intentions, mais je sais pas quoi leur dire. Ou ils viennent chiller pour pas que je sois tjrs tt seul mais je vois qu'ils savent pas trop comment agir et je veux pas leur peser lourd. Ils ont proposé qu'on aille ensemble dans des rencontres de monde pas 100% straight, qu'on monte en ville le mois prochain pour être à Montréal pendant le festival gay, un des deux a même offert de faire croire qu'il se questionne sur être bi pour take le heat si jamais on croise du monde qu'on connait ou qui se moquent de moi. Ils ont proposé qu'on cherche un psy pour ado en équipe. Pis ca me touche droit au coeur qu'ils soient prçets à faire ça mais j'arrive pas à me faire à l'idée d'en parler à voix haute. je me sens cheap aussi, je pense pas que je les mérite. J'ai été con et méchant avec et cette année je suis pas là pour eux. C'est tjrs eux qui sont pour moi. Je ne sais pas quoi faire pour que ca soit moins pire. Je panique. Combien de temps vous pensez que ca va prendre pour que je me sente mieux? Comment je peux moins m'en faire avec qui m'attire et qui m'attire pas?


Comment dois-je gérer le fait d’être homo ? Je n’arrive pas à l’accepter.

Bonjour, Je m’appelle Martin, je suis un jeune homme de 21ans je suis gay, je voulais savoir, je suis un homme qui a une voix un peu aigu et quelques manière féminine. Mes amis me disent que sa ne se voit pas corporellement car je fait “masculin grosse barbe, mâchoire carrée large épaule etc... ou si je marche dans la rue mais que cela va se voir si je parle ou fait des geste. Je pense que j’ai un problème d’acceptation de mon homosexualité, je ne supporte pas que les gens et particulièrement les hétéros me fassent ressentir le fait “ha ben t’es gay donc t’es moins homme que nous” j’ai beaucoup souffert d’homophobies étant plus jeune je pense que j’ai du faire une homophobie intériorisé, mais voici ma question, comment puis-je aller mieux? Comment dois-je gérer le fait d’être homo car je n’arrive pas à l’accepter. J’ai lu beaucoup d’article scientifique disant que les homos hommes on un visage différent un CERVEAU différent, comment suis-je sensé me considérer comme un homme si je que vois partout même sur les articles scientifique me dit que je suis finalement moins homme de part mon homosexualité? J’ai beaucoup de mal à expliquer mon blême, mais merci de votre réponse future, Martin.





4

J’ai beaucoup de questions en lien avec la transition…

Bonjour, j'ai 13 ans, j'aurais quelques questions à vous posez mais avant je me présente vite-fait. Je suis "tomboy" au cheveux court, mes parents l'accepte à peu près mais sans plus, je n'ai pas trop de problème avec mon corp sauf pour deux choses: la poitrine et la voix. Depuis que j'ai commencé à m'habiller "en mec" je me sent mieux mais ma poitrine à commencée à se développée de puis environ 2 ans et je me sens très mal, une obcession presque. Lorsque je me regarde dans le mirroir je ne vois que ça et il m'arrive de reffuser de mettre certain vêtement car d'après moi on la vois trop. J'ai beau avoir une "petite poitrine" ( d'après mon entourage), ça me pourrit la vie (d'autant plus que je met rarement des bracières, cela me serre et je deteste cela depuis toujours (les bracieres sont à ma taille je précise)). En été j'en ai honte, je ne vous parle mème pas au moment de choisir le maillot de bain et d'aller à la piscine, UNE HORREUR ! Pour ce qui est de ma voix, c'est pas aussi pénible mais disons que j'aimerais avoir une voix plus masculine... Étant donné que j'ai une visage assez féminin je trouve (grosse lèvres par exemple) j'aimerais que ma voix soit bien au moins. J'en profite pour parler prénom, je ne sais pas trop si je me sens plus garçon que fille, si je suis trans donc je ne sais pas si je tiens vraiment à changer de prénom. En revanche, si je venais à en changer, je choisirais probablement 《Jírka》 (prénom tchèque, je suis à moitié tchèque donc voila =D). Maintenant mes questions: -Est-ce possible de changer de prénom pour prendre un prénom non français (si on vit en france etc..), le choix est libre ? -Comment cacher sa poitrine (en été par exemple) sans avoir recourt au binder (que je ne pourrais probablement pas me procurer vu mon âge et que mème si je pouvaism je ne saurrais comment demander à mes parents) ? Y a t-il un moyen de reduire la taille de sa poitrine naturellement ? -Comment faire pour que cela ne soit plus une obsession ? -Est-ce possible d'arrêter la croissance de sa poitrine ? -Y a t-il un moyen de rendre sa voix plus grave ? J'aimerais bien voir un psy de temps en temps, pour me confier, comment demander/annoncer ça à mes parents ? Voilà je pense que j'ai à peu près tout dit pour l'instant, j'attends vôtre réponse avec impatiente =) !


J’ai 15 ans, je suis gay et en manque affectif. Serai-je seul toute ma vie?

Bonjour, alterhéros je vous ai déjà poser une question et vous m'aviez beaucoup aider en voici une autre. J'ai 15 ans, je suis gay et je me sens en manque affectif. J'aimerais vraiment être en couple, je me sens seul et j'ai pas d'amis. Depuis quelques jours, j'ai envie de rien faire et je me sens seul. J'ai une grosse crainte en ce moment, rester seul toute ma vie. Je me trouve laid et pas assez bien pour intéresser un gars un jour. Je ne sais pas quoi faire pouvez-vous m'aider svp? Je me sens seul et j'ai peur de passer ma vie tout seul, je fais plein de rencontres avec d'autres gays sur internet, sans résultat. Sam




J’aime faire des choses aux hommes, j’ai peur de tomber dans la prostitution!

je suis malheureuse je n’arrive pas à assumer ma féminité, pourtant j’adore me faire prendre par les hommes Mais je suis bien que quand je suis habillée en femme et j’adore faire pleins de choses aux hommes je les aimes bien; Mais j’ai honte de moi, plus je fais ces choses plus j’en ai envie, j’ai peur de tomber dans la prostitution ? Lila


Fantasmer sur les femmes, vouloir plaire aux femmes seulement, est-ce que cela prouve l’hétérosexualité?

Merci encore de donner suite à mes réponses. Ca m’a fait enormement flipper de savoir qu’on peut découvrir son homosexualité sur le tard. J’ai pas envie de l’etre, je suis en couple avec quelqu’un, et jusqu’à ce que je me sois demandé si j’étais gay, c’était parfait, ma vie était parfaite. Cependant, j’ai eu une sorte de panne avec elle, le sexe, c’est cool mais ca m’a jamais passionné, et j’ai jamais vraiment ressenti un besoin de le pratiquer quand je n’en avais pas la possibilité. Depuis que j’ai cette peur en moi, je me demande si ma copine n’est pas en fait une meilleure amie, et le fait de plus etre avec elle parce que je suis gay me terrorise. Mes fantasmes ayant toujours porté sur des femmes, mes masturbations aussi, mon envie de plaire, que sur les filles, egalement, est ce que cela prouve une hétérosexualité ? Un gay qui se découvre sur le tard peut il avoir ressenti ces fantasmes ? Avant de m’etre posé la question, venant de nulle part, je ne m’étais jamais imaginé avec un mec, je n’ai jamais eu envie de sexe avec eux, mais maintenant, je me dis « et si ca se trouve, ce mec là, tu as envie de lui faire l’amour, mais tu le refoule. Plein de questions qui me terrorisent h24