santé mentale



Est-il possible de découvrir son homosexualité à 21 ans sans indice préalable?

Merci beaucoup de votre réponse. Cependant, j’ai trainé sur beaucoup de forums parlant de personnes ayant une phobie de devenir homosexuel, un besoin incessant de se tester, comme je le fais, du genre: « est ce que ce mec t’attire, est ce que t’as envie de coucher avec lui, es tu toujours attiré apr les filles ? » Je ne suis pas degouté des homos, je peux etre ami avec ce n’est pas la question, je ne veux juste pas que ca m’arrive, enfin selon vos dires, que je m’en rende compte. Est il possible de le découvrir à 21 ans, sans qu’il n’y ait rien dans le passé qui le laisse présager ? Merci d’avance




J’ai toujours été très hypocondriaque dans la vie, j’ai peur d’être gai !

Bonjour, J’ai 29 ans, depuis février 2017, je me demande si je suis homosexuel. D’aussi loin que je […]



1

J’ai une peur colossale d’être homosexuel. Suis-je un gay refoulé?

Bonjour; alors voilà depuis bientôt 1 an j'ai une peur colossal d etre homo sexuel Je me présente, je suis un gars de 20 ans. Étant tout jeune (avant mes 10 ans) j'ai eu des relation sexuel avec d'autre gars de mon âge consenti évidemment (rien de méchant vu que nous étions petit) et une fois avec une fille (maos rien de bien méchant non plus, je n'attend aucun jugement dessus je trouve moi même honteux d avoir fais des choses de ce style si jeune). Ensuite est arrivé le temps du collège; ou il était pour moi logique de m'intéresser aux filles (mais dans mes souvenir j'avais quand même un petit fantasme homo sans penser que je l'étais pour autant), mais jy pensais pas vrm, je trouvais l'histoire de "faire du sexe avec une fille" attirante (comme tout les collégiens de mon âge). Bref cetais les filles qui l attiraient. Ensuite à l'âge de 13 ans en 4eme, il m'est arrivé de discuter de ceci avec un proche. Chose qui a changé ma vie, car cette année la je me suis isolé des gens, lui par la suite s'est servit de se que je lui avais dis pour le répéter et me mettre environs toute les classe de se 4eme à dos, j'étais insulté rabaissé, je me faisais harceler/traiter de pédé etc ...je n'avais plus vrm d amis j'étais seul. Dès que quelque chose me faisais penser à la rumeur j'avais une énorme boule dans le ventre et je stresser. Au cours du temps ce stress n'est pas partie (avec une peur de beaucoup de chose présente, essentiellement du jugement, mais c'est peut être cette même peur qui me fais angoisser d etre gay). Ce stress que javais m'a empêchait d'avoir une vie normal et donc d'avoir une copine : je stress lorsque je parle à des gens dont j'ai pas l'habitude, et en conséquence, le simple fais de parler a une fille dont j'ai pas l'habitude me stress énormément, je suis maladroit et même si avec certaine je m'entend avec ça va jamais trop loin (les fille me stress beaucoup plus que les mecs) N ayant pas eu de copine, comme beaucoup de jeune je suis aller sur des film porno mais me suis enfermer dedans trop. Au début j'ai constaté que le vagin me degoûtait, mais ce dégoût n etais pas présent à chaque fois, et ne m'a pas fais douter de mon hetero sexualité. En revanche je fantasmais beaucoup sur la sodomie sur les filles (dsl de dire de manière aussi cru), je préfère largement. Ça m'a donner des petit doute sur mon orientation sexuel par la suite mais rien de trop méchant ça passe, je regarde les filles au lycée j'aime leur corps. Malgré le stress j essaie de minterresser aux filles. Mais cette année j'ai constater qu'à chaque fois que je minterresse a une fille, je me lasse d'elle dès qu'elle est un peu trop gentil avec moi, ou dès que je vais parler de elle a un ami à moi : je vais la trouver stupide selon ses agissement, me dire quelle se croit parfaite etc ... même parfois lui trouver des défaut physique qui la rendront à les yeux moins belle. Puis cette lassitude va passer, puis revenir, et cela en boucle jusqu'à se que jmen fiche. Je tiens à ajouté avec ça que j'ai une sorte de rage constante envers les fille a cause de mauvaise expérience (même amical) avec des filles, donc je me dis que cette lassitude est peut être du à ça mais je n'en ai pas la certitude. Depuis mes 20 ans, cette idée d etre homo me tournais dans la tête de plus en plus souvent, jusqu'à mtn me hanter quasiment H24. J'y pense chaque jour de manière extrême pénible, je me réveil en y pensant parfois en me disais "pitié que t'es pas gay, j'espère que tes pas gay" je suis maintenant mal à l'aise aussi avec mon entourage qui est homophobe, je pense à cela H24. J'ai parfois fais des rêves gay (embrasser un gars, maos jamais bien plus loin, oj peut être qu'une seul fois) Pqarfois jme dis "cest bon jsuis gay" puis après je me dis quz c'est stupide. J'ai essayer de m imaginer vivre avec un mec, mais l'idée la parut grotesque et ma limite fais rire, je me vois faire ma vie avec une fille que j'aime malgré tout. J'ai eu un doute d'avoir des sentiments pour un gars de mon BTS cette année, mais ce gars correspond à tout se à quoi je voulais m assimiler durant ma période ado, je me suis dis que cetais pour ça que j'avais l'impression et du au gros manque de confiance en moi que j'ai. Toutefois depuis cette année une autre chose me perturbe, je trouve les gars beau/ stylé, une approche que je n'avais pas avant, et à force de me prendre la tête j'ai même parfois l'impression de perdre attirance pour les filles (mais j'ai l'impression que c'est a force d etre dans le floue, car je reste sensible a leur charme, j'aime arriver à leur faire rire, qu'elle s'attache à moi, j'ai envie de les câliner etc etc ... et l'idée d embrasser un mec me degoute mais pas les filles ça ne me degoutte pas) A force d'être perdu j'ai regarder des porno gay, ça ne degoutte pas mais je me vois pas faire des choses gay à vie si je devais être amener à en faire, (j'ai parfois du dégoût après court de tps en tps malgré tout). A cause du stress et du trouble anxieux que jai depuis ses 7 dernières années je suis actuellement en thérapie cognitive et comportemental mais je n'ai pas encore eu l occasion de parler de ça a mon psychiatre et je ne vois pas comment je pourrai. J'ai vu en faisant des recherches que cette peur d etre gay que jai peut être une phobie compulsive ou un truc appelé toc homo, mais ça ne m'aide pas à savoir se que je suis réellement. J'ai conscience de la longueur de mon message mais j'ai vrm besoin d'aide j'ai l'impression que j'ai une succession de chose qui vienne pour me perturber et celle - ci est de loin la plus grosse jusqu'à aujourd'hui. Pourriez - vous peut être me donner un avis/un peu d éclairage avec toute ses info donné ? Serai - je un gay refoulé ? Je précise que je n'ai rien contre les gay je pense qu'ils doivent être respecter au même titre que n'importe qui mais je ne me vois pas l être ou faire ma vie avec un gars. Je suis vraiment au bout du rouleau avec ça. Merci beaucoup



Qui suis-je par rapport à mon passé?

Bonjour. Suite à un mal être qui me poursuit sans relâche ces derniers temps je voudrais vous poser une question. Ayant mal vécu mon enfance avec l'absence de mon père et ne vivant qu'avec ma mère il y'a eu une période de ma vie (8-12 ans) ou j'ai vraiment souhaité être une fille. Vers 12-13 ans j'ai même essayé des vêtements de ma soeur sur l'impulsion et ça m'a vraiment plu. Bref maintenant j'ai 19 ans et après une longue période de regrets sur ce que j'avais fait, car mon père s'est mis à s'occuper de moi quand j'avais 13 ans, je n'ai plus du tout envie de me travestir (depuis mes 13 ans) sauf qu'actuellement je travaille avec un psycologue pour des TOCs homo (j'ai ma copine que j'aime vraiment et une vie de mec plutôt bien). Suis-je homo refoulé ou même trans identitaire? Car j'ai découvert que les trans vivaient pas mal de passages à vide liés à un mal être inexplicable. J'ai vraiment de gros remords par rapport à ma situation de mes 8-12 ans. Qu'en pensez-vous? Merci d'avance!


Mon copain m’a quittée, reviendra-t-il?

Bonjour sa va faire un moment que je suis plus avec mon copain c est lui qui a décider . Tout d'abord les dernières semaines il a commencer a mal me parler j'essayer de faire la copine compréhensible j'étais toujours la pour lui quand il avait des problèmes et même quand il était pas bien et qu'il me parlai mal . Mais il a décider que sa s'arrête entre nous bien sur je voulais pas je suis grave amoureuse je suis trop attacher a lui . Et depuis il se connecte même plus c'est peut être pour me montrer que vraiment il veut plus de moi je ne sais pas .Aidez moi dites moi si c'est sa . Je n'arrive pas a l'oublier je pense tout le temps a lui je l'aime toujours , je serai capable de tout pour lui a votre avis vas t il revenir . Jai eu un conseil de mon amie elle ma dit que peut être il est dans une période ou il est pas bien et qu'il veut se retrouver seul , ne tkt pas quand il ira mieux il reviendra .Quand pensez-vous aidez moi .il habite dans la même ville que moi et il sort plus , aidez m


Mes ruptures m’ont changé. Suis-je en dépression?

Bonjour, je fais suite à la réponse apporter à mon témoignage et je vous en remercie d'avance. Je n'ai jamais ressenti vraiment d'attirance pour un homme ni même de désir, hors mon cerveau me m'inonde de pensées qui me pousse à constamment vérifier si je suis sur de moi. Je ne sais pourquoi, cela est source actuellement d'anxiété en société, je me suis un peu coupé gens. Je dispose d'un désir débordant habituellement pour les femmes tout cela s'est déréglé après 2 ruptures consécutives sérieuses, là ou j'ai pris conscience ce que c'était de ne plus être un gamin peut être? du coup à l'heure actuelle, je vois une fille avec qui j'ai des relations sexuelles et cela me plait. Je n'irai pas plus loin car je n'ai pas plus d'affinités hormis le sexe. J'ai l'impression de retrouver le désir mais j'ai toujours ce poids au coeur qui m'angoisse, est ce la depression encore?? Je vie un peu dans le doute et j 'ai peur de l'avenir à tous les niveaux, que soit pro ou sentimental. merci bcp