Santé mentale



Mon copain est persuadé qu’il refoule une homosexualité

Je vous envoie un message au nom de mon copain, ensemble depuis 1 an et demi, c'est un homme séduisant de 21 ans. Il a eu beaucoup de relations avec des femmes mais ce n'était pas du sérieux (des plan cul qui n'ont mené à rien). Je suis sa première copine avec qui c'est du sérieux, malgrès des débuts compliqués (il n'arrivait pas à savoir s'il était amoureux de moi) nous nous aimons follement. Cependant depuis Septembre, il n'a plus de boulot, et il déprime beaucoup. Et il se demande tout un tas de choses. Il n'a jamais douté d'être Hétéro. Et depuis Novembre il a commencé à avoir des sensations physique dans la régions anales, les analyses médicales ne révelant rien on en a déduit que c'était psychosomatique. Il voit une Hypnotérapeute depuis février et une Psychologue depuis janvier. Il est persuadé d'avoir un toc homo (il pense chaque jour être homosexuel alors qu'il n'a aucune attirance ni sentiment vers les hommes. Il me trouve très attirante et m'aime beaucoup). Je lui ais expliqué que le toc homo n'existait pas, et il répète qu'il aune peur bleu de se retrouver un 50 ans avec une révélation du type : en fait il aime les hommes et d'abandonner sa famille et de me perdre. Il en a beaucoup discuté et le fait de savoir que ses sensations annales ne pouvait pas être "un appel de l'homosexualité" l'ont rassuré un peu mais je ne comprend pas il est persuadé qu'il "refoule quelque chose". Ses parents se sont séparés quand il avait 9 ans et je sais que c'est un énorme chamboulement dont il ne se remet pas... Je reste attentive à ce qu'il me dit mais ça comment à être dur moralement pour moi, je ne sais plus quoi lui dire pour qu'il comprenne que s'il m'aime il n'a pas de raison d'être homosexuel. Et le fait que ça le dégoute d'imaginer qu'il puisse avoir des rapports avec des hommes prouve qu'il n'est pas homo. Mais ça ne lui suffit pas.. Il pense qu'il y a autre chose. Il a regardé bcp de porno pendant très longtemps et il fait une obsession sur la taille de son pénis. Et il m'a expliqué qu'il avait souvent eu des troubles de l'érection et il pense que c'est une preuve supplémentaire qu'il est homo. Je lui dis dit que non, la psy également.. Mais la psy ne sait lus quoi lui dire, et il pleure tous les jours en disant qu'il ne veut pas me perdre et qu'il a pas envie d'être homo parce qu'il aime trop mon corps qu'il ne pourrait pas avoir de rapport sexuel avec quelqu'un d'autres. Il a peur de tomber amoureux d'un homme un jour m'a t il avoué, il m'a dit que ça l'angoissé parce que ce serait un cauchemar.. Nous nous sommes beaucoup disputé et séparé pendant ces 9 mois. Nous nous aimons beaucoup mais sa peur d'être homo commence à être pesante et je ne sais plus quoi lui dire. Il a trouvé un emploi récemment et ça l'occupe un peu mais dès qu'il n'est plus actif ses pensées lui reprennent la tête, et ses sensations physiques annales aussi (décrites comme de petite brulures qui lui font mal) Pouvez vous l'aider ? Accadiadesbois




Quels sont les enjeux de santé mentale chez les personnes LGBTQ ?

Je travaille présentement sur une dissertation au sujet de la santé mentale des personnes LGBTQ. J’ai 5 questions […]



Je désire oublier mon côté gay et, si j’ai un TOC, le guérir…

Bonsoir, Tout d'abord merci pour votre reponse. Pour le momrnt, je sors avec une fille. J'ai des relations sexuel avec elle et la seul deception qud j'ai est due a ce probleme penien. Mon addiction au porno qui etait majoriterement gay a commencer quand des potes de classes ont voulu comparer les tailles des penis J'ai eu une seul experirnce homo, en tant que passif. Non seulement je n'est pas aimer l'effet que cela donnais dans mon ventre Comme si on fonnait des coups a l'interieur, mais en plus, le lendemain, j'ai preferer regarder les filles dans la rue et aussi au point de vue porno.Actuellement et depuis septembre 2017,  j'ai fortement reduis mon attrait pour le porno. Je dedire oublier mon cote gay, si j'ai un vote gay. Si, c'est le toc homo, me guerir. Je pense au toc car je suid hypocondriaque et pendznt au mpins quatre je ornsais etre seropo. Merci d'avance pour votre aide. Stéphane



Je me pose des questions sur l’érotomanie

Bonjour , j'ai un probléme je me pose des questions sur l'érotomanie, en effet j'ai lu ce qu'il y avait la dessu sur votre site mais je n'ai pas trouver de réponse concréte a mon probléme et je suis tombée par hasard sur se téme en regardant le jour ou tout a basculer et j avoue que j ai des doutes qui pérsiste(je ne savais meme pas que ça existait). je lui plait ou pas) (genre il ma envoyer une photo de lui devant un sapin a noel et je me suis demander pourquoi il fait ça est ce que c'est pcq il ets narcissique ou peut etre je lui plait un peu?) par contre moi j'ai complétement flasher sur lui je ne dit pas que ma vie c'est arrêter mais je pense tout les jours au moment qu'il va venir et je lui ai même acheter un cadeau (je fait ça généralement quand je suis amoureuse de quelqu'un) et je suis vraiment dans une phase "d'éspoir" parce que j'espére que le gars va re sentir la meme chose que moi avec le temps ou que une alchimie peux se crée entre nous.Je reve meme de lui la nuit parfois je m'imagine avec lui et je pense à lui,par contre je ne l'harcéle pas de messages sur Facebook ( je parle de temp en temps avec lui on s'échange une ou deux phrases sans plus)et je ne regarde pas ses photos non plus tte la journée.Mais je me demande quand meme quoi est ce que je serais en plein délire? Ausecour est En fait il y a quelques mois alors que j'étais encore en couple( je ne le suis plus j'ai quitter mon compagnon car ça n'allais plus et en plus de ça je pensais trop à cette personne de qui je parle dans le texte) j'ai rencontrer un artiste de face painting americain qui travail pour universal studio(il est célibataire et il n'a pas d'enfants ni rien du tout) dans le cadre de son travail qui est une personne trés connue dans le milieu je ne pensais pas du tout qu'il allais me plaire j'étais plutôt heureuse de le rencontrer car je suis très admirative de son travail et la premiére fois que je l'ai vu je n'ai pas eu de coup de foudre ni rien mais j'étais plutôt dans un état second comme de joie intense cette personne me provoque bcp de joie quand je suis a ses cotés pour sa maniére d'etre et je le trouvais très interessant.La premiere nuit quand je l ai rencontrée je n'ai pas dormi de la nuit car il avait dit devant toute les filles que mon travail etais celui qu'il preferais j'étais vraiment très exitée.Ensuite je l'ai revue et quand je l'ai revue mon cœur a battu à 100 à l'heure comme dans une montagne russe, je lui ai proposer de faire un workshop chez moi et il a tout de suite accepter, je devais le rejoindre pour une formation a montpellier en avril et il le savais, il a même choisi la date du workshop chez moi deux jours avant montpellier pour que l' on prennent l'avion ensemble il ma dit " on prendra l'avion ensemble". je ne suis pas en train de dire que il m'aime ni quoi que se soit j ai vraiment des gros doute je pense même que c'est impossible car il ne me connaît pas plus que ça on c'ai vu que deux fois. peut être il me trouve juste mignonne mais sans plus, mais par contre je cherche quand meme des signes dans son attitude(sice que je suis en pleins délire d'érotomane ou qu'est ce qui m'arrive , j'ai peur c'est la premiére fois que cela m'arrive pour une personne connue?J'ai vraiment besoin d'aide svp parceque je doute.... Wendy