attirance émotionnelle


Je trouve les filles attirantes, mais je n’en ai jamais aimé une, suis-je hétérosexuelle, bisexuelle, homosexuelle ou simplement ouverte d’esprit?

Bonjour, j'ai 16 ans, je n'ai jamais été en couple, j'ai déjà été amoureuse d'un garçon mais jamais d'une fille. Malgré tout, je trouve que les filles sont attirantes, par exemple dans un magasine, dans la rue ou autre je vais regarder les femmes plutôt que les hommes. Je trouve que les courbes des femmes sont plus attirantes comme si elles avaient un truc en plus... Alors je me demande si je suis hétéro, homo ou bi...ou simplement ouverte d'esprit ?


Mon compagnon aime avoir des relations sexuelles avec des hommes

Bonjour. Je suis en couple depuis deux ans avec un homme de 54 ans j en ai 42. Il y a trois mois j ai découvert qu il avait répondu à une annonce pour trouver un homme. Il m a avoué qu il pensait être bi mais pas vraiment. Qu il aimait les femmes et que chez les hommes ce qu il adorait c étais leur faire des fellations et parfois se faire sodomiser . Cela fait plus de 20 ans qu il fonctionne comme ça .Il est très complexé par la taille de son sexe d ou il aime les gros sexe. Il m a dit y trouver une sorte de plaisir mais qu il n avait pas d érection il n aime pas les hommes juste leur sexe. Il me dit que c est un besoin qu il est fou de moi .sexuellement on s entends très très bien . C est l extase total mais pour moi ce besoin fréquent de voir des hommes. Peut on être juste attiré par une seule partie du corps et est il bi ou un hétéro qui se focalise sur les gros sexe à cause de son complexe .


Je commence à ressentir de l’attirance émotionnelle pour les hommes…

Bonjour, et un GRAND merci pour votre site. J'ai découvert ma sexualité tard (16 ans) comme hétero, j'ai eu une relation de 4-5 ans avec une fille avec énormément d'amour et d'attirance. Je suis tout seul depuis 1 ans et au milieu de ma solitude je me rends compte que les filles ne m'attirent plus. Je repense alors à beaucoup de choses : la découverte tardive de ma sexualité, une relation fusionnelle mais toujours un peu mélancolique, un manque de fantasme, une absence complète de rêves ... Je me questionne donc énormément surtout parce que je sens naitre en moi une attirance émotionnelle pour les hommes (et pas encore sexuelle) alors que je n'ai jamais (jamais) pensé à un homme avant. Je me demande donc si : - peut-on être "refoulé à ce point" ? - peut-on confondre attirance amicale / attirance homosexuel due à la solitude? - peut-on avoir des attirances émotionnelles seules ? - Alors que cette deuxième sexualité grandie je sens la première s'épanouir aussi. Est ce possible?