détresse



Mes questionnements sur l’orientation sexuelle prennent trop de place!

Bonsoir, J'ai une peur obsessionnelle d'être homosexuelle .Je suis en détresse. Je ne dors plus, je ne mange plus et je pense même à en finir; cette peur d'être homosexuelle refoulée me paralyse et m'empêche de vivre. J'ai développé il y a peu de temps cette peur ... Et ces blogs dans lesquels les personnes racontent comment ils ont découverts qu'ils étaient gays m'angoissent.. Pour que vous compreniez mieux, je vais vous raconter ce qu'il s'est passé. Je suis une adolescente de 17 ans, et étant très timide, je n'ai jamais eu de relations amoureuses avec un garçon. J'ai toujours eu des toc, ou quelques phobies d'impulsion. Je ne suis tombée amoureuse que d'un seul garçon en Seconde. Je n'ai jamais regardé les filles comme des conquêtes potentielles, ou jamais ressenti une attirance pour elles. Mes doutes ont commencés à mon entrée en classe de première, tout le monde me demandait si j'étais homo. Je répondais non, car je savais que non. Plus ces questions reviennent, plus je doute.


Pourrais-je contacter un membre de votre équipe par courriel afin de parler de ma situation?

Ah, rebonjour, J'aimerai juste signalé qu'en ce moment ça va pas bien... au niveau moral, j'commence à plus pouvoir supporter le fait d'avoir une poitrine, je compresse au max, mais là j'en ai marre d'en avoir, j'ai envie de pleurer depuis ce matin... Aussi, j'aimerai savoir s'il serait possible de pouvoir contacter un membre de votre équipe par mail et de parler clairement de mon histoire.. je vous ai parlé de mes quelques problèmes mais ils sont reliés à beaucoup beaucoup d'autres, y'a pleins de raisons, pleins d'histoires graves surtout cette année, j'aimerai en parler à la condition de garder le secret... enfin si vous accepter je veux dire, mais 1000 caractères ça ne suffit vraiment pas pour tout dire... et c'est important pour moi d'en parler, mon psy ne me répond plus... Merci.



Je suis hétéro, mais je ne pense qu’à mon amie lesbienne… que faire?

Bonjour, je suis totalement perdue. J'ai 19 ans et je sais que je suis hétéro: je suis sortie avec des garçons, je regarde les garçons, bref rien d'extraordinaire. Pourtant, depuis la rentrée, je me suis liée "d'amitié" avec une fille qui elle est homosexuelle assumée (bien qu'elle en parle toujours sur le ton de la rigolade ...) et depuis 2 mois je ne pense qu'à elle: matin, midi, soir. Je rêve d'elle. Si certaines semaines nous sommes en totale osmose (sms tout le temps, à côté en classe, journée ensemble, etc.) pendant d'autres: elle m'ignore totalement. Certains signes sont déstabilisants: elle me remet des mèches de cheveux, m'embrasse, me fait des câlins, blague en disant que je suis gay, pose sa tête sur mes épaules, etc., et il y a toujours une espèce de gène entre nous qu'elle n'a pas avec les autres. Pourtant, certaine fois elle me rejette totalement et de mon côté je souffre éperdument. Je pleure tout le temps. Suis-je gay? Et que penser d'elle? Que faire? Lui avouez? Merci


Est-ce normal que mon médecin aie téléphoné pour aviser mes parents de ma visite à l’hôpital sans mon consentement?

Salut! Je m'accepte depuis bientôt 3 mois en tant qu'homosexuelle mais j'ai du passé par plusieurs embûches. Cette année, j'ai du aller voir un pédo-psychiatre parce que ça n'allait pas (j'ai 17 ans). J'y étais aller en cachette pour ne pas que mes parents me posent des questions. Est-ce normal que la pédo psychiatre aie téléphoné chez moi pour aviser mes parents de ma visite à l'hôpital et tout ça sans mon consentement? Depuis, je n'ai plus confiance en personne même en mes propres amies alors je voulais savoir s'il y avait atteinte à un de mes droits... Il faut peut-être préciser que j'avais des idées suicidaires. Merci! - Catherine