expérience


Est-il immoral ou anti-féministe de chercher à rémunérer une femme pour qu’elle soit intime avec moi ?

Bonsoir, Je vous partage une question très gênante... J'espère que ça n'attirera pas d'ennuis. Je ne sais pas vraiment vers qui me tourner pour cette discussion. Alors... voilà... Je suis une femme dans la trentaine. Je me suis toujours considérée comme une hétéro très timide, avec des expériences sporadiques et plutôt tièdes pour être tout à fait honnête. Après un long processus, je me dis qu'en fait peut-être que je serais mieux assortie avec une femme. Il m'arrive de plus en plus de regarder des femmes au quotidien et tout d'un coup un détail banal m'apparaisse délicieusement sensuel et réveille chez moi des sensations - et des sentiments - dont je ne me croyais pas capable... Je suis aussi très très timide sexuellement parlant. J'ai osé tenter des rapprochements avec des femmes de mon entourage, hélas leur réaction a été mortifiante pour moi. Je songe de plus en plus à tenter l'expérience avec une travailleuse professionnelle mais je ressens beaucoup de culpabilité qui s'ajoute aux espoirs et aux fantasmes. Je me demande s'il s'agirait d'un acte fondamentalement immoral ou anti-féministe de chercher à rémunérer une femme pour qu'elle soit intime avec moi. Je me demande si ce serait illégal. Je me demande si je mettrais ma santé ainsi que mon intégrité physique et émotionnelle à risque. Je me demande comment faire pour éventuellement la mettre à l'aise alors que je suis moi-même extrêmement timide. Je me demande comment faire pour qu'elle se sente respectée même si on introduit une dimension financière ou hiérarchique dans notre interaction. Je me demande comment agir pour ne pas être condescendante ou impolie. Je me demande comment être certaine que l'interaction corresponde à son orientation sexuelle et à ses envies - plutôt qu'à un extrême besoin d'argent ou à une situation précaire par exemple. Je me demande comment trouver une personne et un endroit sécuritaire. Je me demande comment faire pour que le plus d'argent lui revienne et qu'elle ne soit pas saisie par un proxénète ou un caïd. Je me demande ce qui est acceptable à dire ou pas. Je me demande si ce serait acceptable de passer une première rencontre à simplement discuter (évidemment je paierais pour le temps passé) des paramètres de la rencontre. Je me demande si ce serait acceptable de demander à la travailleuse des rapprochements intimes d'abord d'ordre sensuels plutôt que sexuels - je ne sais pas si c'est utopique ou insultant. Je me demande surtout si c'est absolument monstrueux et trahir les femmes et la dignité humaine... Bref, je me doute que ma question vous laissera probablement assez démunis, je m'excuse et comprendrais si vous n'aviez rien à me répondre. Je ne connais aucun endroit bienveillant permettant de tenir ce genre de discussion... Simplement vous écrire, c'était soulageant déjà. Merci J.



Je me questionne sur ma sexualité. La pornographie et la masturbation sont-elles suffisantes pour moi?

Bonjour Je me pose des questions sur ma vie et ma sexualité qui a deux facettes : l'une virtuelle où je suis obsédé par la pornographie, et l'une réelle où je suis asexuel ; C'est simple, à 28 ans, je suis toujours puceau. Donc depuis l'adolescence je consomme beaucoup de pornographie, je me masturbe énormément quelquefois plusieurs fois par jour, je vois des images plus ou moins hard, je n'arrive pas à m'en passer alors que dans la vraie vie je suis timide, sentimental et je ne me vois pas faire l'amour en vrai avec une fille . Mais je ressens un vrai manque depuis quelques années mais je ne fais rien de sérieux pour aborder une fille et je suis de plus en plus complexé d'être encore puceau. Peut être que les images pornographiques me contentent sexuellement et me font ressentir une infériorité masculine vis à vis des hommes des films qui sont surs d'eux sans complexes avec leur énorme verge et qui font l'amour avec des tas de filles ; merci je n'ose pas aborder ces sujets.




1

Je ne peux m’empêcher de me demander si j’aime les femmes

Bonjour ! Alors voilà, rien de surprenant ici, rien de passionnant mais pour moi, c'est préoccupant. Je suis une demoiselle qui a toujours aimé les hommes, ne s'est jamais rien demandé au sujet de ma sexualité, a toujours été timide.... Pas de père, je n'ai pas pu faire mes expériences amoureuses aussi... J'ai 18 ans et je ne suis jamais sortie avec un damoiseau ! Malgré tout, j'ai toujours eu quelqu'un dans ma ligne de mire, toujours un garçon, répondant à mes critères particuliers et j'ai toujours fantasmé sur eux sans le moindre soucis... (Au moins, ça j'en suis sûre, ces messieurs me plaisent (beaucoup)). Je n'ai jamais été attiré par une femme, je n'arrive pas à m'imaginer en aimer une, en embrasser une ou encore aller plus loin avec elle. Impossible ! Impensable ! Désagréable. Mais depuis un mois environ j'ai la cervelle tiraillée : Es-tu sûre de ne pas les aimer ? J'ai beau savoir que non, je ne peux m'empêcher de me le demander. Aidez-moi par pitié. Qui suis-je à la fin




J’ai eu des expériences homosexuelles, mais je suis attiré par les filles, je ne sais plus quoi penser…

Bonjour, je me posais une question sur mon orientation sexuelle. Sincèrement, sentimentalement et physiquement je suis attiré par les filles, mais j'ai déjà eu 2 ou 3 rapports homosexuels avec un ami homo où nous avons fait plusieurs choses. Je n'ai pas trouvé ça super agréable ou spécial, même que je peut dire que je luis disais que ça me tentais sur une impulsion inconnue, et par après je regrette chaque fois... Côté féminin, aucune relation sexuelle encore. Les garçons ne m'attirent pas vraiment, mais je peux dire si tel ou tel est beau ou non sans pour autant "être amoureux" et avoir le goût que ça aille plus loin. J'ai toujours eu une préférence vers les filles, mais je me posais tout de même la question et j'aimerais bien en avoir le coeur net.



Dès que ça devient plus sérieux avec un gars, je fuis… est-ce c’est parce que je suis lesbienne ?

Bonjour, je me pose des questions sur mon orientation sexuelle. J'ai 25 ans et je n'ai jamais eu de véritable petits amis . j'ai déja embrassé des garçons, mais dès que ça vient sérieux( au niveau sexuel) c'est automatique ...je fuie. je ne suis pas capable de faire l'amour à un homme. Je ne sais pas pourquoi, ca me fait me questionner. es ce parce que j'aime les filles? Le problème c'est que, je ne me vois pas avec une fille, en fait je n'ai pas envie d'être lesbienne. J'ai l'impression que je ne serais pas plus à l'aise avec une femme, mais au fond de moi, je crois que c'est ce que je veux. Je ne sais pas quoi faire, je ne suis jamais tombé amoureuse d'une fille, mais j'ai des fantasme lesbiens. Ma grande question c est comment faire pour me déméler? es ce que je dois essayer avec une fille? c'est un peu bizzare comme question mais je suis vraiment mélangée. Merci de vos conseils Mérany