gender


Le fait d’être transgenre résonne en moi, je ne vais pas bien… serait-ce lié aux conflits familiaux?

Question : Bonsoir, je me présente, je suis une jeune fille de 19 ans. J'ai, depuis cet été, un dégout de moi-même, si je peux dire comme ça, et ça ne part pas. J'ai toujours eu le sentiment d'avoir quelque chose qui cloche depuis l'adolescence et c'est pour cela que j'en suis venue à m'identifier à des personnes trans. Il faut préciser que j'ai toujours été très angoissée, perdue etc, et il y a aussi depuis 2-3 que ça ne va pas du tout chez moi, bon là ça s'est "apaisé" mais il y a énormément de conflits chez moi, entre mes parents, entre mon père et moi, mon père et mes soeurs puis moi et ma mère (oui c'était le chaos), pour tout dire mon père est violent et l'a été avec moi, et c'est à la suite de ses différentes crises que ça a explosé chez moi. J'ai eu à nombreuses reprises le sentiment de voir mon monde se détruire, me plongeant je pense dans la dépression. Je parle de la relation avec mes parents car ce sont des pistes que j'ai entreprises pour comprendre ce questionnement de genre que je traverse aujourd'hui. Dans mon enfance j'étais une vraie "fille à papa", c'était lui qui s'occupait tout le temps de moi etc, c'était vraiment l'homme de ma vie, vient ensuite l'adolescence, les mini rebellions qui finissent en scène de violence ou encore moi qui défend toujours ma mère des sa violence etc, et je pense qu'à partir de là, il y a eu une rupture entre lui et moi. J'ai également grandi dans une petite école de campagne principalement composée de garçons, pour ne pas dire totalement. Tout mes camarades étaient des garçons. De tout ce dont je me souvienne, il y a quand même eu une distance entre eux et moi, je préférai aller jouer à l'intérieur, lire etc pendant qu'ils jouaient au tracteur à l'extérieur bref... Donc est-ce que je suis réellement une fille de par ce comportement, ou alors est-ce un cliché du genre, suis-je juste différente ou encore est ce que je répondais juste au cliché qu'on attend de mon genre? Vous l'aurez compris, je suis extrêmement perdue. De plus que ce questionnement est devenu un obsession depuis novembre je dirai, avant je n'y avait jamais vraiment pensé... avant j'aimais mettre du vernis, depuis quelques mois je n'en porte plus, même me maquiller n'est plus un plaisir, et pourtant ces trucs "féminins" étaient un plaisir justement, enfin je crois? et si je m'étais faite à cette idée d'être une jeune fille? le déni? Est-ce que c'est une passade ou alors j'ai toujours été dans le déni? Je sais que je suis la seule à pouvoir répondre, mais j'ai vraiment du mal à cerner ce que je veux, ou alors ce que je voudrai mais que je pourrai renier etc Le fait d'être transgenre résonne en moi, et ça m'en rend malade, car j'aimerai juste correspondre, être tranquille si vous voyez ce que je veux dire... Ou alors c'est une phase d'acceptation? Je suis perdue... j'ai aussi essayé de me masculiniser dans ma tenue, toute seule bien évidemment et dans ma chambre, pour essayer d'avoir un déclic, et ce que j'ai ressenti était très flou, pas de déclic ou quoi... donc je me trompe? il y a une phase d'acceptation? je ne suis un genre ni l'autre ? En même temps ça répondrait à beaucoup de ce sentiment de mal-être que j'ai constamment et de ne pas être moi... Autre élément qui me semble important : cela fait plusieurs années que cette phrase résonne dans ma tête : "je ne sais pas qui je suis, j'arrive pas à savoir qui je suis" j'ai envie d'hurler tellement c'est pesant de traverser tout ça, de ne pas savoir qui l'on est... c'est pire que tout. Autre chose pour que vous arriviez à me "cerner" : j'ai toujours été féminine du moins je pense, mais toujours avec un attrait je dois dire pour le comportement de mec, j'ai également beaucoup de compliments ou de regards d'homme, ce qui avant me plaisait, aujourd'hui me met mal à l'aise... je correspond aux critères de beauté de notre société (et dieu sait ce que j'en pense de leur critères) et voilà il n'est pas rare que l'on me dise "mais qu'est ce qu'elle est belle, qu'est-ce qu'elle est grande nanana" Je vous écris pour avoir quelques pistes en plus, même si je sais que la plupart des questions posées ici sont des questions auxquelles je suis la seule/le seul à pouvoir répondre... et je m'excuse par avance du brouillon qu'est mon message, mais j'ai préféré écrire la trace écrite de mon questionnement qui me vient naturellement quand j'y pense, j'espère que ça ne sera pas trop pénible à déchiffrer... merci



Je m’identifie comme homme et femme à la fois et cela me pose des problèmes

bonjour, j'ai un peu de difficulté à définir mon genre. je suis homosexuel et je m'assume à 100%. pourtant, j'ai un doute sur ce que je suis vraiment. suis-je un homme ou une femme? mentalement, je m'identifie aux deux (bigenre), mais encore, j'aimerais être une femme et j'aimerais rester un homme. donc lorsqu'il vient le temps de cocher son sexe dans un questionnaire ou de choisir les toilettes dans un restaurant, je suis toujours confus et j"hésite. physiquement, je me verrais bien dans un corps de femme autant que dans un corps d'homme. j'ai demander a mon copain s'il y aurait problème dans un changement de sexe... et il m'a dit que notre relation ne serait plus la même. et sûrement que ma famille ne l'accepterait pas... mes amis me disent souvent que j'agis de façon masculine en général. et que je ne suis pas très éffiminé. disont que j'ai un blocage mentale de montrer mon coter féminin en publique aussi... donc je suis rendu à ce point ou je ne me reconnaît plus.. help ?



1

Je me sens très mal dans mon corps… je désire être un homme!

Bonjour, Bonsoir. Je me tourne vers vous car je ne sais vraiment pas à qui me confier. Depuis quelques mois je commence à me sentir très mal dans ce corps de femme. Chaque fois que je me regarde dans la glace, je pleure. Je n'aime pas mon corps, toutes ces formes me répugnent. J'aplatis ma poitrine avec des soutien-gorge minimiseur. Il m'arrive de me dire que je ne suis pas née dans le bon corps.. Je ne sais vraiment pas comment expliquer ça. Je n'ai jamais aimée porter des vêtements typiquement féminins. Parfois, lorsque je vois de jolies filles ou bien de beaux hommes androgyne, je me dit que j'aimerais bien être un homme pour les embrasser et les enlacer. Côté garde-robe c'est chemises noires rentré dans le jean cintré, boots noire à talons plat et blazer long noir. Je met du crayon. J'ai les cheveux courts (dans le genre EMO). Je ne sais plus où j'en suis, ni même qui je suis. Merci de m'avoir lu et désolé pour ce post brouillon


If I could pass, would my family support me if I decided I was transgender?

I've been crossdressing since 5th grade, in my moms lingerie and other clothes. It started out just out of curiosity, but I couldn't stop. I love it because I do feel feminine which doesn't scare me. I have to admit there is some arousal too. I've also fantasized about being a girl and having sexual relations with another male, but I"m still attracted to girls mostly. I recently became friends with a mtf transgender girl and I find myself speaking more in a feminine tone with her like we were best friends. Depression has really hit me lately. There are times where because of how i feel when i dress as a girl, its no longer just about love of crossdressing, but in truth I like looking in the mirror and it feels right. Am i just a transvestitecrossdresser or should I consider that I might be a woman inside. The last year I've been getting these strong feelings towards being a woman and it only bothers me because I don't know if I could pass and if anybody in my family would support me.


I’m a straight female but don’t like my femininity

I've always been confused about my gender... I'm a straight female, but I don't identify with being female at all. I never have, even when I was quite young. But the strange part is, I have a very strong attraction to masculine men, the same men I envy in every way due to their gender. I have a very feminine appearance, the large curves, the small frame, and I hate it. I hate how small and womanly I look. I don't relate or connect to other women on any level. They make me feel uncomfortable, just very out of place. The majority of my friends are male. I often feel like a gay man trapped in a woman's body and it bothers me to no end.



Can I be labeled a girl or a boy or something in between?

Lately I've wondered if I would be happier as a boy. I don't hate my female body parts, I don't mind my breasts, though I think they look better in other people. I don't feel "trapped in the wrong body", but it isn't right either. I also have trouble with my sexuality, I am not turned on by anything but male gay porn, and feminine men. I am not boyish at all, and like feminine clothes, all except skirts. Am I transgendered? Should I be a boy? I don't think I would be a "boy", as in the stereotypical type, I am much more like a girl in that way. But sometimes I wish I was a gay boy. I wish people would ask me: "Elisa, what would have happened if you were born a boy?" I only have female friends, I am comfortable around them, and not attracted to them, I hate having periods, and I envy boys in some ways, yet I can tell women have it better in others. Can I be labeled as "girl" or "boy"? Am I something in between? Help, please!


I’ve always taken pride in my androgyny – am I transgendered?

I'm a lesbian, as of a few years ago, and I've been relatively happy with that until fairly recently. I'm 16, and I feel the need to be male. But not really a masculine male, I'd like to still be able to be pretty. I've also found myself attracted to men again, as well as women, but a relationship with a man wouldn't feel equal or right in a female body. I've always taken pride in my androgyny, even as a child, I'd cross dress and go in public. Does this mean I'm transgendered, and if so, how long before I should tell my parents?


I have a testosterone problem, how concerned should I be ?

I have always had gender dysphoria to a large extent and have many anomalies from VATER Association. I had my testosterone levels checked in June of 2009 (bioavailable...the better test) and on a scale of 47 - 244 I was at 77. I had it checked in June of this year and it had dropped down to 46. I was started on testosterone replacement therapy 8 weeks ago and I was tested yesterday and now I am down to 28. How concerned should I be? Does this indicate a problem with my pituitary gland?