lesbien


Je me considère « lesbien », vais-je pouvoir trouver l’amour?

Bonjour, Je suis né (j'ai pas choisi !) avec un sexe d'homme, à une époque et dans un milieu familial où il n'y avait pas de question à se poser sur ce point.Aussi loin que je me souvienne (vers 4/5 ans) je ne pouvais déjà pas supporter mon sexe et je le comprimais en cachette. Mes testicules maintenus en position ectopique amélioraient l'apparence. Dès l'adolescence, j'ai voulu porter une gaine et des sous-vêtements féminins exclusivement sous mes vêtements d'homme. A l'âge adulte, s'est posée la question de la stérilité... On m'a appliqué des traitements hormonaux "de cheval" sans succès. Résultat, risques de cancer accentués par des orchites et épididymites à répétition. Conclusion : Orchidectomie bilatérale (chic !!!). Le traitement hormonal m'a ensuite donné de petits seins que j'aimerais voir grossir. Côté sexualité, je suis "lesbien", attiré par les femmes, sans désir de pénétration (impossible), mais il n'y a pas de femmes ayant cette orientation.. Suis-je seul(e) dans ce cas?





Mes attirances pour les filles sont-elles passagères ?

Bonjour à l'équipe. Je suis une fille de 14 ans vivant au Québec. Je me demande depuis environ 2 ans si je suis gay. Et plus les jours avancent, plus j'en suis sûre, mais j'ai quand même des doutes. Je rêve souvent que j'embrasse des filles, et ces rêves sont si réels ... J'éprouve énormément de bien lors de ces rêves. Je regarde aussi les filles autour de moi, d'ailleurs, je crois avoir un coup de foudre (et non tomber en amour). Les gars, je les aime pas au niveau "amour", en amitié c'est parfait. Ça ne va pas plus que ça. Je ne m'imagine pas du tout avec un homme dans ma vie (mariage, fonder un famille, etc.). Par contre, au niveau des filles, et bien ça, ça marche. Je me vois très bien avec l'une d'entre elle. Je ne sais pas si ce n'est qu'une "passe" de mon adolescence, mais bon. Même que je préférais être gay que hétéro. Ne pas savoir précisément mon orientation me "torture". Je vous informe que ma famille est ouverte et moi aussi d'ailleurs envers l'homosexualité.





Ai-je refoulé ma véritable sexualité ?

Je me pose des questions sur ma sexualité. A 20 ans, mes amies ont commence a avoir des relations avec des hommes, et moi comme j'etais celibataire je me suis dis que je devais etre gay (sans raison particuliere). J'ai jamais ete attire par les femmes. Ensuite, j'ai eu quelques flirts avec des hommes: j'avais des sentiments pour eux: les mains moites, mal au ventre, stressée...). Mais depuis que je me suis posee la question si j'etais gay, je suis devenue homophobe. Et la semaine derniere, jai eu une grosse crise d'angoisse etant perduadee que jetais gay car je suis celibataire, mes amies sont que des filles, et les garcons m'intimident. Je suis allee voir un psy qui m'a demande si j'avais devais eu envie d'embrasser / relation avec une femme, jamais javais pense a ca. Et depuis je ne regarde que les femmes partout, sans avoir de desirs. Mais ca m'effraie. Pensez-vous que je suis une lesbienne refoulee?Est ce que la peur d'etre gay a 20 ans aurait refoulee ma veritable sexualité ?


Comment rencontrer des filles lesbiennes ?

Salut! voila dans ma vie j ai toujours eu beaucoup de doutes sur mon orientation sexuelle mais depuis quelques temps je suis enfin sûre d'être lesbienne mais personne ne le sait,ni ma famille,ni mes amis ,je sais que je ne leur dirais jamais parce que ils me rejetteraient immédiatement. Ça me fait un peu mal au coeur mais je tiens le coup , donc mon problème c est que j aimerais beaucoup avoir une copine mais comment faire si personne ne sait que je suis lesbienne ,et je n'ai encore jamais rencontré de lesbienne pourtant j ai vu beaucoup de gays , peut-être qu'elles se cachent. Ou pourrais-je en rencontrer? si vous le savez je vous serais reconnaissante de me le faire savoir parce que je commence un peu a désespérer. Merci beaucoup!!!


J’ai un problème : j’échappe au « gaydar » !

Bonjour, j'ai récemment découvert mon homosexualité, et depuis, je cherche à rencontrer un amoureux. Un petit problème s'est présenté: j'échappe au "gaydar" ! Mes quelques amis homosexuels m'ont dit ne jamais avoir douté de mon orientation avant que je ne leur dise. De plus, mon "gaydar" (si ça existes, bien sûr) est totalement dysfonctionnel: je ne "détecte" que les cas les plus flagrants, et encore, c'est très probabiliste ... Que faire pour permettre aux gars qui sont attirés par moi de me parler ? Et avez-vous des conseils me permettant d'améliorer mon "gaydar"? La deuxième partie de mon problème, c'est que la plupart des homosexuels "flagrants" ne m'intéressent pas. Je recherche un gars plutôt ordinaire (pas trop efféminé), attirant mais intelligent, c'est mon seul critère ... Que faire pour trouver plus facilement la perle rare ? Avez-vous des ressources pouvant m'être utiles ? Merci de vos réponses (et votre patience!)