lycée




J’aimerais qu’à l’école on me considère comme un garçon sans que tout le monde sache que je suis trans

Je vais rentrer l'année prochaine au Lycée dans une autre ville en internat Je suis trans et j'aimerais que à l'école on me considère comme un garçon et utilise le bon prénom pour moi mais je ne veux pas que tout le monde soit au courant que je sois trans et juste être considéré normalement J'ai pensé à envoyer un e-mail au lycée mais j'ai peur que le lycée soit transphobe et ayant une très mauvaise relation avec ma mère je ne veut pas qu'ils l'informent Donc je voulais savoir qu'est ce que je peux faire pour aller au lycée en tant que garçon ? (Je passe moyennement bien mais d'habitude lorsque je leur dit que je suis pas une fille on me prend juste pour un garçon efféminé et j'ai de bons résultats en cours donc je pourrais pour être jouer sur ça) Merci beaucoup d'avoir lu



Je ne sais pas quoi faire pour m’intégrer au lycée, je me sens très seul.e…

Bonjour, Je vous écris après plusieurs mois de réflexion : dois-je attendre ou en parler ? Finalement j’ai […]



1

J’ai une peur colossale d’être homosexuel. Suis-je un gay refoulé?

Bonjour; alors voilà depuis bientôt 1 an j'ai une peur colossal d etre homo sexuel Je me présente, je suis un gars de 20 ans. Étant tout jeune (avant mes 10 ans) j'ai eu des relation sexuel avec d'autre gars de mon âge consenti évidemment (rien de méchant vu que nous étions petit) et une fois avec une fille (maos rien de bien méchant non plus, je n'attend aucun jugement dessus je trouve moi même honteux d avoir fais des choses de ce style si jeune). Ensuite est arrivé le temps du collège; ou il était pour moi logique de m'intéresser aux filles (mais dans mes souvenir j'avais quand même un petit fantasme homo sans penser que je l'étais pour autant), mais jy pensais pas vrm, je trouvais l'histoire de "faire du sexe avec une fille" attirante (comme tout les collégiens de mon âge). Bref cetais les filles qui l attiraient. Ensuite à l'âge de 13 ans en 4eme, il m'est arrivé de discuter de ceci avec un proche. Chose qui a changé ma vie, car cette année la je me suis isolé des gens, lui par la suite s'est servit de se que je lui avais dis pour le répéter et me mettre environs toute les classe de se 4eme à dos, j'étais insulté rabaissé, je me faisais harceler/traiter de pédé etc ...je n'avais plus vrm d amis j'étais seul. Dès que quelque chose me faisais penser à la rumeur j'avais une énorme boule dans le ventre et je stresser. Au cours du temps ce stress n'est pas partie (avec une peur de beaucoup de chose présente, essentiellement du jugement, mais c'est peut être cette même peur qui me fais angoisser d etre gay). Ce stress que javais m'a empêchait d'avoir une vie normal et donc d'avoir une copine : je stress lorsque je parle à des gens dont j'ai pas l'habitude, et en conséquence, le simple fais de parler a une fille dont j'ai pas l'habitude me stress énormément, je suis maladroit et même si avec certaine je m'entend avec ça va jamais trop loin (les fille me stress beaucoup plus que les mecs) N ayant pas eu de copine, comme beaucoup de jeune je suis aller sur des film porno mais me suis enfermer dedans trop. Au début j'ai constaté que le vagin me degoûtait, mais ce dégoût n etais pas présent à chaque fois, et ne m'a pas fais douter de mon hetero sexualité. En revanche je fantasmais beaucoup sur la sodomie sur les filles (dsl de dire de manière aussi cru), je préfère largement. Ça m'a donner des petit doute sur mon orientation sexuel par la suite mais rien de trop méchant ça passe, je regarde les filles au lycée j'aime leur corps. Malgré le stress j essaie de minterresser aux filles. Mais cette année j'ai constater qu'à chaque fois que je minterresse a une fille, je me lasse d'elle dès qu'elle est un peu trop gentil avec moi, ou dès que je vais parler de elle a un ami à moi : je vais la trouver stupide selon ses agissement, me dire quelle se croit parfaite etc ... même parfois lui trouver des défaut physique qui la rendront à les yeux moins belle. Puis cette lassitude va passer, puis revenir, et cela en boucle jusqu'à se que jmen fiche. Je tiens à ajouté avec ça que j'ai une sorte de rage constante envers les fille a cause de mauvaise expérience (même amical) avec des filles, donc je me dis que cette lassitude est peut être du à ça mais je n'en ai pas la certitude. Depuis mes 20 ans, cette idée d etre homo me tournais dans la tête de plus en plus souvent, jusqu'à mtn me hanter quasiment H24. J'y pense chaque jour de manière extrême pénible, je me réveil en y pensant parfois en me disais "pitié que t'es pas gay, j'espère que tes pas gay" je suis maintenant mal à l'aise aussi avec mon entourage qui est homophobe, je pense à cela H24. J'ai parfois fais des rêves gay (embrasser un gars, maos jamais bien plus loin, oj peut être qu'une seul fois) Pqarfois jme dis "cest bon jsuis gay" puis après je me dis quz c'est stupide. J'ai essayer de m imaginer vivre avec un mec, mais l'idée la parut grotesque et ma limite fais rire, je me vois faire ma vie avec une fille que j'aime malgré tout. J'ai eu un doute d'avoir des sentiments pour un gars de mon BTS cette année, mais ce gars correspond à tout se à quoi je voulais m assimiler durant ma période ado, je me suis dis que cetais pour ça que j'avais l'impression et du au gros manque de confiance en moi que j'ai. Toutefois depuis cette année une autre chose me perturbe, je trouve les gars beau/ stylé, une approche que je n'avais pas avant, et à force de me prendre la tête j'ai même parfois l'impression de perdre attirance pour les filles (mais j'ai l'impression que c'est a force d etre dans le floue, car je reste sensible a leur charme, j'aime arriver à leur faire rire, qu'elle s'attache à moi, j'ai envie de les câliner etc etc ... et l'idée d embrasser un mec me degoute mais pas les filles ça ne me degoutte pas) A force d'être perdu j'ai regarder des porno gay, ça ne degoutte pas mais je me vois pas faire des choses gay à vie si je devais être amener à en faire, (j'ai parfois du dégoût après court de tps en tps malgré tout). A cause du stress et du trouble anxieux que jai depuis ses 7 dernières années je suis actuellement en thérapie cognitive et comportemental mais je n'ai pas encore eu l occasion de parler de ça a mon psychiatre et je ne vois pas comment je pourrai. J'ai vu en faisant des recherches que cette peur d etre gay que jai peut être une phobie compulsive ou un truc appelé toc homo, mais ça ne m'aide pas à savoir se que je suis réellement. J'ai conscience de la longueur de mon message mais j'ai vrm besoin d'aide j'ai l'impression que j'ai une succession de chose qui vienne pour me perturber et celle - ci est de loin la plus grosse jusqu'à aujourd'hui. Pourriez - vous peut être me donner un avis/un peu d éclairage avec toute ses info donné ? Serai - je un gay refoulé ? Je précise que je n'ai rien contre les gay je pense qu'ils doivent être respecter au même titre que n'importe qui mais je ne me vois pas l être ou faire ma vie avec un gars. Je suis vraiment au bout du rouleau avec ça. Merci beaucoup



Je suis trans et ma jeunesse ne s’est pas passée comme prévu. Que faire maintenant?

Bonjour, je suis une fille transexuelle ( mtf ) âgée de 18 ans. Je sais que je suis transgenre depuis l'âge de 8 ans. Mes goûts, ma personnalité, ce que je veux, tout diffère d'un homme normal. Pendant l'adolescence, je me suis dit que cela allait passer, mais plus les années passèrent, plus je me sentais mal dans ma peau, j'ai essayé plusieurs fois de me suicider mais je pense que c'était jamais l'heure de dire au revoir à ma vie actuel. J'ai cru avoir de la chance mais en fait, cela s'est changé en supplice lorsque j'ai eu des soit-disant amies qui m'acceptaient que lorsqu'elles avaient besoin. Du coup, je n'ai jamais eu de "vraie" vie sociale, d'amis, de copain ou tout autre chose que l'on expérimente lors de sa jeunesse. Je suis restée seule, car mes parents lorsque j'ai annoncé que j'étais transgenre, ma vie de lycéenne était un calvère, et ils ont juste pensé que je sortais une excuse bidon pour pardonner mon comportement au lycée. Je vous en supplie, aidez-moi...



2

Amoureuse mais impuissante…

Bonjour, J'ai décider d'en parler avec vous aujourd'hui , dans l'espoir d'avoir peut être quelques conseils ou même connaître des personnes qui vivent une situation similaire à la mienne... J'ai 16ans , je suis légèrement garçon manqué ,je joue au foot et jusqu'à l'âge de 12ans tout allait bien,j'était dans ce temps là en couple avec un garçon depuis 2ans, j'ai commencer par tomber amoureuse de ma professeur d'anglais et cela a durer 1an et demi, c'était la première fois que je tombais amoureuse d'une personne du même sexe. jusqu'à l'âge de 14 ans je continuais à avoir des relations amoureuse avec des personnes de sexe différent , mais il s'est avérer que je commençais à être de plus en plus attirée par les femmes, ce n'était pas toute les filles qui me plaisait non loin de là, mais je commençais à désirer de plus en plus les personnes de même sexe. En passant au lycée, et donc cette année de seconde, je suis dans un autre établissement , et donc j'ai connu de nouvelles personnes, j'avoue que je n'ai pas eu de difficulté à m'intégrer , j'ai connu une fille au troisième trimestre, celle ci n'est physiquement pas magnifique, c'était une fille au physique banale, ce n'est pas pour ça qu'elle m'attirais , c'étais plutôt mentale , une fille de mon âge , très sensible et toute mignonne , je voulais constamment la prendre dans mes bras chose que je n'ai fait que deux fois.. Nous passions du temps ensemble à l'école mais nous sommes toutes deux timides, nous nous parlions aussi sur les réseaux sociaux , chose qu'on fait toujours à présent , mais avec les vacances d'été je ne l'ai pas encore revu depuis la sortie. Je suis folle amoureuse de cette fille là, je ne sais pas si celle ci est lesbienne , bi ou quoi que ce soit et cela me freine , j'ai peur de lui avouer mes sentiments et que tout le lycée soit au courant, ou même qu'elle ne veuille plus me parler ainsi que le reste du lycée. Je pense que l'attirance que j'ai pour elle est réciproque , quelque petite chose me le prouve mais je suis dans le doute , jusqu'à présent je ne me définis pas comme étant lesbienne, même si les photos de gars torse nu ne m'intéresse pas du tout, je pense être bi. J'aimerai recevoir quelque conseil quant à la manière d'exprimer ou pas mes sentiments à cette personne là, et comment m y prendre? Merci de m'avoir lu.